C’est le rêve français que je veux réenchanter

By 4 April 2013

2) « C’est le rêve français que je veux réenchanter »

La deuxième « petite phrase » sélectionnée est une autre déclaration « emblématique » de la campagne des présidentielles 2012 mais surtout de François Hollande et c’est la suivante : « C’est le rêve français que je veux réenchanter ». Elle a été prononcée sous cette forme le 16 octobre 2011, le soir de la victoire de François Hollande aux Primaires Socialistes. Néanmoins, il faut préciser que ce thème avait déjà été abordé par le candidat quelque temps auparavant. Ainsi, lors d’un discours à Clichy La Garenne, le 27 avril 2011, François Hollande parlait déjà de : « … rêve des fondateurs de la République (…) des résistants qui ont combattu la barbarie nazie (…) le rêve de ceux qui ont attendu pendant 23 ans l’alternance et qui l’ont vécue en 1981, le rêve du Front populaire (…) le rêve de Lionel Jospin », comme le rappelait Liberation.fr dans un de ses articles39. Sans oublier son livre40, sorti en août 2011.

A nouveau pour cette « petite phrase », il s’agit d’un extrait d’une déclaration un peu plus longue que voici dans son intégralité : « C’est le rêve français que je veux réenchanter, celui qui a permis à des générations, durant toute la République, de croire à l’égalité et au progrès. Et c’est pourquoi j’ai fait de l’école de la République la grande priorité de ce qui pourra être demain mon prochain quinquennat »41. Par rapport à la petite phrase précédente qui portait sur le monde de la finance, nous sommes ici dans un autre registre. En effet, nous n’abordons pas directement une thématique, mais nous positionnons sur un registre qui tient plutôt de la « symbolique ». Les mots prononcés « transportent » d’emblée celui qui les entend dans une réflexion beaucoup plus large, et le choix des mots n’y est évidemment pas étranger.

Mais il faut également s’arrêter quelques instants sur le contexte. Le 16 octobre 2011, sur le perron du siège du parti socialiste, rue de Solférino, à Paris, nous sortons de plusieurs mois d’une bataille âpre, celle des Primaires Socialistes, dites « Citoyennes », les premières du genre organisées en France. Donc, le moment est très important, mais il est également inédit. Les mots prononcés lors d’un tel moment ne peuvent que s’inscrire dans l’histoire, puisqu’aucun autre candidat à des élections présidentielles n’a été désigné de cette façon auparavant en France : l’instant est forcément solennel.

On peut également se poser une autre question assez similaire à celle posée pour la « petite phrase » précédente : pourquoi n’avoir retenu dans cette étude que ces quelques mots alors que la déclaration est beaucoup plus longue ? Tout d’abord, parce que c’est cette séquence qui a été principalement reprise par les médias. Sur internet, par exemple, et à l’image de l’article de lepoint.fr auquel il est fait référence un peu plus haut, les journalistes n’hésitent pas à titrer sur cet extrait précis dans leurs articles traitant de la victoire de François Hollande aux Primaires.

39 liberation.fr, article : « Hollande fait un ‘rêve’», le 27/04/2011, disponible sur http://www.liberation.fr/politiques/01012334218-hollande-fait-un-reve, consulté le 18/07/2012.
40 Le rêve français, Hollande F., août 2011, Privat.
41 lepoint.fr, « François Hollande dit vouloir ‘réenchanter’ le rêve français », le 16/10/2011, disponible sur http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/francois-hollande-dit-vouloir-reenchanter-le-reve-francais-16-10-2011-1385306_240.php, consulté le 18/07/2012.

C’est le cas, par exemple, de letelegramme.com, qui, le soir même du 16 octobre 2011, titre : « François Hollande. C’est le rêve français que je veux réenchanter »42 pour commenter la victoire du candidat socialiste.

Ensuite, on constate que la reprise de cette petite phrase, dans les semaines et les mois qui suivront, se concentrera également sur ces quelques mots précis, voire sur un seul de ces mots qui constituaient cet extrait déjà court. Ainsi, les mots « rêve » et « réenchanter » feront l’objet d’une reprise et d’une circulation significatives, comme on le verra plus loin.

Enfin, comme pour la « petite phrase » précédente, ces mots offrent de nombreuses possibilités de commentaires. Même si la « finance » était un thème bien identifié tout en permettant de nombreuses ouvertures en terme de réflexion, le « réenchantement du rêve français » permet encore plus d’interprétations et l’on verra que les partisans de François Hollande, tout comme ses adversaires, ne manqueront pas d’inspiration. A noter cependant que les médias ont beaucoup de difficultés à « nommer » cet extrait « petite phrase », c’est en tout cas ce que nous ont montré nos recherches. Nous avons néanmoins trouvé, sur le site internet publicsenat.fr, une allusion à cet extrait par Jean-François Coppé : « « Tout est résumé dans une phrase prononcée par François Hollande : je veux réenchanter le rêve français. Ce que vend le candidat socialiste, c’est de l’utopie » »43, il qualifie cet extrait de phrase, « seulement ». Ceci nous montre que les acteurs du monde politico-médiatique, ne qualifient pas aussi naturellement de « petite phrase » une déclaration porteuse d’une thématique et non « polémique ».

Lire le mémoire complet ==> (a title=”Le rôle des petites phrases de François Hollande dans sa stratégie de communication” href=”http://blog.wikimemoires.com/2013/04/petites-phrases-francois-hollande-strategie-communication/”>Le rôle des “petites phrases” de François Hollande dans sa stratégie de communication)/strong>
pendant la campagne des élections présidentielles 2012, vu à travers deux journaux de la presse écrite
Master 2 Communication Parcours : Métiers de l’information et de la communication organisationnelle
Université Européenne de Bretagne – Rennes 2 – UFR ALC