L’établissement de la formation professionnelle privé au Maroc

By 30 April 2013

Synthèse du mémoire

Le présent mémoire, préparé dans l’optique d’obtenir le diplôme du Cycle Supérieur de Gestion de l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises, a pour thème : « La création d’entreprise, cas de création d’un établissement de formation professionnelle privé. »

Notre choix s’est fait en respect des règles générales requises dans le sujet à traiter, à savoir :
• Choisir un sujet d’actualité;
• Développer un concept managérial;
• Avoir une portée pragmatique et avoir une vraie problématique;
• Participer à l’amélioration de la situation actuelle en proposant des solutions et des recommandations.

Par ailleurs, il importe de préciser les limites de notre étude :
• Notre recherche est limitée dans le temps car se déroule entre 2002 et 2004;
• Notre recherche ne traite pas l’environnement du secteur de la formation privée dans sa globalité et n’aborde pas également les aspects relatifs à la formation primaire et secondaire;

Notre recherche s’intéresse :
• D’une part au marché de la formation professionnelle privé;
• D’autres part, à la création d’un établissement de formation professionnelle privé, nous avons appliqué une démarche qui s’appuie sur les étapes de diagnostic stratégique en s’inspirant de l’approche systémique.

Ainsi, nous nous sommes investis à établir un diagnostic de la formation professionnelle telle qu’elle est pratiquée dans les établissements publics et privés et voir dans quelle mesure nous pouvons apporter une valeur ajoutée pour améliorer les prestations de la formation professionnelle.

• Enfin nous proposons une stratégie de développement pour un nouvel établissement qui compte s’implanter dans le domaine de formation professionnelle privée

1. Pourquoi un thème sur la formation professionnelle ?

Dans un contexte mondial caractérisé par des développements rapides, le Maroc est donc interpellé pour se préparer face à la permanente évolution des relations économiques de plus en plus complexes.

Ces évolutions sont aussi marquées par une concurrence intense due aux exigences et défis de la mondialisation, les établissements de formation professionnelle privés au Maroc, s’ils veulent durer et se développer, doivent s’investir davantage et participer à une offre de formation qui permettra la formation des citoyens autonomes et responsables répondant aux exigences du marché de l’emploi.

Par ailleurs Créer sa propre structure de formation dans ce contexte n’est donc pas chose aisée. Il est primordial de répondre à une double attente :
• Celle du citoyen appelé à s’épanouir dans son environnement;
• Celle des entreprises appelées à être compétitive.

Il est donc nécessaire de mettre l’élève au centre de l’institution éducative pour qu’il puisse construire son projet d’apprentissage et son projet d’insertion professionnelle au lieu qu’il soit simplement considéré comme un consommateur de savoir. C’est un changement radical de vision qui suppose des changements profonds au niveau des structures éducatives (classes, établissement), des méthodes pédagogiques, des contenus et des programmes scolaires.

D’un autre côté, on ne s’instruit plus pour se cultiver sans se préoccuper de l’avenir du pays et des attentes de la vie économique. Il est donc déterminant de se mettre à l’écoute de l’entreprise (cellule de base de l’activité économique) et de connaître ses besoins en matière de formation, et même de pouvoir les anticiper.

La formation professionnelle privée se trouve au cœur de ces transformations socio- économiques et semble être un levier de développement capital.

Notre étude a pour objectif de faire le diagnostic de la formation professionnelle privée particulièrement et le développement d’une stratégie qui permettrait à un nouvel établissement de formation de se positionner sur le marché de la formation professionnelle.

Les raisons qui ont motivé notre choix puisent leurs forces d’un contexte national favorable au développement du secteur mais aussi du désir d’accomplissement sur le plan personnel et ce par la création d’un établissement de formation professionnelle privé.

Sur le plan national, la réforme engagée dans le cadre de la Charte Nationale d’Education et de la Formation a consacré le rôle de la formation professionnelle en tant que levier pour la satisfaction des besoins en compétences des entreprises d’une part et pour l’amélioration de l’employabilité d’autre part.

En effet, le Gouvernement a placé la formation professionnelle en tant que secteur prioritaire de son action.

Le plan d’action retenu porte sur la mise à niveau de ce secteur à travers notamment l’opération de qualification des filières de formation et le système d’accréditation des établissements de formation professionnelle privés qui permet à ces établissements d’organiser des examens au profit des stagiaires qualifiées et de délivrer des diplômes reconnus par l’Etat dans le cadre des dispositions de la loi n°13.00 portant statut de la formation professionnelle privée.

Sur le plan personnel, animées d’une réelle volonté de se réaliser, d’être indépendant et de participer à créer des emplois, nous nous sommes penchées sur ce sujet dans la perspective de tenter de développer une stratégie pour la création de notre propre établissement de formation professionnelle privé.

Par ailleurs ce travail présente l’intérêt de contribuer à la réflexion sur une question d’actualité qui préoccupe autant les pouvoirs publics que les opérateurs privés ainsi que les jeunes et leurs familles.

En d’autres termes, il s’agit de trouver la ou les réponses à la problématique centrale suivante :

«Quel établissement de formation professionnelle privé dans le domaine tertiaire pour répondre au mieux aux attentes des apprenants et aux besoins des entreprises

Autrement dit encore : « Quelle stratégie permettrait à un nouvel établissement de formation de se positionner et de se développer sur le marché de la formation professionnelle ?

Notre problématique a donc trois aspects. Il s’agit :
• D’une création d’entreprise qui nécessite des démarches juridiques, organisationnelles, financières…
• De la conception d’un établissement de formation professionnelle répondant aux attentes des apprenants;
• D’une adaptation de la formation aux besoins des entreprises.

Afin de mieux analyser la situation, nous nous sommes posés un certain nombre de questionnements essentiels dont la réponse permettrait de mieux appréhender le problème. Ainsi, nous tenterions de connaître la perception de la formation professionnelle aussi bien publique que privée, les points forts ou faibles de chacune d’elles, les formations les plus demandées par les apprenants, les critères de choix d’un établissement de formation professionnelle, et enfin identifier les besoins des entreprises en terme de profils demandés.

2. Le déroulement de l’étude.

Le canevas de diagnostic sectoriel adopté a été marqué par la réalisation de 20 entretiens semi-directifs avec les acteurs professionnels et institutionnels du secteur de la formation professionnelle en plus des entretiens réalisés avec des élèves de la 2ème année baccalauréat appartenant à plusieurs spécialités ( lettres modernes, sciences expérimentales, sciences mathématiques, techniques génie économie, techniques génie comptable, technique génie administration, électronique, fabrication mécanique, arts plastiques), ainsi que des étudiants poursuivant des études supérieures, soit :

• A l’université,
• Dans un centre public de formation professionnelle,

Notre objectif est de connaître les attentes des étudiants qui ont ou qui vont avoir leur baccalauréat au cours de l’année et qui constituent des candidats potentiels à des études supérieures pour déterminer leurs critères de choix d’un éventuel établissement de formation.

Les entretiens avec les élèves, étudiants et parents se sont déroulés sous forme de focus-groupe de 9 personnes qui se présentent comme suit :
• les focus-groupes avec les étudiants sont au nombre de 6 soit un total de 54. participants,
• Un focus-groupe composé de dix parents a été également réalisé pour comparer entre leurs motivations et celles de leurs enfants dans le choix d’un établissement de formation.

L’objectif attendu de l’enquête qualitative menée est de :
• Recueillir la perception des élèves et étudiants de la formation professionnelle en général, et la formation professionnelle privée en particulier;
• Savoir si la formation professionnelle privée présente, pour eux, un plus par rapport à la formation professionnelle publique;
• Connaître les manques à combler, de manière urgente, dans les établissements de formation professionnelle privée;
• Connaître les habilités que doit avoir, selon eux, un lauréat de la formation professionnelle;
• Déterminer la relation que doit avoir un établissement de formation professionnelle privé avec l’entreprise;
• Apprécier la place de la formation continue dans l’esprit des étudiants;
• Connaître les critères qui permettent aux étudiants de choisir un établissement de formation de qualité;
• Connaître les caractéristiques souhaitées dans un établissement de formation professionnelle privé.

Une fois la collecte d’information achevée, il a fallu, organiser les idées, les analyser, les classer par famille, établir des liens et corrélations entre les différentes idées ressorties pour répondre aux différentes questions de recherche et présenter des axes de développement stratégiques.

Dans l’introduction générale, nous allons successivement passer en revue l’intérêt de la recherche sur la création d’entreprise, l’objectif poursuivi à travers celle-ci et la problématique posée, le cadre dans lequel cette recherche a été menée, la méthodologie adoptée et enfin l’énoncé du plan de la recherche.

Après avoir défini et délimité la problématique de notre thème de recherche, et énuméré les étapes de la méthodologie adoptée, nous nous proposons à présent d’énoncer notre plan de travail pour la présentation de ce mémoire.

D’abord et dans un chapitre préliminaire, nous estimons essentiel de définir les concepts de base de notre travail de recherche à savoir la formation professionnelle privée et la création d’un établissement de formation.

Dans un premier chapitre, nous avons opté pour une présentation de l’évolution de la théorie des organisations car nous estimons que la complexité de la création d’un établissement de formation ne peut être appréhendée que par une approche systémique; cette dernière étant l’aboutissement de la théorie des organisations.

Nous présenterons par la suite la démarche projet appuyée sur un diagnostic stratégique pour la réalisation concrète de la création de l’établissent de formation.

Dans un deuxième chapitre, nous allons essayer de définir la notion d’entrepreneurship, et celle de l’entreprise. Nous présenterons par la suite les étapes communes à toute création d’entreprise. Nous nous attarderons cependant sur les étapes particulières à la création d’un établissement de formation professionnelle privé en se basant sur la démarche du diagnostic stratégique.

Dans un troisième chapitre, nous présentons le système de la formation professionnelle. Pour cela, nous estimons essentiel de présenter le cadre de référence de l’enseignement au Maroc : la Charte nationale d’éducation et de formation, et de cerner l’importance donnée à la formation professionnelle en général et la formation professionnelle privée en particulier comme levier de développement de l’économie marocaine.

Nous essayerons par la suite d’analyser l’environnement de la formation professionnelle privée pour aboutir à une évaluation des attentes des apprenants et à une identification des besoins des entreprises en terme de profils. Notre objectif est de pouvoir relever, à partir de l’enquête menée, les axes stratégiques qui nous permettraient de créer l’organisation qui est à même de répondre à ces attentes et à ces besoins. Pour cela, nous essayerons de :

• Déduire la perception des interviewés sur la formation professionnelle privée;
• Evaluer l’apport de la formation professionnelle privée par rapport à la formation professionnelle du secteur public;
• Relever les caractéristiques souhaitées dans un lauréat de la formation professionnelle;
• Connaître la relation souhaitée entre l’établissement de formation et l’entreprise.

Dans un quatrième chapitre, à partir des conclusions auxquelles nous aurons abouti dans le travail sur le terrain et compte tenu de notre étude documentaire, nous allons proposer une stratégie de création d’un établissement de formation professionnelle privé. Nous retenons, à cet effet, un cas déterminé de création d’un établissement de formation professionnelle

Comme nous l’avons précisé dans l’introduction générale, nous avons pour ambition de créer un établissement de formation professionnelle privé de techniciens spécialisés dans le domaine du tertiaire.

Le marché de la formation professionnelle est énorme et la création d’une entreprise dans un domaine tel que la formation l’est davantage. C’est pourquoi, nous estimons, qu’avant le développement de notre travail de recherche sur le projet de création d’un établissement de formation professionnelle, il est opportun de définir dans un chapitre préliminaire, les concepts de base de notre travail à savoir : la formation professionnelle et la création d’un établissement de formation professionnelle privé (EFPP).

Chapitre premier

Il nous a semblé opportun de commencer par une brève présentation de l’évolution de la théorie des organisations que nous retenons comme cadre conceptuel d’ensemble. L’objectif est de justifier notre choix de l’approche systémique comme théorie qui permettrait d’appréhender et d’expliquer la complexité d’une organisation.

Nous aborderons la notion de prospective, tremplin à la démarche projet laquelle constitue l’outil d’action de l’approche systémique.

La théorie des organisations a énormément évolué à travers le temps. Des théories normatives qui recherchent l’organisation idéale ou optimale, on est passé aux théories à orientation diagnostique qui tentent de donner des éléments pour comprendre comment articuler les structures et le fonctionnement interne des organisations avec les évolutions de leur environnement, en fonction de leurs buts. On aboutit en fin de compte vers des évolutions actuelles qui considèrent les organisations comme des systèmes socioculturels complexes à décideurs multiples.

C’est cette complexité qu’un établissement de formation doit maîtriser et savoir gérer en tenant compte des évolutions de son environnement, évolutions qui concernent plusieurs acteurs.

Les évaluations externes sont nombreuses : tutelles, familles, entreprises, médias,… Un établissement de formation est un système composé de sous systèmes interdépendants donc dynamique dans le temps et organisé en fonction d’une finalité. L’organisation « établissement » ne peut alors être appréhendée qu’à travers une approche systémique dotée d’un outil d’action. C’est dans ce sens qu’un éclairage a été mis sur la notion de prospective. Cette dernière nous a semblé être un passage obligé vers la démarche de projet qui constitue une réflexion pour agir et réagir aujourd’hui en tenant compte des opportunités de demain.

Nous avons terminé par la présentation des étapes à suivre dans une démarche de projet pour entreprendre une quelconque action de création d’une organisation en général et un établissement de formation en particulier.

Nous pensons, toutefois, que pour créer une entreprise-en l’occurrence un établissement de formation, il paraît nécessaire d’évaluer ses capacités à entreprendre, de définir l’entreprise, objet de l’entrepreneurship, et de connaître les étapes de création d’une entreprise en général et celles d’un établissement de formation privé en particulier.

Comme la création d’une entreprise est une tâche complexe et compliquée à laquelle il faut être préparé, nous accordons une attention particulière aux compétences de l’entrepreneur. L’objectif est d’assurer la survie de la future entreprise.

Avoir une idée est la première étape de création, c’est aussi le premier mythe. Une clé indispensable au créateur est de définir le besoin auquel il va répondre. Le désir de faire doit d’abord se canaliser sur le travail en premier de la personnalité et le développement des capacités de l’entrepreneur à entreprendre.

L’individu qui veut entreprendre doit se connaître, posséder en partie les caractéristiques appropriées, développer ses expériences sur le marché du travail et acquérir des connaissances de base. Dans le cas contraire, il doit s’entourer de personnes qui ont des connaissances ou des compétences. Une fois cette étape franchie, l’individu peut entreprendre à titre individuel ou au sein d’une équipe.

Avant d’entreprendre, l’individu doit donc tester ses capacités d’entrepreneurship.

Une fois ces capacités testées, l’individu doit maîtriser l’objet de l’entrepreneurship : L’entreprise. Une définition de celle-ci permet à l’entrepreneur de se donner un maximum de chance de réussir son action si les étapes de création sont suivies et respectées.

Nous tenons à signaler, à cet égard, que si la création d’entreprise se fait habituellement selon des étapes classiques, pour notre part nous essayerons de proposer une démarche qui se veut innovatrice inspirée de l’approche systémique tout en s’appuyant sur la démarche du diagnostic stratégique.

Lire le mémoire complet ==> (La création d’entreprise: Cas de création d’un établissement de formation professionnelle privé)
Mémoire présenté pour l’obtention du diplôme du Cycle Supérieur de Gestion
Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises