Santé bucco-dentaire et Sages-femmes : Comparaison de 2 groupes

By 17 April 2013

9.6 Comparaison de deux groupes de sages-femmes

La seule différence statistiquement significative porte sur les conseils d’hygiène bucco- dentaires prodigués lors des consultations. Il semble que notre groupe d’intérêt « suivi de grossesse » (exercice libéral, PMI, CHU avec poste fixe en consultation) délivre plus ces conseils d’hygiène que le reste de la population de sages-femmes (Test Chi2 ; p= 0.014).

Tableau 5 : conseils d’hygiène bucco-dentaires donnés par les sages-femmes en fonction de leur poste.

Conseils d’hygiène bucco-dentaire

Poste Oui Oui Non Non Total p-value
Suivi de grossesse 21 48,8% 22 51,2% 43 p= 0.014
Autres 15 25,4% 44 74,6% 59

Aucune différence significative n’a été retrouvée sur les autres critères de comparaison analysés :

Tableau 6 : intérêt selon les sages-femmes d’un dépistage bucco-dentaire au cours de la grossesse en fonction de leur poste.

Utilité dépistage bucco-dentaire

Poste Oui Oui Non Non Ne se prononce pas Ne se prononce pas Total p-value
Suivi de grossesse 40 93% 3 7% 0 0% 43 p> 0,05
Autres 47 81% 6 10,3% 5 8,6% 58

Tableau 7 : Fréquence de l’orientation des femmes enceintes vers un chirurgien-dentiste en fonction du poste des sages-femmes.

Orientation chirurgien-dentiste

Poste En cas de gêne Jamais Systématiquement Total p-value
Suivi de grossesse 33 76,7% 4 9,3% 6 14% 43 p> 0,05
Autres 44 74,6% 13 22% 2 3,4% 59

Tableau 8 : Désir d’informations supplémentaires des sages-femmes en fonction de leur poste.

Désir d’information supplémentaire

Poste Oui Oui Non Non Total p-value
Suivi de grossesse 43 100% 0 0% 43 p> 0,05
Autres 56 95% 3 5% 58

Tableau 9 : Positionnement des sages-femmes comme « personne ressource » potentielle en fonction de leur poste.

« Personne ressource »

Poste Oui Oui Non Non Ne se prononce pas Ne se prononce pas Total p-value
Suivi de grossesse 39 90,7% 1 2,3% 3 7% 43 p> 0,05
Autres 42 72,4% 5 8,6% 11 19% 58

10 Discussion

Cette étude a été menée dans le but d’évaluer le niveau de connaissances des sages- femmes concernant le domaine de la santé bucco-dentaire et les modalités de prévention qu’elles peuvent adopter dans leur pratique quotidienne. L’intérêt de mettre en place une démarche d’information, par le biais d’une plaquette que nous avons élaboré, a également fait l’objet d’une évaluation auprès des sages-femmes.

Sachant l’importance du lien entre la santé bucco-dentaire et la grossesse, il importait de vérifier que le groupe des sages-femmes constitue un interlocuteur et un vecteur favorable aux messages de prévention en santé bucco-dentaire chez la femme enceinte.

Les résultats montrent que la prévention faite auprès des patientes est très peu pratiquée et que le niveau d’information des sages-femmes est insuffisant. Cependant, il ressort de nos données que la quasi-totalité des sages-femmes, quel que soit leur modalité d’exercice (en CHU, en PMI, en libéral), reconnaissent un lien entre une mauvaise hygiène bucco- dentaire et des conséquences sur la grossesse. D’autre part, le niveau d’intérêt des sages- femmes concernant notre sujet est apparu élevé (bon accueil de l’enquête et de la plaquette). Nous pouvons ainsi assurer qu’il existe dans ce groupe un terrain favorable pour mettre en place des programmes d’informations et des formations en prévention bucco-dentaire et grossesse.

Les limites de l’étude

En termes de population, nous avons élargi notre étude initialement prévue sur le seul périmètre du CHU de Bordeaux à un ensemble plus large incluant les sages-femmes de la PMI et les sages-femmes libérales de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB) de façon à disposer de points de vue variés, reflet de pratiques différentes, d’une patientèle diversifiée avec des niveaux socio-économiques différents. Malheureusement, nous n’avons pu couvrir l’ensemble des sages-femmes libérales de la CUB : 46% des sages- femmes libérales contactées n’ont pas rappelé après un premier appel infructueux avec message. Nous n’avons pas pu faire de relance téléphonique, à cause du temps imparti à la confection de la plaquette qui a retardé le lancement de l’étude. Ces résultats peuvent limiter la portée de nos observations pour ce secteur d’activité et mériter un complément d’enquête.

Rappelons que pour toutes les sages-femmes interrogées, l’enquête était menée durant leurs heures de travail. A cet effet, nous avons dû adapter notre questionnaire et réduire le nombre de questions initialement prévues.

Dans d’autres circonstances, il aurait également, pu être intéressant de mener l’étude en deux temps. Un premier pour que les sages femmes répondent au questionnaire d’entrée, puis un second plus long pour qu’elles assimilent d’avantage la plaquette, et puissent critiquer son utilisation dans leur pratique quotidienne. Cependant pour des raisons pratiques nous avons décidé, ici, de mener l’enquête en un seul temps.

A la réflexion, et étant donné l’objectif principal de notre étude, nous pouvons finalement considérer que le schéma adopté nous a permis de mettre en évidence les éléments attendus (niveau de connaissance, modalité de prévention, et démarche d’information).

Lire le mémoire complet ==> (Rôle des sages-femmes dans la prévention en santé bucco-dentaire chez la femme enceinte)
Mémoire de fin d’études – Etudes médicales – Santé bucco-dentaire et grossesse
Université VICTOR SEGALEN-BORDEAUX 2 – Ecole De Sages-Femmes