La pépinière porteuse d’une culture de l’évaluation

By 25 March 2013

1.3 La pépinière porteuse d’une culture de l’évaluation

a. La mise en débat de la convention d’utilité sociale de la pépinière

L’enjeu de l’évaluation de l’utilité sociale est donc essentiel puisqu’il participe à l’amélioration des pratiques et des résultats des entreprises sociales, et vient légitimer la convention d’utilité sociale propre à chaque structure. On peut maintenant se demander comment impliquer la pépinière de l’entrepreneuriat social dans cette culture de l’évaluation. En effet la pépinière est elle-même fondée sur un projet d’utilité sociale: celui d’encourager la création et la pérennisation d’entreprises sociales sur le territoire. Pour ce faire, elle est garante d’une certaine convention d’utilité sociale au travers de laquelle elle met en œuvre une vision partagée de l’utilité sociale entre plusieurs acteurs. Par le processus de sélection des entrepreneurs sociaux, elle met en place une évaluation de leur utilité sociale. Si cette évaluation ne répond pas à une volonté d’amélioration et de remise en cause des pratiques des candidats, elle se fonde cependant sur des critères qui définissent un cadre à l’utilité sociale. Il est essentiel que ce cadre soit sans cesse remis en cause, pour légitimer la convention d’utilité sociale adoptée par le comité de pilotage. C’est lors des comités de sélection que la convention pourra ainsi être débattue, modifiée, améliorée. Par cette pratique, la pépinière remplira l’une des exigences de l’évaluation qui est celle de donner aux organisations d’utilité sociale une dimension d’instances délibératives. Aussi, pour rendre ces moments de débats sur la sélection des entrepreneurs sociaux encore plus riches et plus légitimes, on pourrait imaginer ouvrir le comité de sélection à d’autres acteurs tels que des habitants du quartier, des groupes de consommateurs, etc… Mais il faudra bien entendu mettre d’accord les partenaires sur cette convention, ce qui est loin d’être acquis à l’heure actuelle, avant de penser à de telles évolutions.

b. Proposer des méthodes d’évaluation aux entrepreneurs sociaux

La pépinière de l’entrepreneuriat social pourra encourager les entrepreneurs à adopter des démarches d’auto évaluation. Si le choix est fait dans le futur de faire de la pépinière un lieu actif de promotion de l’entrepreneuriat social, la ou les personnes qui seront chargées de l’accompagnement des entrepreneurs pourront en effet leur proposer, au delà de l’évaluation de leurs résultats économiques, des méthodes d’évaluation de leur utilité sociale, telles que le Bilan Sociétal. Le but du service d’accompagnement dans une pépinière est bien d’appuyer les porteurs de projets dans leur quête de performance. Si l’offre de la pépinière évolue vers un accompagnement spécifique adapté aux problématiques des entrepreneurs sociaux, les méthodes d’évaluation citées ci-dessus seront donc des outils indispensables pour accompagner la réussite des entrepreneurs sociaux.

La question de l’accompagnement est cependant loin d’être tranchée à l’heure actuelle. Quel rôle doit prendre la pépinière dans la démarche d’accompagnement des entrepreneurs sociaux? Les fonctions principales d’une pépinière « classique » sont l’hébergement, l’accompagnement et l’animation. La pépinière de l’entrepreneuriat social doit-elle se contenter de fournir aux entrepreneurs sociaux les mêmes services que ceux proposés aux entreprises classiques (elle sera alors pépinière d’ « entrepreneuriat social » uniquement car par le fait qu’elle regroupe en un même lieu géographique plusieurs entrepreneurs sociaux), ou doit-elle développer une dimension supplémentaire à son offre d’accompagnement qui serait spécifique aux entrepreneurs sociaux? Cette question n’a pas été véritablement posée pour l’instant, cependant les quelques discussions qui ont eu lieu à ce sujet semble orienter le projet d’accompagnement vers la deuxième option. Définir l’offre d’accompagnement de la pépinière revient alors à se demander quelle est la meilleure manière d’accompagner les entrepreneurs sociaux en fonction de leurs spécificités ainsi que des offres d’accompagnement qui existent déjà sur le territoire.

Lire le mémoire complet ==> (Comment identifier et accompagner les entrepreneurs sociaux ?)
Réflexions autour du montage de projet de la pépinière de l’entrepreneuriat social
Mémoire de stage – Master II Economie Sociale et Solidaire
Université LUMIERE LYON 2