WWF France: présentation et fonctionnement de l’ONG

By 8 April 2013

WWF : une stratégie de dialogue – Chapitre B :

World Wide Fund for nature est la première ONG environnementale mondiale en terme d’adhérents, elle fait partie des ONG conservationnistes, coopératives.

1. Présentation et fonctionnement de l’ONG

WWF est créé en 1961 par Sir Julian Huxley et Max Nicholson. Il est présent dans 100 pays. WWF France est créé en 1973, il a 160 000 donateurs, un budget de 10,4 millions d’euros, et sept relais régionaux en France. C’est une association scientifique dont le but au départ était la sauvegarde des espèces et des milieux naturels menacés, puis elle s’est élargie à la conservation de la nature. Elle est financée à 60% par ses donateurs privés, et le reste par ses activités commerciales de promotion, des subventions gouvernementales, des partenariats avec les entreprises. C’est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) beaucoup plus coopérative avec les entreprises, les puissances publiques, et qui accorde une place importante à l’éducation. Elle fait ainsi partie des associations de lobbying, avec une expertise reconnue et une présence importante dans les colloques, conférences… Sylvie Ollitrault et Denis Chartier (2002) la classe dans la première vague environnementale avec des Organisations Non Gouvernementales (ONG) conservationnistes caractérisées par l’acceptation de l’ordre sociopolitique dominant et par des objectifs consensuels. Elle intervient dans les domaines suivants : forêts, océans et eau douce, espèces menacées, changement climatique, mode de vie durable, outre mer, pollutions chimiques, …

De plus World Wildlife Fund (WWF) a comme objectif de modifier le comportement des entreprises et des institutionnels mais sans remettre en cause les fondements de l’économie libérale. Elle alerte sur les effets négatifs de la mondialisation mais ne propose pas un modèle économique alternatif, à l’opposé par exemple du mouvement altermondialiste. Denis Chartier (1997) explique que « pour elle, il doit être possible avec le système économique actuel de conserver la nature ou de la réhabiliter pour la remettre dans son état originel mythique quelque soit les sacrifices exigés des populations locales ». Il rajoute également que « une majorité des membres du conseil de la fondation est constituée de représentants des secteurs de l’industrie, des relations publiques, et de la communication. Les différents décideurs de la stratégie annuelle du World Wildlife Fund (WWF) s’avèrent être en lien étroit avec le monde des affaires ». En effet quand on regarde la liste des responsables du WWF on trouve très peu de militants écologistes de terrain mais plutôt des anciens PDG de multinationales, des hommes d’affaires, des diplomates, ou encore nombreux sont les scientifiques… Excepté pour la présidente actuelle de WWF France, Isabelle Autissier, ancienne navigatrice. Le directeur général est Serge Orru qui vient du monde de l’entreprise. Mais Greenpeace n’agit pas si différemment que cela. Elle recrute elle aussi des personnalités issues du business comme le président actuel Robert Lion, ancien énarque et directeur de la Caisse des dépôts et des consignations ou Pascal Husting, actuel directeur qui travaillait dans l’audit et le conseil.

WWF France est plus indépendant du bureau international que Greenpeace et peut développer des campagnes totalement autonomes, (environ 20% des campagnes de World Wildlife Fund (WWF) France sont purement françaises). L’international fournit un cadre. Le travail est collectif avec les chargés de campagne, pour déterminer les objectifs, les tonalités des messages, les mécanismes d’actions. Une première phase se déroule après une investigation, avec une alerte, un visuel fort, un relais sur Internet. Puis, après cette révélation, l’ONG va proposer des solutions. Elle se veut donc plus coopérative et informative. Son rôle de lobbying est important.

Le logo de WWF est le panda et son slogan est « pour une planète vivante ». Le choix du logo est lié à l’espèce animale menacée. Pour ces 35 ans en 2009, WWF France a confectionné 1600 pandas en papier mâché (autant que ceux vivant encore sur la Terre), et les a exposés sur le parvis de l’Hôtel de ville à Paris. Ils ont fait aussi un tour de France, puis ont été vendus. Le panda est ainsi l’icône du combat pour la biodiversité.

Le logo de WWF est le panda et son slogan est « pour une planète vivante »
Source : www.marketing-alternatif.comsite de WWF

Lire le mémoire complet ==> (Les stratégies de communication des ONG environnementales)
Mémoire de Séminaire Economie du Développement Durable
Université lumière Lyon 2 – Institut d’Études Politiques de Lyon