Etapes de création d’un établissement de formation professionnelle

By 30 April 2013

Chapitre deuxième

Nous avons vu successivement, la notion d’entrepreneurship, la notion d’entreprise pour terminer sur la présentation des étapes de création d’une entreprise aussi bien classiques que celles relevant de la démarche que nous proposons.

La notion d’entrepreneurship constitue un préalable à toute création d’entreprise. Pour cela, l’individu doit tester ses capacités entrepreneuriales et sa prédisposition à assumer des responsabilités d’entrepreneurship. Cependant, un entrepreneur n’a forcément pas une origine précise, mais présente certes des caractéristiques et des motivations qui le prédisposent à être entrepreneur.

Nous sommes passées par la suite à la définition de la notion d’entreprise qui constitue le domaine de l’entrepreneur. Nous avons retenu le cas de la petite entreprise (PME), lequel type joue un rôle important dans l’activité économique et bénéficie de ce fait, d’encouragement et avantages à la création.

Quelle que soit l’activité de l’entreprise, sa création passe nécessairement par les mêmes étapes qui vont de l’idée au démarrage. Cependant, nous avons essayé de proposer une démarche qui se veut innovatrice pour aboutir à la création d’entreprise. Cette démarche trouve son fondement dans l’approche systémique basée sur les étapes du diagnostic stratégique. La comparaison entre les étapes de la démarche classiques et celles de la démarche empruntée est donnée par le schéma suivant :

Schéma: Comparaison des étapes de  création d’entreprise

Comparaison des étapes de  création d'entreprise
Comparaison des étapes de  création d'entreprise

Estimant que la formation professionnelle privée peut constituer une réponse aux attentes des apprenants en formation et aux besoins des entreprises en profils, la création d’un établissement sur ce marché doit se faire sur la base d’une étude visant l’identification de la demande sociale concernant des filières de formation données et l’évaluation des besoins du marché en main d’œuvre opérationnelle et qualifiée. L’étude de faisabilité pouvant ainsi évaluer les possibilités réelles de réussite et de rentabilité des projets de formation proposés. Car, pour une offre de formation, un promoteur se doit en définitive d’analyser les points suivants :

• L’existence d’un besoin réel de cette formation auprès du monde du travail;
• L’existence d’un intérêt pour cette formation de la part des candidats potentiels en tenant compte d’un certain nombre de critères liés au profil demandé, aux conditions d’accès à la formation, à la durée, aux compétences visées;
• La dimension du projet en terme de coût financier et humain de cette formation en tenant compte des objectifs escomptés par le promoteur et des exigences matérielles et humaines de cette formation (capitaux à investir, locaux à aménager, ressources humaines à recruter et à former, etc.…);
• Le rapport qualité-coût en fonction :
o Du positionnement de l’établissement de formation compte tenu des valeurs du dirigeant et de la stratégie adoptée;
o De la concurrence sur le marché de la formation professionnelle et des prix qui y sont pratiqués eu égard à la solvabilité de la demande sociale.

La formation professionnelle constitue aujourd’hui un secteur clé tant sur le plan social que sur le plan économique et ne peut être comme toute autre activité socio- économique échapper à la logique du marché.

Ce marché connaît ces dernières années un développement quantitatif très important et un effort d’orientation qualitative. Plusieurs éléments expliquent ce phénomène de développement et cette extension du système qui tend à s’accélérer surtout depuis la réforme de l’enseignement au Maroc. Ce développement apparaît notamment à travers :

Le nombre important d’établissements de formation professionnelle (publics et privés) qui couvre l’ensemble du territoire marocain;

La formation continue qui prend de plus en plus d’importance. Celle-ci n’est plus considérée par l’entreprise comme une dépense, mais comme un investissement permettant sa mise à niveau;

Le nouveau rôle dévolu à l’entreprise -côté de son rôle de production- qui est appelée à devenir un acteur de formation au même titre que les organismes de formation.

Estimant que l’enseignement professionnel est celui qui répond aux besoins de l’économie nationale, nous allons présenter le système de la formation professionnelle en général et celui de la formation professionnelle privée en particulier.

Nous ne prétendons pas faire un diagnostic exhaustif du système de formation professionnelle; nous tentons seulement de décrire dans un premier temps le contexte de la formation professionnelle à travers la place qui lui est dévolue par la charte nationale de l’enseignement et de la formation. Nous traçons ensuite l’historique de la formation professionnelle en étudiant particulièrement le cadre organisationnel et réglementaire de la formation professionnelle privée. Nous essayerons d’évaluer la demande et l’offre de ce marché à partir de l’enquête que nous avons menée sur le terrain.

Nous nous attarderons, dans un second temps, sur l’évaluation de la place qu’occupe le secteur privé sur le marché de la formation professionnelle compte tenu des contraintes et des opportunités de son environnement; De dégager également les forces et les faiblesses de ce secteur pour pouvoir par la suite se positionner et retenir la filière qui se dégage des propositions des apprenants et des entreprises.

Lire le mémoire complet ==> (La création d’entreprise: Cas de création d’un établissement de formation professionnelle privé)
Mémoire présenté pour l’obtention du diplôme du Cycle Supérieur de Gestion
Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises