Sale mec, la petite phrase du candidat socialiste

By 4 April 2013

4) « Sale mec »

Cette expression a priori quelque peu injurieuse, fait partie des évènements médiatiques de cette campagne des présidentielles 2012, et c’est pourquoi elle constituera la quatrième « petite phrase » que nous étudierons ici. D’emblée, on pourrait penser qu’un tel énoncé dans la bouche d’un candidat s’apparente à une injure, mais il faut d’abord replacer le contexte.

Nous sommes le mardi 03 janvier 2012, et François Hollande, au cours d’un déjeuner avec des journalistes, tient les propos suivants à propos de son rival Nicolas Sarkozy: « Il va se présenter devant les Français et leur dire : je suis un président en échec depuis cinq ans, je suis un sale mec, mais réélisez-moi parce que, dans cette période difficile, je suis le seul capable »50. Parmi les journalistes présents se trouve un représentant du journal Le Parisien-Aujourd’hui en France qui, le lendemain, dans un article intitulé Le nouvel appétit de Hollande, cite le candidat socialiste de la manière suivante : « Pour Hollande, il n’y a pas de mystère, c’est bien le chef de l’Etat, « un président en échec », « un sale mec », qui se cache derrière les formules de l’UMP.»51 C’est cet article précis qui met le feu aux poudres.

48 Libération, « A Tulle, Hollande s’est élancé », le 01/04/2010, p. 10.
49 Le Figaro, « Hollande, faux candidat « normal » et vrai idéologue », le 07/02/2012, p. 15.
50 Europe1.fr, article : « ‘Sale mec’, ce qu’a vraiment dit Hollande », le 04/01/2012, disponible sur http://www.europe1.fr/Politique/Sale-mec-ce-qu-a-vraiment-dit-Hollande-890299/, consulté le 18/07/2012.
51 le Parisien-Aujourd’hui en France, « Le nouvel appétit de Hollande », le 04 janvier 2012, archivé sur http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/presidentielle-le-nouvel-appetit-de-hollande-04-01-2012-1796102.php, consulté le 18/07/2012.

Aussitôt, les partisans du Président sortant fustigent le candidat socialiste, le sommant de s’excuser, quand les partisans de François Hollande rétorquent qu’en matière de « mots déplacés », Nicolas Sarkozy n’a pas de leçons à donner. En tout cas, une précision est apportée par le journal qui a « sorti » l’affaire, dans un article de son édition du 05 janvier52 et duquel est extraite la citation intégrale. Dans cet article, son auteur précise que tous les journalistes prenaient des notes sur leur carnet pendant le déjeuner, et que personne, dans l’entourage de François Hollande, ni lui-même, n’avaient précisé que la discussion était « off ». En d’autres termes, le journaliste n’avait fait que son travail. A partir de là, toute la discussion tournera autour du fait de savoir si les propos étaient vraiment « off » ou non, et si Hollande « imitait » Sarkozy ou non, et donc s’il avait tenu des propos qu’il n’avait pas vraiment tenus tout en les tenant quand même…

Outre l’imbroglio médiatique déclenché par cette « affaire », il y a plusieurs points intéressants à noter dès à présent. Tout d’abord, les mots utilisés ne semblent pas être dans les habitudes de François Hollande et nous essayerons d’analyser l’utilisation de cette expression « à contre-courant ». Ensuite, il faudra regarder pourquoi l’entourage du Président sortant réagit aussi rapidement et avec autant de vigueur, prenant le risque de rappeler les déviances verbales de son propre candidat. Enfin, il faut noter que parmi les quatre « petites phrases » sélectionnées, elle est la seule (à part peut-être le « président normal ») dont la forme est plus caractéristique que le fond, et nous nous arrêterons également sur ce point. Ce qui est certain, c’est que les médias l’ont qualifié ainsi, comme dans cet article du Figaro du 09 janvier 2012 : « Car de l’avis général, les attaques contre François Hollande après la petite phrase mal comprise sur Sarkozy ‘sale mec’, ont été parfois trop fortes »53.

Cet évènement nous ramènera également à la définition d’une « petite phrase » en elle-même. En effet, le côté « polémique » habituellement attribué à la petite phrase et que nous avons évoqué dans la première partie de cette étude, semble être particulièrement présent ici. Ainsi, plus que les mots prononcés, même s’il faudra s’arrêter sur ces derniers, le scénario qui s’est joué ici est particulièrement instructif car il est un des éléments clés : ce sont autant, voire plus les circonstances, les conditions dans lesquelles a été prononcée cette petite phrase qui sont l’objet des reprises, que la petite phrase elle-même. Il faudra bien sûr revenir sur ce point précis.

52 le Parisien-Aujourd’hui en France, « Hollande, Sarkozy et le ‘sale mec’ », le 05/01/2012.
53 Le Figaro, « La cellule ‘riposte’ de Brice Hortefeux passe à la vitesse supérieure », le 09/01/2012, p. 3.

Lire le mémoire complet ==> (a title=”Le rôle des petites phrases de François Hollande dans sa stratégie de communication” href=”http://blog.wikimemoires.com/2013/04/petites-phrases-francois-hollande-strategie-communication/”>Le rôle des “petites phrases” de François Hollande dans sa stratégie de communication)/strong>
pendant la campagne des élections présidentielles 2012, vu à travers deux journaux de la presse écrite
Master 2 Communication Parcours : Métiers de l’information et de la communication organisationnelle
Université Européenne de Bretagne – Rennes 2 – UFR ALC