Faiblesses et forces du secteur de la formation professionnelle

By 30 April 2013

3.3.3. Les faiblesses du secteur de la formation professionnelle privée

*v* Les entreprises marocaines ont une perception positive sur la formation professionnelle publique et considèrent que la formation professionnelle privée doit faire des efforts dans la qualité des formations dispensées.
*v* La formation professionnelle privée est marquée par des déficits au niveau des infrastructures, des équipements, des programmes et surtout au niveau de l’encadrement technico-pédagogique
*v* La prédominance des filières du tertiaire ne nécessitant pas d’investissements lourds et la multiplication des établissements de petite taille.
*v* L’absence d’aide financière au profit des établissements de formation professionnelle privée. L’Etat ne subventionne pas ce secteur, les crédits bancaires accordés à ce secteur ne bénéficient d’aucun avantage.
*v* La non implication directe et effective des entreprises dans le processus de formation.
*v* L’emploi d’un personnel quasiment vacataire est de nature à déstabiliser les établissements.
*v* L’absence des relations formelles et institutionnelles avec les milieux professionnels.
*v* L’absence de procédures de sélection des élèves à l’inscription.
*v* Les opérateurs privés cherchent à atteindre un chiffre d’affaires dans l’immédiat sans aucune vision à long terme.
*v* Une publicité mensongère qui se traduit par le fait que certaines écoles ne respectent pas les promesses tenues dans les affiches publicitaires.
/>*v* Les étudiants considèrent la formation professionnelle privée comme dernier recours lorsque toutes possibilités de poursuite de l’enseignement général sont épuisées.
*v* Les étudiants ont une perception dévalorisée de la formation professionnelle privée.
*v* Les parents ou les souscripteurs ne pensent inscrire leurs enfants dans un établissement de formation professionnelle que lorsque les chances d’inscriptions dans des grandes écoles publiques sont inexistantes.
*v* L’amélioration de la qualité de formation dispensée ne s’est pas accompagner d’actions de promotions suffisantes auprès de publics concernés (élèves, parents ou souscripteurs, entreprises).
*v* Les établissements de formation professionnelle donne la priorité à la quantité de la formation au lieu de se focaliser sur la qualité
*v* Le non-professionnalisme du système de management.
*v* Le manque de rigueur et du sérieux dans l’octroi des diplômes.
*v* Les étudiants observent un manque de considération pour toute activité sportive ou culturelle ce qui rejaillit sur la formation de la personnalité.
*v* L’établissement de formation professionnelle privé ne pense pas créer dans l’esprit des étudiants le lien d’appartenance et d’identification aux valeurs pour devenir par la suite les futurs représentants de l’établissement.
*v* Le manque de sérieux dans l’encadrement des stages au niveau des entreprises partenaires.
*v* Les formations offertes par l’établissement de formation privé ne permettent pas aux étudiants d’acquérir un minimum de savoir-faire et de savoir être.
*v* Les étudiants estiment que la FPP n’offre par les filières demandées par le marché de travail.
*v* Les établissements de formation professionnelle privés souffrent de problème de solvabilité de la demande sociale.

3.3.4. Les forces du secteur de la formation professionnelle privée

*** Le secteur est représenté par des associations à caractère régional, sectoriel et national.
*** La reconnaissance des diplômes délivrés par des établissements accrédités.
*** La souplesse des structures internes permet une adaptation rapide du secteur à l’évolution de l’environnement et un suivi permanent des mutations technologiques.
*** Le secteur privé de la formation professionnelle est un partenaire de l’Etat.
*** La formation professionnelle privée dispose d’un personnel administratif et pédagogique motivé par une implication importante dans la gestion et l’organisation.

3.4. Les projections et le scénario retenu

La synthèse du diagnostic du marché de la formation professionnelle (publique et privée) nous a permis de faire des projections d’avenir pour l’évolution dudit marché.

Nous avons retenu trois projections :

*-* Le marché de la formation professionnelle continue à progresser en quantité et en qualité grâce à l’effort soutenu de l’Etat;
*-* Le marché de la formation professionnelle peut voir son image améliorée chez les apprenants suite à la valorisation des formations courtes par le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse. Ce dernier multiplie le lancement des brevets des techniciens spécialisés (BTS);
*-* Le marché de la formation professionnelle risque d’être concurrencé par l’enseignement supérieur public suite à la réforme de l’université, laquelle réforme semble être bien accueillie par les apprenants.

Les résultats du dernier diagnostic entamé par l’OFPPT depuis 2002 nous ont poussé à retenir le premier scénario. En effet, il s’avère que l’Etat marocain voudrait faire de la formation professionnelle un levier de développement de l’économie. Les aides internationales vont dans le même sens à travers le programme MEDA II, lequel consacre une enveloppe importante au renforcement du dispositif de la formation professionnelle.

Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons commencé par donner le cadre de référence du système de la formation au Maroc à travers la Charte Nationale d’Education et de Formation. Nous avons fait ressortir le nouveau rôle dévolu par la charte à la Formation professionnelle en relevant l’importance de celle-ci dans le développement de l’économie nationale.

Nous avons essayé de suivre l’évolution du système de la formation professionnelle depuis1956 en passant par la réforme de 1984 et celle de 1996 pour aboutir à la dernière réforme de 2OOO.

Nous avons tenté de cerner l’environnement global de la formation professionnelle en présentant le cadre juridique, organisationnel ainsi que les différents intervenants dans le secteur.

Nous nous sommes penchées en particulier sur l’analyse de la formation professionnelle privée par l’analyse de son environnement.

L’enquête sur le terrain, nous a, plus ou moins, permis de cerner l’offre de formation par l’identification de la concurrence et de relever également les attentes des apprenants en formation et les besoins des entreprises en profils. Nous sommes arrivées à mettre en exergue les facteurs de succès ou les raisons d’échecs d’un établissement de formation privé tels que perçus par les personnes ciblées.

Ainsi, Ce travail de terrain a été riche en information et a permis de dégager plusieurs enseignements pertinents. En effet, la synthèse des résultats des entretiens a fait ressortir les facteurs et les paramètres qui conditionnent l’évolution de la formation professionnelle privée et qui doivent constituer les éléments clés pour mettre en place une stratégie de création d’un établissement de formation professionnelle privé.

Ces facteurs ont été classés en terme de faiblesses, de forces, de contraintes et d’opportunités.

La création de l’établissement devrait partir de la satisfaction de certains préalables. Ceux ci constituent une condition sine qua non pour la réussite de la création de l’établissement. Ces préalables concernent la prise en considération au niveau des filières enseignées le critère des attentes des apprenants et la satisfaction des exigences des entreprises, lesquels vont constituer nos futurs clients potentiels.

Cependant, satisfaire ses clients (souscripteurs ou entreprises) et répondre à leurs besoins ne peut se faire sans que l’établissement de formation professionnelle soit en mesure de :
• De définir de manière claire et précise le profil demandé sur le marché d’emploi;
• De se doter des moyens d’évaluation de la satisfaction de la clientèle;
• D’anticiper les évolutions dans les comportements de la clientèle et de proposer une offre adaptée à cette évolution.

Cette orientation « Apprenants & entreprises » doit occuper une large place dans les objectifs fixés pour notre l’établissement de formation.

Des actions doivent être entreprises pour trouver l’établissement qui répond au mieux au point d’équilibre : attentes des apprenants et besoins des entreprises.

Le scénario d’évolution retenu renforce notre choix de créer un établissement de formation professionnelle privé.

Lire le mémoire complet ==> (La création d’entreprise: Cas de création d’un établissement de formation professionnelle privé)
Mémoire présenté pour l’obtention du diplôme du Cycle Supérieur de Gestion
Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises