La définition de la motivation du personnel

By 26 April 2013

Cadre théorique et méthodologie de l’étude – Chapitre 2 :

Dans ce présent chapitre nous présenterons dans une première section le cadre théorique de l’étude et dans une seconde, la méthodologie que nous avons adoptée dans le cadre de ce travail.

Section 1 : Cadre théorique de l’étude

Il s’agit ici de la problématique, objectifs et les hypothèses de l’étude d’une part (paragraphe 1) et de la revue de littérature d’autre part (paragraphe 2).

Paragraphe 1 : Problématique objectifs et hypothèses de l’étude

Il est ici abordé la problématique (1.1) et les objectifs et hypothèses de l’étude (1.2)

1.1- Problématique

Une entreprise est un système dont le but est de produire des biens et des services en s’appuyant sur la coordination des efforts des individus et des groupes qui la constituent. Elle est dirigée par un responsable sous lequel se trouvent généralement des chefs de directions, de services, et autres salariés. Ces dirigeants, dans l’exercice de leur fonction ont un pouvoir qu’ils exercent pour gérer leurs subalternes et prendre des décisions qui concernent la vie des employés et de l’entreprise.

Les chefs d’entreprise à ce titre doivent satisfaire les besoins des salariés. Le développement d’une entreprise dépend fortement de la manière dont les ressources humaines sont gérées. Depuis quelques années la motivation des salariés est devenue un ressort important de la compétitivité des entreprises.

Face aux mutations de l’environnement, à la concurrence devenue mondiale, les entreprises misent de plus en plus sur des facteurs clés de succès, générateur d’avantage concurrentiel inimitable. Pour ce faire, il faut pouvoir compter sur des salariés créatifs et suffisamment motivés. L’innovation est de nos jours un facteur essentiel de différentiation et de la réussite des entreprises. Dans les entreprises il faut arriver à puiser dans les réservoirs de la créativité où qu’ils soient, à cerner et à comprendre les nouvelles idées, puis à veiller à ce que les entreprises les transforment en innovations et les utilisent.

En réalité, chaque entreprise possède des salariés créatifs qui produisent nombre de nouvelles idées pour peu que les employés reçoivent l’appui nécessaire pour les formuler et les mettre au point. Or, au Port Autonome Cotonou (PAC) les employés se plaignent souvent de ne pas être motivés. Ce climat pourrait-il susciter leur créativité ?

La créativité est avant tout une activité d’engagement. Selon Huber JAOUI (2003) « La créativité d’une personne ne peut se mettre en œuvre sans une motivation profonde, sans une implication de l’homme par rapport au sujet de la recherche, par rapport à ses valeurs personnelles (réussir) et par rapport à ses valeurs sociales (être utile) ». De nos jours presque tout s’achète y compris les idées. Pour l’entreprise, stimuler la créativité revient à mettre en place des systèmes et des méthodes qui stimulent ces caractéristiques au niveau des individus ainsi qu’à identifier et mobiliser plus particulièrement les personnes qui possèdent ces qualités à un plus haut degré.

Le Port Autonome de Cotonou évolue dans un environnement hautement concurrentiel. Il a pour cela besoin d’un personnel motivé et créatif.

C’est ce qui nous a amené à nous poser les questions de savoir :
– Quelle est la politique de motivation du personnel, mise en place au sein du Port Autonome de Cotonou ?
– Le climat social au sein du Port Autonome de Cotonou est-il propice à la promotion de l’esprit de créativité ?

D’où le choix de notre thème, « l’impact de la motivation du personnel sur l’esprit de créativité au sein d’une société d’Etat : Cas du Port Autonome de Cotonou »

1.2- Objectifs et hypothèses de l’étude

** Objectifs
* Objectif général

Analyser l’influence de la politique de motivation du personnel du Port Autonome de Cotonou sur l’esprit de créativité des salariés.

* Objectifs spécifiques (OS)

OS1 : Identifier les principaux facteurs de motivation du personnel du Port Autonome de Cotonou
OS2 : Evaluer la relation entre la motivation des salariés du Port Autonome de Cotonou et leur esprit de créativité.

** Hypothèses de recherche (H)

H1 – la participation aux prises de décisions, la sécurité d’emploi et l’utilité de servir les usagers expliquent la motivation des agents du Port Autonome de Cotonou.

H2 – La motivation d’un agent du Port Autonome de Cotonou influence positivement son esprit de créativité.

Paragraphe 2 : Revue de la littérature

Pour mieux cerner le concept de la motivation et de la créativité, nous allons examiner à travers les contributions de divers auteurs. Nous pourrions ainsi différencier les différentes théories de motivation et de la créativité.

2.1- Clarification conceptuelle

2.1.1- Définition

* Motivation

Selon le dictionnaire LAROUSSE de 1995, la motivation est : « le facteur psychologique conscient qui incite l’individu à agir de telle ou telle façon ».

Ainsi, d’une façon quasi générale, la motivation est un élément qui amène l’homme à orienter ses actes dans telle direction au lieu de telle autre. De ce fait, elle est nécessaire pour un épanouissement de l’homme face à toutes les activités entreprises.

La motivation est définie de diverses manières. Ces différentes définitions se rejoignent toutes et s’accordent à reconnaitre qu’elle constitue un élément de pression, d’incitation du point de vue psychologique.

Pour Olivier Carré (2008), « Dans toutes les organisations, la motivation est un thème récurrent, mais d’une imprécision remarquable. La motivation peut venir de différentes sources, avouables ou inavouables, comme la peur, l’argent, le pouvoir, un idéal… Elle varie en intensité selon les individus, le contexte ou le temps ».

C’est d’ailleurs pour quoi Bréard et Pastor (2007) définissent la motivation comme « La volonté de fournir un effort important afin d’atteindre les objectifs fixés par l’entreprise, conditionnée par la capacité dudit effort à satisfaire un besoin personnel ». Pour eux le besoin correspond à un «état interne qui éveille chez l’individu le désir d’atteindre un résultat donné»

Pour C. Prévost (1991), « la motivation s’inscrit dans la fonction de relation du comportement : grâce à elle, les besoins se transforment en buts, plans et projets ».

SILLAMY (1999) considère la motivation comme un « ensemble des facteurs dynamiques qui déterminent la conduite d’un individu ». En d’autres termes, il affirme que « la motivation est le premier élément chronologique de la conduite; c’est celle qui met en mouvement l’organisme, mais elle persiste jusqu’à la réduction de la tension ».

* La motivation intrinsèque et extrinsèque

Nuttin (1996), comme d’autres auteurs psychologues d’ailleurs, distingue deux grands types de motivation :
– La motivation dite intrinsèque « dépend de l’individu lui-même. L’individu se fixe ses propres objectifs, construit des attentes, et le renforcement est obtenu par l’atteinte des objectifs qu’il s’est lui-même fixé. »
– La motivation dite extrinsèque est « provoquée par une force extérieure à l’apprenant, c’est-à-dire lorsqu’elle est obtenue par la promesse de récompenses, ou par la crainte de sanctions venant de l’extérieur.»

* Créativité

Selon le dictionnaire LAROUSSE (2010) « la créativité est la capacité d’imagination, d’invention et de création ».

Paré (1977), «la créativité semble correspondre à un aspect du fonctionnement humain, d’une propriété de la structure de l’organisme » et, pour Lubart et al. (2005), elle « se trouve au centre du fonctionnement de chaque être humain ».

Pour Amegan (1993) la créativité est une caractéristique ou capacité humaine. Ainsi on peut dire que la créativité est l’aptitude d’un individu.

Selon Jaoui (1979) « la créativité est donc l’aptitude à faire du neuf-utile ».

Plaisance (2000) parle plutôt de la créativité comme une faculté réservée aux êtres humains.

A. Maslow (1968) a développé sa conception de la créativité directement en rapport avec le processus d’actualisation de soi [ .. .]. Par conséquent, la créativité est, ici, conçue comme une façon d’être et de vivre par laquelle la personne exprimerait ce qu’elle est vraiment.

Lubart et al.(2005) affirment que la conception orientale de la créativité « correspond à un état de plénitude, à l’établissement d’un lien avec un monde originel ou encore à l’expression d’un soi profond».

Provencher (1987), « la créativité est ce processus qui a pour résultat une œuvre personnelle, acceptée comme utile ou satisfaisante par un groupe social à un point quelconque du temps ».

La créativité est définie par Amabile (1988) comme la production d’idées nouvelles et utiles par un individu ou un groupe d’individus travaillant ensemble. Elle diffère de l’innovation qui se définit comme la mise en place avec succès de ces idées. A l’origine de l’innovation, il y a des idées et à l’origine des idées, il y a la créativité. La créativité est donc la première étape du processus d’innovation. C’est un phénomène complexe qui concerne de nombreux champs de recherche: art, philosophie, psychologie, management…

Lire le mémoire complet ==> (L’impact de la motivation du personnel sur l’esprit de créativité au sein d’une société d’Etat)
Cas du Port Autonome de Cotonou