Les enjeux du management de la sécurité au travail

By 12 April 2013

2. Les enjeux du management de la sécurité

L’un des premiers enjeux de la sécurité est l’enjeu humain. C’est l’un des grands enjeux des organisations.

En France, on comptabilise 900 000 accidents du travail et du trajet avec arrêt par an sur 15 millions de salariés affiliés au régime générale de la Sécurité Sociale, soit 6% des individus par an. On rajoute à ce chiffre 5 000 maladies professionnelles reconnues tout les ans liés à de nombreuses causes comme le bruit, la poussière, l’utilisation de produit toxiques, les positions de travail inadaptées, les gestes répétitifs, le port de charges lourdes, le stress…

Ces accidents et ces maladies professionnels représentent une charge pour les organisations, mais ils privent aussi les organisations de leur personnel. Un accident représente une étape traumatisante pour les organisations et leur personnel. Les organisations se doivent d’agir en matière de sécurité afin de se prémunir contre la réalisation de ce type de risque.

De plus, le management de la sécurité a également un enjeu social. En effet, il permet de mesurer et d’évaluer le climat social au sein des organisations. Si les conditions de travail sont pénibles et que les risques d’accidents sont non traités, cela est source de tension. On peut considérer que la sécurité est un facteur d’amélioration du climat social au sein des organisations, mais c’est également un signal de confiance envoyé vers les salariés contribuant à une meilleure efficacité de l’organisation.

La sécurité joue en termes d’image pour les organisations. En effet, les médias dénoncent de plus en plus les organisations qui ne respectent pas les engagements en termes de sécurité. Et ils sont de plus en plus témoins de mises en examen et de condamnations d’employeurs lors d’accidents au cours du travail. Selon le nouveau code pénal, les employeurs peuvent être condamnés à des peines financières et d’emprisonnement, allant de 15 000 € et un an d’emprisonnement pour une mise en danger à 75 000 € et cinq ans d’emprisonnement pour un homicide involontaire.

En France, la sécurité des salariés est très encadrée par les textes règlementaires. Il existe environ 18 000 lois et 400 000 décrets d’application, ce qui montre que les organisations sont obligées de gérer ce type de problématique, au risque de se mettre en infraction.

La sécurité possède également des enjeux économiques et commerciaux.

Les accidents du travail représentent un coût pout les organisations. On fait la distinction entre le coût direct et indirect. Le coût direct moyen d’un accident du travail avec arrêt est d’environ 2 100 €. Selon la gravité, cela peut aller de 1 400 € si l’incapacité permanente partielle est inférieure à 10 % à 80 000 € si elle est supérieure à 10 %. A ces coûts indirects, on rajoute, les coûts indirects comme les coûts de matériels (réparation des équipements endommagés), des coûts salariaux dus au temps perdu et au remplacement de personnel, les pertes de production, les retards de livraison, les pertes de commandes, la dégradation de l’image de marche, la majoration du taux de cotisation accidents du travail, maladies professionnelles.

On estime que ces coûts indirects sont quatre fois supérieurs aux coûts indirects. Concernant les cotisations accidents du travail, maladies professionnelles, les employeurs versent une cotisation tous les ans, qui varie selon la taille de l’entreprise, de son activité et de ses résultats en termes de sécurité. Les organisations doivent également entretenir leur parc de machines pour que ce dernier soit en conformité avec les règles de sécurité. C’est un enjeu financier mais aussi stratégique pour les organisations car vient se poser le problème du choix de modifier l’existant ou bien d’investir dans un parc de machine plus performant.

La sécurité est un enjeu primordial en termes d’image pour les organisations. La sécurité de ses produits, mais aussi la sécurité du personnel prend une place de plus en plus importante. Les organisations ont tout intérêt à se conformer à la législation, mais aussi également à développer le management de la sécurité car c’est dans son intérêt.

La sécurité est devenue un axe primordial pour les organisations en termes d’image mais aussi en termes économique et règlementaire. Elles ont intérêt de jouer le jeu au risque d’être sanctionnées et de ternir leur image et de ne plus être rentables.

Après avoir vu les enjeux du management de la sécurité, nous allons voir dans une nouvelle sous parties, les outils et les démarches applicables à la sécurité.

Lire le mémoire complet ==> (Le management de la qualité, de la sécurité et de l’environnement QSE)
Mémoire professionnel – Master Management Stratégique des Organisations Parcours Ressources Humaines
Université de Reims Champagn-Ardenne – Institut Remois de Gestion