La notion d’entrepreneurship et la définition de l’entrepreneur

By 29 April 2013

L’entrepreneurship; Un processus, une démarche – Chapitre 2 :
2.1. La notion d’entrepreneurship
2.2. La notion d’entreprise
2.3. Les étapes de création d’une entreprise

Comme nous avons vu précédemment, la création d’une entreprise est une tâche complexe et compliquée à laquelle il faut être préparé. C’est pourquoi il est important d’accorder une attention particulière aux compétences de l’entrepreneur. L’objectif est d’assurer la survie de la future entreprise.

Avoir une idée est la première étape de création, c’est aussi le premier mythe. Une clé indispensable au créateur est de définir le besoin auquel il va répondre. Le désir de faire doit d’abord se canaliser en premier sur le travail de la personnalité et le développement des capacités de l’entrepreneur à entreprendre.

L’individu qui veut entreprendre doit se connaître, posséder en partie les caractéristiques appropriées, développer ses expériences sur le marché du travail et acquérir des connaissances de base. Dans le cas contraire, il doit s’entourer de personnes qui ont des connaissances ou des compétences. Une fois cette étape franchie, l’individu peut entreprendre à titre individuel ou au sein d’une équipe.

Avant d’entreprendre, l’individu doit donc tester ses capacités d’entrepreneurship.

Une fois ces capacités testées, l’individu doit maîtriser l’objet de l’entrepreneurship : L’entreprise. Une définition de celle-ci permet à l’entrepreneur de se donner un maximum de chances de réussir son action si les étapes de création sont suivies et respectées.

Nous tenons à signaler, à cet égard, que si la création d’entreprise se fait habituellement selon des étapes classiques, pour notre part nous essayerons de proposer une démarche qui se veut innovatrice inspirée de l’approche systémique tout en s’appuyant sur la démarche du diagnostic stratégique.

Ainsi, nous verrons successivement, dans ce chapitre, la notion d’entrepreneurship, la notion d’entreprise pour terminer sur la présentation des étapes de création d’une entreprise aussi bien classiques que celles relevant de la démarche que nous proposons.

2.1. La notion d’entrepreneurship

La définition de la notion d’entrepreneurship nous semble être primordiale. Elle permettra à toute personne tentée de créer sa propre entreprise d’évaluer ses capacités d’entrepreneur.

2.1.1. Définition de l’entrepreneurship

Selon le dictionnaire : «L’entrepreneurship est un terme utilisé pour faire référence à ce qu’un entrepreneur fait. »

Selon H. HOWWARD. STEVENSON de la Harvard BUSINESS SCHOOL, les véritables entrepreneurs «Profitent d’une occasion en faisant appel à des ressources plus vastes que celles qu’ils possèdent déjà. »9

Selon Y. GASSE de l’Université Laval : «L’entrepreneurship est l’appropriation et la gestion des ressources humaines et matérielles dans le but de créer, de développer et d’implanter des solutions permettant de répondre aux besoins des individus. »10

Il découle de ces définitions que l’esprit entrepreneurial se traduit par une volonté constante de prendre des initiatives et de s’organiser compte tenu des ressources disponibles pour atteindre des résultats concrets.

2.1.2. Définition de l’entrepreneur

Nous allons passer en revue la définition de l’entrepreneur, ses origines, ses besoins, son profil et ses caractéristiques.

2.1.2.1. L’entrepreneur

L’entrepreneur « Est une personne qui assume tous les risques reliés à la création et à l’opération d’une petite entreprise. »11

2.1.2.2. Les origines de l’entrepreneur

L’entrepreneur peut être issu de milieux et origines différents :
• Un milieu familial d’affaires qui influence l’enfant;
• Un intérêt personnel ou une expertise développée qui influence la personne;
• Une réorientation de carrière vers l’âge de 35/40 ans de la personne;
• Une dégradation des conditions de travail ou un licenciement de la personne.

2.1.2.3. Les besoins de l’entrepreneur

Les besoins varient d’un individu à l’autre selon son âge, son sexe, son statut et son travail.

Selon MASLOW et HERZBERG, les besoins de l’entrepreneur peuvent être synthétisés en deux catégories :

• Les besoins primaires ou physiologiques : manger, boire, dormir, se sentir en sécurité, etc.…;
• Les besoins secondaires désignés par ordre de priorité par la réciprocité, l’accomplissement et l’auto réalisation.

Ces besoins sont détaillés dans la pyramide de MASLOW qui peut être schématisée comme suit :

Schéma 4: Besoins de la personne humaine
Besoins de la personne humaine

2.1.2.4. Identification du profil d’entrepreneur

A la question «Peut-on devenir entrepreneur?», la réponse est : OUI ! Il faut apprendre à le faire.

Pour savoir si on a le profil d’entrepreneur, il faut connaître les caractéristiques et les motivations de l’entrepreneur

2.1.2.4.1. Les caractéristiques de l’entrepreneur

Un entrepreneur a généralement certaines caractéristiques parmi lesquelles on trouve :
• La confiance en soi,
• La détermination,
• La persévérance et la ténacité,
• L’habilité à prendre des risques,
• La créativité et l’innovation,
• L’initiative,
• Le dynamisme,
• Le leadership,
• La planification,
• La discipline,
• La patience,
• L’autonomie,
• La communication,
• L’optimisme et l’enthousiasme,
• Le sens des responsabilités,
• La capacité de travail et l’énergie,
• Le flair,
• La vision,
• La polyvalence,
• L’adaptation au changement,
• L’organisation,
• La tolérance au stress.

2.1.2.4.2. Les motivations de l’entrepreneur

Les motivations varient d’un individu à un autre. Mais, elles tournent généralement autours de ce qui suit :
• Le désir de dépassement,
• L’ambition et le pouvoir,
• L’indépendance,
• La responsabilité,
• L’autonomie financière,• Le statut social,
• La notoriété,
• L’ambiance de travail,
• La création de son propre emploi,
• La réalisation de défis,
• La réalisation d’un rêve,
• Le désir d’être son propre patron,
• La volonté d’assurer son avenir,
• La réalisation d’une plus-value sociale (création d’emplois.)

Pratiquement, l’identification du profil d’entrepreneur d’une personne se fait par une batterie de tests dont certains sont fournis en annexes.

2.1.2.5. Synthèse : curriculum vitae et réseautage

L’ensemble des informations recueillies sur la capacité entrepreneuriale de la personne est regroupé dans un document de synthèse appelé curriculum vitae d’affaires. Ce dernier est généralement accompagné d’un réseautage.

2.1.2.5.1. Curriculum vitae d’affaires

C’est un sommaire écrit qui explique brièvement les informations sur la personne et sur ses compétences. Il est appelé également bilan des compétences.

• Le curriculum vitae peut être :
• Chronologique,
• Fonctionnel,
• Mixte.

Il doit être personnalisé. Il constitue un outil de promotion pour l’entreprise.

2.1.2.5.2. Les réseaux

Les réseaux constituent une aide précieuse pour tout entrepreneur. Ils comportent des réseaux d’affaires et des réseaux sociaux.

2.1.2.5.2.1. Le réseau d’affaires

Un réseau est constitué d’amis, de conseillers, d’associations, d’éventuels clients, d’autres entrepreneurs ou tout autre groupe ou personnes pouvant faciliter la réalisation de son projet d’affaires.

2.1.2.5.2.2. Le réseau social

Plus important à évaluer que le réseau d’affaires. Il est composé :
• Du cercle affectif : constitué de la famille et des amis. Il est utile au niveau du démarrage de l’entreprise.
• Du cercle de gestion : constitué des experts et des conseillers. Il facilite la prise de décision.
• Du cercle de pairs : constitué des autres entrepreneurs ayant un certain pouvoir de décision. Il fournit des informations privilégiées.

L’entrepreneur défini, il convient de définir et de présenter la notion d’entreprise.

Lire le mémoire complet ==> (La création d’entreprise: Cas de création d’un établissement de formation professionnelle privé)
Mémoire présenté pour l’obtention du diplôme du Cycle Supérieur de Gestion
Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises