L’action de l’Agence Universitaire de la Francophonie et l’antenne de Vientiane

By 7 March 2013

1-4. Les filières universitaires francophones (FUF) : une tentative de dispositif intégré

A Vientiane, l’AUF soutient des filières universitaires francophones dont le dispositif intègre le français aux disciplines enseignées pour que les étudiants trouvent un intérêt direct à l’apprentissage de la langue : ils devraient pouvoir poursuivre leurs études dans un master 2 francophone non proposé en lao et/ou pouvoir utiliser le français dans l’exercice de leur métier. Nous allons donc nous pencher ici sur le fonctionnement de ces filières.

21 10 000 kips ≈ 1 euro (26/05/10)

1-4.1. L’action de l’Agence Universitaire de la Francophonie et l’antenne de Vientiane

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est un opérateur de la Francophonie institutionnelle qui a vu le jour en 1961 à l’Université de Montréal, où elle a son siège, sous le nom d’Association des Universités Partiellement ou Entièrement de Langue Française (AUPELF) regroupant des institutions d’enseignement supérieur et de recherche.

Depuis 1989, elle propose plusieurs programmes de coopération avec des établissements d’enseignement supérieur et de recherche qui ont choisi le français comme langue d’enseignement et est devenue l’un des opérateurs directs de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) avec TV5, l’Université Senghor d’Alexandrie et l’Association internationale des Maires Francophones.

Son rôle et ses missions sont nombreux :

– « Associer au plan international les universités, organismes et institutions d’enseignement supérieur et de recherche travaillant en français […];
– structurer cet ensemble en favorisant les rassemblements régionaux, la constitution de réseaux et toutes formes de partenariats;
– soutenir les activités associatives en vue d’une meilleure connaissance réciproque et d’une plus grande solidarité entre les institutions membres;
– développer la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs au sein de l’espace universitaire francophone;
– promouvoir l’utilisation massive en français des nouvelles technologies de l’information, de la communication et de l’enseignement, spécialement de l’enseignement à distance;
– renforcer la solidarité mondiale entre les départements universitaires d’études françaises et entre les universités de groupes linguistiques différents en vue de la promotion de la diversité linguistique;
– apporter une aide particulière aux institutions les moins favorisées, spécialement à celles qui sont nouvellement créées ou menacées dans leur existence;
– offrir des prestations de service à l’intérieur et à l’extérieur de la Francophonie.22»

22 Brochure de l’AUF présentant ses statuts adoptés par l’Assemblée générale extraordinaire de Québec, le 18 mai 2001 et révisés par l’Assemblée générale de Bordeaux le 17 mai 2009

L’AUF est financée en grande partie par la France (près de 80 %) suivie par le Canada, le Québec, la Communauté française de Belgique et la Suisse qui sont ses principaux bailleurs de fonds, et est désormais présente sur tous les continents, avec plus de 420 agents répartis dans 64 implantations rattachées à neuf bureaux régionaux.

L’antenne de Vientiane, qui dépend du Bureau Asie-Pacifique, met en place différents programmes au Laos.

Elle participe au projet Valofrase, dont nous avons déjà évoqué l’action plus haut, qui s’intéresse très particulièrement à la formation initiale et continue des futurs professeurs de français et de matières scientifiques en français, à la structuration des écoles normales supérieures de Paksé et de Luang Prabang et de la faculté de pédagogie de l’Université nationale du Laos (UNL), et soutient aussi la recherche scientifique

Elle apporte un appui aux différentes facultés disposant de Filières Universitaires Francophones FUF ainsi qu’à celles qui n’en ont pas en mettant en œuvre une formation préparatoire aux masters francophones (désormais FPMF ou formation transversale).

Elle offre des bourses de mobilité régionale ou internationale : 49 pour l’année 2008, dont 37 accordées à des étudiants pour leur permettre d’effectuer leur licence ou leur master, voire un stage professionnel à l’étranger (principalement au Cambodge et au Vietnam) et 12 bourses attribuées à des enseignants (4 bourses pour un master en ingénierie de formation à Hanoi, au Vietnam, 7 bourses de perfectionnement de trois mois ainsi qu’une bourse de doctorat en France).

Enfin, elle soutient les activités du Campus numérique francophone (CNF) qui propose notamment un grand nombre de formations (formations permanentes et ateliers transfert dans les domaines de l’administration système et réseau ou bien des systèmes d’informations ou encore des technologies éducatives), un cours de psychologie en ligne, la possibilité d’effectuer des visioconférences, par exemple pour les soutenances de mémoires ou de thèses, etc.

Lire le mémoire complet ==> (Orienter les filières universitaires francophones à partir des motivations, attentes et besoins des étudiants)
(une étude de cas à Vientiane, Laos)
Mémoire présenté pour l’obtention du Master 2 professionnel parcours 3
Université Paris III – Sorbonne Nouvelle – Ingénierie de formation pour les enseignements de français langue étrangère et des langues