Développement de l’entreprise : Lancement, Croissance et Expansion

By 29 April 2013

2.2.3. Les stades de développement de l’entreprise

Avant de donner son plein rendement, une entreprise passe par différents stades de développement. Les dilemmes et les défis ne sont pas tous les mêmes et dépendent du stade de développement dans lequel se trouve l’entreprise.

2.2.3.1. Pré-entreprise

C’est l’étape du développement d’un projet où l’on prépare un plan d’entreprise.

Cette étape est importante car elle constitue la base même du développement d’une entreprise. Après s’être auto-analysé, après avoir trouvé une bonne idée et recueilli des informations, l’entrepreneur prépare son plan d’entreprise. Ce plan lui permet de penser à toutes les facettes d’une nouvelle entreprise. Il doit évaluer le marché dans lequel il veut lancer son produit ou service et déterminer les moyens de le produire et de le commercialiser. Il doit choisir l’emplacement géographique, la forme juridique de l’entreprise et ses coéquipiers. Il détermine par la suite les ressources humaines requises pour le projet. Le plan lui permet aussi d’établir ses besoins financiers prévisionnels et ses budgets de trésorerie.

Cette préparation peut paraître exigeante, mais permet d’éviter par la suite des difficultés ayant trait au marché, à l’équipe de fondateurs et à la gestion de la liquidité. Cette partie est essentielle car elle assure en partie le succès du projet.

A cette étape, l’entrepreneur se trouve face à trois défis :
• Imaginer de façon concrète et complète ce qu’est l’entreprise qu’il veut fonder;
• Convaincre les différents partenaires internes et externes que le projet est rentable, intéressant et viable;
• Examiner les chances de succès et décider si oui ou non il prend le risque d’entreprendre son projet.

2.2.3.2. Lancement

C’est l’étape où le rêve devient réalité. Les procédures juridiques pour la constitution de l’entreprise sont enclenchées, les fonds sont obtenus, une équipe est formée, des contrats sont obtenus les mécanismes de production sont mis en place. L’entreprise se positionne sur un marché, c’est à dire établit sa place face à la clientèle visée et situe son produit par rapport à ceux offerts par les concurrents. Afin de réaliser un revenu minimum nécessaire, l’entrepreneur doit s ‘assurer d’un volume de vente suffisant. Il doit également contrôler les coûts.

L’entrepreneur doit éviter à ce stade, de puiser, pour satisfaire ses besoins personnels, dans la caisse de l’entreprise.

L’entrepreneur occupe toutes les fonctions. Il est à la fois le directeur de la fabrication et le directeur des ventes. Il passe ses soirées à vérifier les comptes, à préparer les transactions avec la banque, etc. C’est la période où l’entreprise s’identifie le plus à l’entrepreneur. Cette situation ne va pas sans problèmes.

Les difficultés majeures que rencontre l’entrepreneur à cette étape sont :
• Répartir les tâches entre lui et ses principaux collaborateurs;
• Inventer et mettre sur pied des mécanismes stables et fiables lui permettant d’être informé sur les coûts, les revenus, les ventes et le rendement du personnel.

2.2.3.3. Croissance

C’est une période où l’entrepreneur s’assure que la progression du volume d’affaires réalisé pendant les premières années se poursuivra au cours des années suivantes. Quelques modifications ou ajustements peuvent être apportés aux opérations. L’augmentation des activités et des structures de l’entreprise s’accompagne souvent par un accroissement de la paperasse et du personnel. De plus, elle nécessite :

• Une attention particulière à la planification, à la prévision des activités, aux relations avec les clients, à la production, à l’approvisionnement et aux contrôles (budgétaires et financiers, production, personnel);
• Une délégation des responsabilités.

2.2.3.4. Expansion-Consolidation

Une fois l’entreprise rentable, l’entrepreneur peut décider de continuer de grandir ou tout simplement de consolider les acquis. S’il choisit de croître, il doit décider de quelle façon il compte le faire. Cela peut ressembler à une nouvelle création d’entreprise. Un des problèmes souvent rencontré à ce stade est celui du financement de nouveaux investissements. Sans oublier la nécessaire adéquation des nouveaux moyens avec l’activité en place.

Dans le cas où il choisirait la deuxième option, il essaiera de perpétuer et protéger les acquis développés jusque là. Rien ne sera changé en terme de développement, d’expansion des ventes, mais on s’assurera que l’entreprise continue à survivre. A cette étape, l’entreprise risque de faire face à des problèmes reliés au cycle de vie du produit ou service, à la désuétude des procédés de fabrication et à la difficulté de conserver son personnel compétent.

Ceci étant précisé, il convient de souligner que dans tous les cas de figure, l’entreprise est dans l’obligation de se développer sans quoi elle peut compromettre sa survie-même.

Cependant, la création de l’entreprise reste le combat le plus dur. C’est pourquoi, il est conseillé par les professionnels des suivre certaines étapes pour maximiser les chances de réussite d’une création d’entreprise.

Lire le mémoire complet ==> (La création d’entreprise: Cas de création d’un établissement de formation professionnelle privé)
Mémoire présenté pour l’obtention du diplôme du Cycle Supérieur de Gestion
Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises