Tablettes tactiles : la succession est en route

By 2 April 2013

1.3 Tablettes tactiles : la succession est en route

La tablette tactile fut qualifiée à ses débuts de tablette internet. On retrouvait les fonctionnalités basiques d’accès à l’Internet Fixe sur une tablette qu’on pouvait transporter n’importe où. Avec le développement de l’Internet Mobile et de la technologie tactile, les tablettes comme les Smartphones ont pu bénéficier de sites et d’applications dédiées. Ce nouveau produit à joué un rôle primordial dans le succès de l’Internet Mobile grâce à une expérience utilisateur nouvelle, combinant la portabilité du média, des capacités technologiques puissantes, et une taille d’écran qui facilite la lecture par rapport aux écrans de téléphones.

Au niveau de la popularisation de ce média, la tablette tactile a confirmé l’explosion de l’Internet Mobile en atteignant des chiffres records : introduites il y a seulement quelques années sur le marché, les tablettes tactiles se sont écoulées à 40 millions d’exemplaires à travers le monde en l’espace de deux ans, il a fallu attendre sept ans pour franchir le même cap pour les Smartphones (3, ComScore, 2011).

Alors qu’on aurait pu croire à un succès uniquement auprès des utilisateurs avertis, on constate que l’ensemble de la population a adopté ce nouvel outil. En effet, sur l’ensemble des possesseurs de tablettes tactiles, 54,7 % sont de sexe masculin et 45,3% sont de sexe féminin. On constate que les tablettes rencontrent un fort succès auprès des actifs et des seniors. C’est notamment la consultation de l’actualité via des applications lancées par des journaux ou magazines qui contribue fortement à ce succès.

Ce succès intergénérationnel s’explique en partie grâce à des modèles aux prix variés, et à la fonction spécialisée. L’Ipad d’Apple (commercialisé à environ 500 euros) permet la navigation sur Internet et l’utilisation d’applications dédiées. Apple propose, grâce à ses caméras embarquées, une nouvelle façon de communiquer avec son entourage. Le Kindle Fire d’Amazon se concentre sur la lecture de livres numériques, et connaît un très fort succès auprès de la population des seniors. Il existe naturellement la même concurrence entre Apple et Google au niveau des tablettes ; Google s’associant principalement à Samsung pour pondre une gamme de tablettes Android destinées à différentes cibles. De nombreux modèles sont en prévision pour l’année 2012, le nombre de tablettes écoulées à travers le monde s’apprête certainement à battre de nouveaux

Les ventes de tablettes tactiles aux USA auprès des plus de 13 ans
Les ventes de tablettes tactiles aux USA auprès des plus de 13 ans
Source : comScore MobiLens, Dec­2010 à Dec­2011, U.S.

Ces chiffres témoignent de l’engouement qui règne autour de ces nouveaux appareils connectés. Car la tablette tactile ne vient pas remplacer le Smartphone ni l’ordinateur, bien au contraire, on constate qu’elle vient s’immiscer entre ces outils auprès d’un public qui est capable d’utiliser chacun des trois appareils.

En France par exemple, on recensait en décembre 2011 que 8,4 % des possesseurs de Smartphone ont fait l’achat d’une tablette tactile (5, ComScore, 2012). C’est aux Etats‐Unis que la tablette tactile est pour le moment la plus populaire auprès des utilisateurs de Smartphone, avec un taux de 14,3%.

Cependant, dans les études on assimile beaucoup plus facilement la tablette au Smartphone, qu’à l’ordinateur fixe. Son écran tactile, sa portabilité, ainsi que la diversité d’applications qui sont issues des applications mobiles nous permettent d’affirmer que les tablettes sont un nouvel outil qui contribue grandement au développement de l’Internet Mobile.

Après avoir analysé l’Internet Mobile et les principaux terminaux qui desservent ce service, nous allons essayer de comprendre dans quelles mesures les entreprises d’aujourd’hui font appel à ces canaux de communication dans leurs stratégies de marketing et de communication.

Lire le mémoire complet ==> (L’Internet Mobile marque­t­il un tournant dans le comportement du consommateur ?)
Mémoire de fin d’études
ISTC – Université catholique de Lille