Le français vs l’anglais, Les étudiants de Vientiane Laos

By 8 March 2013

3-1.4. Résultats de la 4ème partie « le français vs l’anglais »

Les étudiants de 1ère année sont censés pouvoir suivre depuis la rentrée 2008 des cours d’anglais à l’université en parallèle aux cours de français des Filières Universitaires Francophones FUF. Ils ne sont toutefois que 69,7 % à le faire48. Ceux qui ne le font pas expriment cependant à 93,3 % le souhait d’en suivre.

De même en 3ème et dernière année de Filières Universitaires Francophones FUF 91,6 % des étudiants affirment que s’ils en avaient eu la possibilité, ils auraient souhaité pouvoir également étudier l’anglais en Filières Universitaires Francophones FUF.

Les étudiants de RI, quant à eux, reconnaissent à 59,6 % que le fait de pouvoir étudier à la fois l’anglais et le français a été déterminant dans leur choix d’étudier en RI.

H1b : L’aménagement de l’emploi du temps des Filières Universitaires Francophones FUF afin de permettre aux étudiants d’étudier également l’anglais augmente l’attractivité des filières.

Cette hypothèse peut donc être considérée comme validée.

Il ressort de cette consultation que pour une grande majorité d’étudiants, FUF, RI et étudiants ayant abandonné confondus, le français est une langue aussi importante que l’anglais. Cette disposition d’esprit mérite d’être encouragée !

48 Généralement des étudiants de la faculté de médecine puisque les cours d’anglais n’ont pas pu être mis en place pour l’année universitaire 2008-2009, cette faculté n’offrant pas habituellement de possibilité d’en suivre.

Le français vs l’anglais, Les étudiants de Vientiane Laos

En revanche, ils jugent aussi, et on ne saurait leur donner tort, que le français est plus difficile que l’anglais.
Le français vs l’anglais, Les étudiants de Vientiane Laos

3-1.5. Résultats de la 5ème partie « avenir »

A la question sur ce que les étudiants souhaiteraient faire après leurs études, nous avons obtenu à peu près les mêmes résultats en Filières Universitaires Francophones FUF et en RI : en majorité ils souhaitent poursuivre des études à l’étranger (76,2 % et 76,6 % respectivement) ou bien chercher un emploi (48,5 % et 48,9 % respectivement). Par contre, ils sont nettement moins nombreux à déclarer souhaiter poursuivre des études au Laos. Pour les étudiants de RI, cela semble ne pas présenter grand intérêt puisqu’ils ne sont que 14,9% à en évoquer la possibilité. Pour les étudiants de Filières Universitaires Francophones FUF il y a sans doute plus d’opportunités de masters puisque 27,8% l’envisagent quand même.

Le français vs l’anglais, Les étudiants de Vientiane Laos

Enfin, pour finir sur la comparaison entre FUF et RI, il apparait que 48,9 % des étudiants de RI pensent qu’ils ne trouveront pas du travail plus facilement que les étudiants de Filières Universitaires Francophones FUF : parmi les 74,5 % des étudiants ayant justifié leur réponses, 17,1 % des étudiants considèrent que trouver du travail dépend du charisme de chacun et non de son domaine d’études. Par ailleurs, 5,7 % des étudiants considèrent que c’est difficile partout de trouver du travail ou encore 5,7 % estiment que RI et FUF se valent et 5,7 % autres étudiants jugent qu’on peut utiliser le français partout donc RI ou FUF ça ne change rien. En outre, 2,9 % des étudiants jugent que leur niveau de français est faible, 2,9 % autres jugent que les RI sont en concurrence avec d’autres branches, enfin 2,9 % des étudiants déclarent ne pas avoir de piston. Pour toutes ces raisons-là, les étudiants ne pensent pas trouver plus facilement que s’ils avaient étudié en Filières Universitaires Francophones FUF.

En revanche, 51,1 % des étudiants de RI considèrent qu’ils trouveront plus facilement du travail : parce que ce domaine est très demandé et en plein développement (17,1 %), parce qu’il y a du travail en RI dans les différents ministères (14,3 %), parce que parler deux langues est un avantage (14,3 %), parce qu’il y a plus d’offres d’emploi dans le domaine des RI (5,7 %) parce que les RI sont nécessaires (5,7 %).

Pensez-vous que votre cursus dans le département RI va vous aider à trouver plus facilement du travail que si vous aviez étudié dans une FUF ? Pourquoi ?
Non parce que… % Oui parce que… %
1 Ca dépend de nous-mêmes, il faut être fort et travailler 17,1 1 RI est très demandé et est en plein développement 17,1
2 C’est difficile partout 5,7 2 Parce qu’il y a du travail enRI dans les ministères 14,3
RI et FUF sont tout aussi bien 5,7 Je parlerai deux langues étrangères 14,3
Car on peut utiliser le français partout 5,7 3 Il y a plus de choix en RI 5,7
3 Mon niveau de français est faible 2,9 Parce que les RI sont intéressantes, nécessaires 5,7
Les RI sont en concurrence avec les autres branches 2,9
Je n’ai pas de piston 2,9

Lire le mémoire complet ==> (Orienter les filières universitaires francophones à partir des motivations, attentes et besoins des étudiants)
(une étude de cas à Vientiane, Laos)
Mémoire présenté pour l’obtention du Master 2 professionnel parcours 3
Université Paris III – Sorbonne Nouvelle – Ingénierie de formation pour les enseignements de français langue étrangère et des langues