L’enseignement de la finance en France

By 2 April 2013

“… pour objectif de dresser un état des lieux de l’enseignement de la finance en France en répondant à la question : Comment (Où ? Par qui ? Selon quelles méthodes ?) la finance est-elle enseignée en France ?…”

HEC Paris

Majeure Finance

Mémoire de recherche

L’Enseignement de la Finance en France

MAYER-ANSQUER, Barbara

sous la direction de PASCAL QUIRY

Année scolaire
2007-2008

Synthèse

Ce mémoire a pour objectif d’établir un état des lieux de l’enseignement de la finance en France : formations proposées, professeurs, méthodes employées,…

La première partie du mémoire présente un panorama des formations financières en France, et permet, tout en remarquant que les écoles d’ingénieurs et même les instituts d’études politiques sont de plus en plus présents dans ce domaine, une comparaison entre les formations universitaires et en écoles de commerce : si les grandes écoles proposent un modèle de programme relativement standard et 23 Mastères spécialisés variés, l’offre universitaire apparaît beaucoup plus touffue avec 111 diplômes au niveau de la cinquième année d’études après Bac et autant d’intitulés et de spécialisations différentes. Finalement, les deux types de formation se trouvent cependant mêlés dans les classements, même si le développement de cours anglophones et la professionnalisation par le biais de stages en entreprises sont des pratiques plus généralisées en école qu’en université où seuls certains élèves y auront véritablement accès dans des programmes spécifiques.

Dans un second temps sont présentés les résultats obtenus grâce à l’envoi de questionnaires quantitatifs à des professeurs de finance en France et à l’étranger. L’analyse de 69 questionnaires français permet d’établir une grande diversité des profils parmi les enseignants en universités comme en écoles mais des modes de recrutement et d’évaluation et des méthodes relativement similaires, alors que des différences importantes se font jour entre finance d’entreprise et de marché, notamment en ce qui concerne la répartition du nombre d’heures entre les différentes années – les étudiants moins avancés après le Bac suivant moins de cours en finance de marché, l’utilisation des cas d’application pratique (plus fréquente en finance d’entreprise) ou la fréquence des cours magistraux (qui dominent toujours en finance de marché). Les professeurs français regrettent d’ailleurs le manque de communication qui se fait parfois sentir entre les deux matières et leurs représentants – et ce alors même que 38% des interrogés déclarent enseigner dans les deux domaines. La question de l’équilibre au sein des cours entre fondamentaux théoriques et applications pratiques semble d’ailleurs concerner la grande majorité des professeurs français, et il ressort de la comparaison avec les 17 réponses reçues de professeurs étranger que le fort contenu théorique qu’ont gardé les cours français est un atout, même si l’essor des « cas » contribue à former des étudiants plus adaptés au monde de l’entreprise et à sa réalité concrète.

Quoiqu’il en soit même si l’enseignement français doit faire face à la mondialisation des systèmes éducatifs il semble avoir de beaux jours devant lui, tant le goût des étudiants pour ces matières reste prononcé, l’attrait de carrières prestigieuses et rémunératrices et l’adaptation constante de l’offre de formation contribuant, comme le dynamisme de nombreuses associations étudiantes et semi professionnelles, à le fortifier chaque année.

Remerciements
Je tiens à remercier Monsieur Pascal Quiry, qui a bien voulu encadrer ce mémoire. Ses orientations, ses conseils et ses contacts m’ont permis de mener à bien cette recherche. Je remercie aussi tout particulièrement Monsieur Pierre Perody, webmaster du site Vernimmen.net, qui a rendu possible la diffusion de mon questionnaire auprès des professeurs de finance inscrits sur le site.

Par ailleurs, je tiens à exprimer ma reconnaissance à Messieurs Hervé Crès et Jacques Olivier, qui m’ont reçue en entretien, ainsi qu’à Madame Raphaelle Bellando, Messieurs Jose-Miguel Gaspar, Robert Ferrandier, Hery Razafitombo, Benjamin Williams, Gilles Jacoud, Pascal Grandin et Michel Fleuriet et au service du recrutement des professeurs de l’Université du Havre pour tous les renseignements qu’ils m’ont donnés au cours d’entretiens téléphoniques.

Enfin, je souhaite remercier Madame Jocelyne Kadoche et tous les professeurs de finance qui ont répondu à mon questionnaire et à mes interrogations spécifiques par mail.

Introduction :

1 – Objectifs de la recherche

Problématique :

Ce mémoire a pour objectif de dresser un état des lieux de l’enseignement de la finance en France en répondant à la question : Comment (Où ? Par qui ? Selon quelles méthodes ?) la finance est-elle enseignée en France ?

Définition du périmètre de la recherche :

Etablissements et programmes

Devant la multitude de formations disponibles, reconnues ou non par l’Etat, et aux contours parfois flous dans certains établissements privés, nous avons concentré notre recherche systématique sur

– les 86 universités de France métropolitaine listées sur le site du ministère de l’éducation nationale et leurs diplômes nationaux,
– les 36 premières écoles de commerce du classement 2007 du magazine l’Express et leurs Programmes « Grande Ecole » ou de Mastères spécialisés,
– les écoles d’ingénieurs de la « Liste des écoles habilitées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé » publiée par le ministère de l’éducation nationale au Journal Officiel du 14 janvier 2007.

Enseignements en finance

Ce mémoire se concentrera sur l’enseignement de la finance à l’exclusion des matières relatives à la comptabilité et au contrôle de gestion purs. Par le terme de « finance » sont donc compris :
– les enseignements de Finance d’Entreprise (gestion et politique financières, ingénierie financière,…)
– les cours de Finance de Marché (produits et leurs prix, taux, marchés financiers,…)

2 – Etat de la littérature

Je n’ai pas trouvé d’ouvrage, thèse ou mémoire de recherche présentant des problématiques liées à l’enseignement de la finance en France.

Le magazine « Finance Grandes Ecoles », dont les articles sont disponibles sur le site des Editions des Cassines, a toutefois abordé ce sujet a plusieurs reprises depuis juin 2004 en exposant les formations proposées en finance dans un petit nombre d’écoles de commerce et d’ingénieur et en étudiant les débouchées professionnelles de ces programmes et leurs évolutions.

Outre ces articles, la recherche a donc été menée par les biais suivants :

– Envoi d’un questionnaire quantitatif aux professeurs de finance français et étrangers inscrits comme membres de l’interface Professeurs du site Vernimmen.net,
– Entretiens téléphoniques avec des responsables de diplômes financiers dans les universités et directeurs de départements d’études en finance dans les grandes écoles,
– Consultation des sites internet des établissements.

3 – Présentation des chapitres du mémoire

Afin de couvrir le sujet de l’enseignement de la finance en France, la première partie établira un panorama de l’offre française de formation en finance, essentiellement jusqu’au niveau de la cinquième année d’études après le Bac et des mastères. Les résultats de l’enquête sur les professeurs de finance en France, le contenu des cours qu’ils dispensent et les méthodes employées seront ensuite exposées, avant d’étudier en épilogue les motivations et les perspectives d’avenir des étudiants en finance.

  1. Les programmes Grande Ecole des écoles de commerce en France
  2. Les formations en finance dans les écoles d’ingénieurs
  3. Les universités françaises et programmes de formation en finance
  4. Offres de formations en finance des Grandes Ecoles et des Universités
  5. Résultats de l’étude sur les enseignants en finance en France
  6. Objectifs et priorités des professeurs de finance en France
  7. Méthodes d’enseignement français des cours de finance
  8. Comparaison avec l’enseignement de finance à l’étranger
  9. Epilogue : les étudiants en finance en France et leur avenir

Introduction
1 Une offre très large de programmes de formation
1.1 Les grandes écoles
1.1.1 Les programmes « grande école » des écoles de commerce
1.1.2 Les formations en finance dans les écoles d’ingénieurs
1.1.3 Institut d’études politiques de paris
1.1.4 Les mastères spécialises
1.2 Les universités
1.2.1 Définition des programmes
1.2.2 Panorama des programmes proposes
1.3 De vraies oppositions entre les offres de formations en finance des grandes écoles et des universités ?
1.3.1 Les liens avec l’entreprise
1.3.2 l’ouverture sur l’international
1.4 Les classements
2 Les enseignants en finance : quels objectifs et quelles méthodes ?
2.1 Résultats de l’étude sur les professeurs en France
2.1.1 Données générales
2.1.2 Statut
2.1.3 Gestion du personnel enseignant
2.1.3.4 Spécialités
2.2 Leurs objectifs et leurs priorités
2.3 Méthodes d’enseignement
2.3.1 Quels cours pour quels élèves
2.3.2 Méthodes
2.4 Comparaison avec l’enseignement à l’étranger
3 Epilogue : les étudiants en finance et leur avenir
3.1 Le gout pour les matières financières
3.2 Accéder à une grande variété de métiers prestigieux