L’arrivée d’IKEA sur la côte basque

By 27 April 2013

L’arrivée d’IKEA sur la côte basque – Section 3 :

Cette section 3 s’appuie sur les entretiens réalisés auprès des décideurs de l’agglomération bayonnaise et sur les 403 réponses au questionnaire diffusé entre février et avril 2012 auprès d’habitants de la zone de chalandise du futur magasin IKEA à Bayonne.

Fiche Décideurs et Associations citoyennes

Il est apparu important de recueillir les divers avis politiques et associatifs sur l’arrivée d’IKEA à Bayonne, ainsi que les espoirs et les craintes qu’elle suscite.

Les entretiens ont été faits auprès de :
– Monsieur Jean Grenet, député-maire de Bayonne, président de la Communauté d’Agglomération Côte-Basque Adour, et président du Syndicat Mixte d’Ametzondo,
– Monsieur Didier Borotra, maire de Biarritz et vice-président de l’Agglomération Côte- Basque Adour,
– Monsieur Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d’Anglet et président de l’Agence d’Urbanisme Atlantique Pyrénées (AUDAP),
– Monsieur Alain Iriart, maire de Saint-Pierre-d’Irube et Conseiller Général, ainsi qu’auprès de :
– Madame Martine Bouchet, présidente de l’association « Mouguerre Cadre de Vie »,
– Mademoiselle Sabrina Awigga, membre de l’association altermondialiste BIZI.

A signaler que Monsieur Roland Hirigoyen, maire de Mouguerre et président de la Communauté de Communes Nive-Adour n’a pas répondu à la demande d’entretien; son point de vue sur le projet est donc extrait de la presse locale.

Fiche Habitants de la zone de chalandise

L’avis des habitants de la zone de chalandise du futur IKEA a été recueilli par le biais d’un questionnaire (cf. Annexe 5 p. 82), diffusé en essayant de s’assurer d’une diversité des profils des personnes interrogées.

– Dépôt du questionnaire dans des commerces et chez des artisans de Bayonne et d’Anglet (bar-tabac-presse, pressing, restaurants, coiffeuses, esthéticiennes, décoration de la maison et arts de la table, etc.) pour qu’il soit rempli par le commerçant ou artisan lui-même et par plusieurs de ses clients.
– Transmission du questionnaire par l’intermédiaire d’un salarié à des personnels de sociétés privées (aéronautique, sous-traitant aéronautique, informatique, BTP, charpente-maçonnerie, banque,…) de Bayonne, Mouguerre, Tarnos, Biarritz, Saint- Pierre-d’Irube, Anglet, et région de Mauléon, et d’établissements publics (Bibliothèque municipale, Université, maison de retraite, MSA) de Bayonne.
– Transmission du questionnaire par l’intermédiaire d’un maître d’école aux personnels et aux parents d’élèves de trois écoles primaires (Bayonne, Hasparren, Ciboure).
– Transmission du questionnaire par le biais d’un membre aux adhérents d’une association de retraités du Pays Basque, d’une chorale d’Ustaritz, d’une association de Soule.
– Transmission du questionnaire à un groupe d’étudiants de la Fac de Bayonne par le biais d’un de leurs enseignants.
– Transmission du questionnaire à l’équipe de l’Agence d’Urbanisme Atlantique Pyrénées à Bayonne.
– Envoi du questionnaire par mail à différentes connaissances du Pays Basque et de Pau, leur demandant de le relayer autour d’elles.

Sur le terrain :
– Remplissage du questionnaire auprès de clients de Carrefour Tarnos (sur le parking)
– Remplissage du questionnaire auprès d’habitants du quartier de Mouguerre Port, les premiers voisins du futur IKEA.
– Remplissage du questionnaire auprès de producteurs (du Pays Basque et des Landes) du marché des Halles de Bayonne, un samedi matin.

Enfin, le questionnaire a été traduit en espagnol pour être diffusé en Pays Basque Sud (ou espagnol), à travers des contacts sur internet et sur le terrain à San Sébastian / Donosti, directement auprès d’habitants et de commerçants, un après-midi.

Pour avoir un échantillon un tant soit peu représentatif, outre la diversité des profils des personnes, l’une des autres préoccupations a été le respect de la zone de chalandise.

L’objectif initial était de recueillir 500 réponses, 403 ont pu être récupérées.

Doivent être rajoutés plusieurs retours de questionnaires mentionnant un refus de répondre pour motif que le questionnaire ne comprenait aucune question sur la présence de la langue basque dans le futur magasin IKEA (en effet, la signalétique et la désignation des rayons est faite en français et en basque dans plusieurs grandes surfaces du Pays Basque).

Parmi les autres refus, on peut aussi mentionner celui du directeur de l’enseigne Fly à Tarnos qui n’a pas accepté de remplir le questionnaire et s’est catégoriquement opposé à ce qu’on interroge ses clients sur le parking de son magasin. Selon lui, notre enquête ne pouvait qu’attiser la curiosité de sa clientèle pour IKEA et lui donner l’idée de déserter son enseigne au profit de son futur concurrent.

Rappel : La zone de chalandise, appelée aussi zone d’attraction, délimite le territoire géographique où habite la majorité des clients d’une enseigne. Elle peut se diviser en trois sous-zones :

– La zone la plus proche du point de vente (0 à 10 minutes d’accès);
– La zone secondaire (10 à 15 minutes d’accès);
– La zone tertiaire, qui est la plus éloignée (15 à vingt minutes d’accès).

Pour IKEA, on estime sa zone de chalandise à une heure (voire plus) en voiture.

Les profils des personnes ayant répondu au questionnaire

1. Lieu du domicile

– 34% des personnes ayant répondu au questionnaire habitent le cœur de l’agglomération : Bayonne (25%), Anglet (6%) et Biarritz (2,5%), (cf. graphique 1).
– 29% habitent dans une commune proche (Boucau, Mouguerre, Villefranque, Saint-Pierre-d’Irube, Tarnos, dans le sud des Landes).
– 37% habitent une autre commune, en Pays basque intérieur, en Béarn, dans les Landes, ou dans le Guipúzcoa (province du Pays basque sud ou d’Espagne).

2. Les tranches d’âge (cf. graphique 2)

– 17% sont âgés de 18 à 25 ans
– 17% sont âgés de 26 à 35 ans.
– 59% ont entre 36 et 60 ans.
– 7% ont plus de 60 ans.

3. Les professions (cf. Tableau 2)

– Les réponses concernent pour 29% des personnes travaillant dans le secteur public et 22% des personnes travaillant dans le secteur privé. A noter les 48% qui n’ont pas répondu (probablement, simple oubli ou non-réponses d’étudiants).

 Graphique 1, enquête Liouize ALI
Graphique 1, enquête Liouize ALI, février-avril 2012

 Graphique 1, enquête Liouize ALI
Graphique 2, enquête Liouize ALI, février-avril 2012

Vous travaillez : Effectifs %
Dans le secteur public 118 29,3%
Dans le secteur privé 90 22,3%
Non réponse 195 48,4%
Total observé 403

Tableau 2, enquête Liouize ALI, février-avril 2012

 Graphique 1, enquête Liouize ALI
Graphique 3, enquête Liouize ALI, février-avril 2012

4. Femmes / Hommes (cf. Graphique 4)

62% des questionnaires retournés l’ont été par des femmes. On peut y voir leur plus grand intérêt de voir s’implanter IKEA près de chez elles que les hommes (38%). Il est important de rappeler que 40% des personnes de la catégorie socioprofessionnelle « employé » sont des femmes.

 Graphique 1, enquête Liouize ALI
Graphique 4, enquête Liouize ALI, février-avril 2012

Lire le mémoire complet ==> (L’implantation d’IKEA à Bayonne : Quels impacts, mutation, et enjeux sur le(s) territoire(s) ?)
Mémoire de Master 1 « Géographie : Dynamiques, Territoires, Pasages »
Université d’Argers