Historique du marché du Buy-out aux Etats-Unis et en Europe

By 30 March 2013

3. Approche historique

Comme souvent, cette technique financière est née et s’est développée aux Etats-Unis avant d’apparaître en Europe; c’est ainsi que le développement du marché du Buy-out a naturellement suivi en Europe la même tendance que celui du capital-investissement au sens large, avec des chronologies différentes si on le compare aux États-Unis.

En résumé, on peut dire que :

a) Aux Etats-Unis

Le développement du buy-out aux États-Unis a connu trois grandes périodes. Cette technique, apparue dans les années 1960, ne connaît un développement significatif que dans les années 1980.

L’expansion de ce marché au début de la décennie 80 s’est appuyée sur la modification du comportement des conglomérats nés dans les années 60 et 7030 (effets du recentrage sur le cœur d’activité).

30 Ces conglomérats s’étaient initialement développés en vue de contourner les contraintes imposées par les diverses réglementation fédérales anti trust.

Progressivement, l’essor du buy-out a été l’un des éléments d’une évolution plus globale de la gestion des entreprises américaines, fondée sur l’accroissement de la place des institutions financières dans l’actionnariat des entreprises, et du rôle des actionnaires dans les prises de décision au sein de l’entreprise. A ce titre, ce type d’opération introduit l’actionnaire financier au sein du conseil d’administration de l’entreprise. Le rôle de celle-ci s’affirme dans la satisfaction prioritaire des objectifs des investisseurs qui deviennent le moteur et la finalité de l’existence même de l’entreprise. En effet, s’il peut au premier abord sembler naturel de placer la satisfaction des objectifs financiers au sommet de la pyramide, on doit se rendre à l’évidence que les objectifs à long terme de type éthiques, environnementaux et sociaux, que l’on résume sous l’appellation générique de politique de développement durable, ont ces dernières années connue une priorisation grandissante. On peut, à ce titre, estimer que le LBO est à l’origine des premières applications de la corporate governance.

Figure 2: rapport des fonds levés et des fonds investis en Europe – source EVCA rapport 2001 CMBOR.
rapport des fonds levés et des fonds investis en Europe

La restructuration de l’économie américaine, la croissance du nombre d’investisseurs institutionnels et le développement du marché des obligations à haut rendement14 ont également favorisé le développement de l’activité qui a ainsi atteint un premier sommet entre la fin des années 80, et le début des années 90. Cette période est marquée par un ralentissement de la croissance et la dégradation de la qualité du marché du buy-out. Un tiers des opérations effectuées entre 1986 et 1990 auraient eu, selon le Crédit Lyonnais, des difficultés à faire face au remboursement de leur dette.

Cette dégradation prend notamment sa source dans les excès des opérateurs et les nombreuses erreurs de montage, essentiellement sur-endettement, le levier financier étant poussé à son extrême, mais également dans le retournement de la conjoncture économique mondiale.

Enfin, la crise du marché des obligations à haut rendement au début des années 1990 a également fortement affecté ce type d’opérations qui se sont de nouveau développées et ce, de manière ininterrompue.

b) En Europe

Le marché européen du buy-out est né au Royaume-Uni dans les années 1980 avant de connaître une forte expansion à partir de la décennie 1990. Le Royaume-Uni pèse, à lui seul, près de la moitié (49%) du montant des fonds investis en Europe et domine toujours le marché.

Le développement s’est effectué, dans ce pays, selon le même modèle qu’aux États- Unis et dans une chronologie identique à celle de la chronologie américaine :
* forte croissance dans les années 1980, favorisée par une première génération d’opérations de privatisations et de restructurations de conglomérats,
* récession au début des années 1990,
* reprise significative à partir du milieu des années 1990, favorisée par une deuxième génération d’opérations de privatisations.
* Cette période s’achève en 2001, année qui voit une décrue significative du nombre et du volume des opérations, jugée toutefois conjoncturelle par la profession.

Investissement et levées de fonds européens
Figure 3-CMBOR: Investissement et levées de fonds européens – EVCA rapport 2001

Sans nier le poids significatif que ces opérations représentent désormais au niveau européen, on constate qu’en 2000, les montants investis en buy-out en Europe sont demeurés cinq fois moins importants que ceux investis outre-atlantique.

Lire le mémoire complet ==> (LBO : Mode efficace de financement d’acquisition des entreprises ?)
Etude des mécanismes et analyse des facteurs de réussite et d’échec des opérations de financement d’acquisition d’entreprises avec effet de levier
Mémoire présenté pour l’obtention du DESS Finance d’entreprise
CNAM Paris – Spécialisation Finance d’entreprise