Expérience des étudiants chinois en France : mobilité et intégration

By 1 March 2013

“… analyse sociologique de l’expérience des étudiants chinois en France, il est important de connaître à la fois les contraintes externes et la subjectivité de l’action des individus. Les contraintes externes, c’est d’abord les contextes de leur mobilité de la Chine vers la France : dans le marché mondiale de l’enseignement supérieur et les politiques d’accueil de la part …”

Université Paris Descartes – Paris V
Faculté des Sciences Humaines et Sociales – Sorbonne

Département des Sciences de l’Education

Mémoire de Master Recherche : Sociologie de l’éducation et de la formation

L’expérience des étudiants chinois en France :
Entre mobilité et intégration

LIU Ziqin

Sous la direction de
Mme Catherine Agulhon

2008-2009

Remerciements
Ce mémoire a été dirigé par Mme Agulhon, qui, par ses conseils et ses critiques, a guidé les étapes de ma recherche. Je la remercie particulièrement.

Il a bénéficié aussi de l’aide précieuse des professeurs Mme Sirota, Mme Barrère, et M. Sue du Centre de Recherche sur les Liens Sociaux (CERLS) de la faculté de Sciences Humaine et Sociales-Sorbonne de Paris Descartes. Leurs séminaires m’ont beaucoup apporté dans la compréhension des différents courants de la sociologie de l’éducation et de la formation et dans l’utilisation pertinente de la méthodologie qualitative.

Je remercie surtout les étudiants chinois qui ont pris du temps sur leurs heures de loisirs et d’études pour participer aux entretiens semi-directifs, ainsi que Mme Anne-Marie Delaporte, Godelieve et Arthur Defoin, Laure et Eric Pernodet qui m’ont beaucoup aidé dans la correction du français, Danyu et Géraldine dans la transcription et la traduction en français des entretiens en chinois, sans qui ce travail n’aurait pu être achevé.

Introduction :

Après une licence en sciences de l’éducation à Pékin en Chine et en tant qu’étudiante chinoise en master en cette même matière à Paris 5, je me suis intéressée à une réalité mal connue du monde universitaire français. Ce qui, au départ, pourrait paraître comme de la réflexion sur ma propre condition de vie, m’a conduite à considérer avec le plus grand intérêt celle des membres de mon cercle de connaissances chinoises. L’approche sociologique du vécu des étudiants chinois en France est encore relativement nouvelle puisque le phénomène de l’immigration étudiante chinoise est nouveau lui aussi.

Pour être plus précise, la sociologie en France s’était attardée quelque peu sur les étudiants étrangers brillants et boursiers, c’est-à-dire ceux qui constituent une élite universitaire. A présent que la majorité des nombreux étudiants chinois en France ne sont plus ni l’un ni l’autre, il est temps de s’attarder sur ce phénomène récent. C’est ce que je me suis proposé de faire. Il va sans dire que les étudiants étrangers avaient déjà retenu l’attention des chercheurs. Cette fois, cependant, je vais tenter de porter la lumière sur un aspect particulier de la question, celui des différences culturelles et institutionnelles, car l’impact de la méconnaissance du français a déjà fait l’objet de la thèse de Madame HU Yu en 2004. Il m’apparaît intéressant d’analyser les deux systèmes éducatifs français et chinois – soit le facteur institutionnel – et de montrer à travers les témoignages des étudiants chinois en France comment et dans quelle mesure ceux-ci s’adaptent et s’intègrent au projet éducatif universitaire français et à la vie sociale en France que nous désignerons plus loin sous le terme de subjectivité. En d’autres termes, notre étude se donne pour but de mieux connaître les expériences des étudiants chinois en France et les diverses manières dont ils gèrent leur expérience.

Pour rendre compte au mieux de l’expérience académique et sociale, nous envisagerons les parcours dans un ordre chronologique: la préparation du séjour en France, leur présent constitué par les stratégies d’adaptation aux exigences de l’université, leurs conditions et modes de vie et leurs perspectives futures.

Cette étude cherchera donc à extraire les données communes aux étudiants interviewés pour brosser un tableau révélateur de leur degré d’intégration dans le milieu étudiant universitaire français et dans la vie sociale. Pour ce faire, nous décrivons la condition étudiante de ces jeunes en premier et deuxième cycles et nous leur donnons la parole de façon à connaître leur perception sur les aspects divers de leur vécu en France, en d’autres mots à mieux connaître leur « subjectivité d’acteur ».

C’est donc d’une confrontation de l’« objectivité » du système universitaire et de la « subjectivité » étudiante de jeunes chinois aux différentes étapes de leur parcours d’étudiant, dont il est question dans ce mémoire.

En ce qui concerne la méthodologie, je me réfère à quelques ouvrages consacrés aux étudiants en général, ou étrangers ou chinois en particulier. Il s’agit de l’étude de François Dubet “Les étudiants”, Université de Bordeaux, 1994, et de celle de Georges Felouzis, “La condition étudiante. Sociologie des étudiants et de l’université”, PUF, 2001. Tout récemment, Catherine Agulhon centre son étude sur “les étudiants chinois à Paris. Une affiliation partielle.”, université de Paris Descartes, 2009. Quant à Hu Yu, elle a soutenu une thèse à l’Université Paris 3 en 2004 sur l’impact de la méconnaissance du français sur les performances académiques des étudiants universitaires chinois en France. Le chapitre premier de ce travail fera le point en détail sur les apports de chacun de ces sociologues de la dernière décennie.

Dans le cadre de cette étude, nous nous limitons à interroger des étudiants de trois facultés: les sciences sociales (sciences du langage et sciences de l’éducation), les sciences économiques et le droit, la science (biomédicale et informatique). Il est évident qu’élargir le champ d’investigation eût été bien intéressant et pertinent dans la perspective sociologique.

La présente étude s’articule comme suivant: Le chapitre 1 apporte quelques données chiffrées pour définir le contexte politique. L’historique de la recherche fournit un résumé des ouvrages de références cités ci-dessus. Ensuite, on donne la parole aux étudiants: 15 étudiants parlent de leur expérience, de leurs difficultés et de leurs espoirs. Les chapitres suivants sont consacrés aux étapes de leur parcours, soit, dans l’ordre chronologique :

Le chapitre 2 : les motivations et projets de départ pour la France et la préparation du voyage
Le chapitre 3: l’intégration académique (c’est ici que le lecteur percevra la confrontation entre l’objectivité de l’institution universitaire et la subjectivité de l’étudiant)
Le chapitre 4 s’intitule “ l’intégration dans la société française”
Le chapitre 5 analyse la projection dans le futur

Chapitre 1 Pour une analyse sociologique de l’expérience des étudiants chinois en France

Ma recherche de Master se donne pour but de connaître l’expérience universitaire des étudiants chinois en France et la manière dont ils vivent cette expérience.

Il importe de définir le concept d’expérience. François Dubet définit l’expérience comme ce qui désigne « les conduites individuelles et collectives dominées par l’hétérogénéité de leurs principes constitutifs et par l’activité d’individus qui doivent construire le sens de leurs pratiques au sein même de cette hétérogénéité ». En d’autre terme, il propose une conception sociologique de l’expérience qui intègre à la fois la subjectivité des acteurs et les contraintes objectives de leur action, confrontée à diverses logiques.

Pour une analyse sociologique de l’expérience des étudiants chinois en France, il est important de connaître à la fois les contraintes externes et la subjectivité de l’action des individus. Les contraintes externes, c’est d’abord les contextes de leur mobilité de la Chine vers la France : dans le marché mondiale de l’enseignement supérieur et les politiques d’accueil de la part du gouvernement et des institutions françaises.

Sommaire :
Introduction
Chapitre 1 Pour une analyse sociologique de l’expérience des étudiants chinois en France
1.1 Les contextes de la migration étudiante chinoise et les politiques françaises
1.2 L’université, les étudiants et les étudiants étrangers
1.3 La problématique et la méthodologie de notre recherche
1.4 Profil des enquêtés
Conclusion : Les recalés du système universitaire chinois, un étiquetage ?
Chapitre 2 Le projet de venir étudier en France
2.1 Les causes et projets de départ
2.2 Les motivations du choix de la France
2.3 L’influence du milieu
2.4 La préparation du voyage d’études et le rôle de l’agence intermédiaire
Conclusion : le séjour d’études en France, choix par défaut ou désir d’excellence ?
Chapitre 3: Les parcours universitaire en France: Rapport aux études
3.1 L’apprentissage du français en France et la préparation à la formation universitaire
3.2 Processus d’orientation et trajectoire scolaire des étudiants chinois
3.3 La sélection et la pression dans les études : c’est force motrice
3.4.1 Les étudiants dans les filières scientifique
3.5 Quelles perceptions de l’organisation universitaire et pédagogique ?
Chapitre 4 Les conditions de vie et la vie sociale : la question de l’intégration sociale
4.1 Les conditions de vie
4.2 Le financement des études
4.3 La vie sociale
4.4 Différents niveaux et formes d’intégration
Chapitre 5 Le bilan de séjour et le projet d’avenir
5.1 Un séjour satisfaisant
5.2 Projet d’avenir
Conclusion

  1. Les contextes de la migration étudiante chinoise en France
  2. L’université, les étudiants et les étudiants étrangers en France
  3. Problématique de la recherche, les étudiants chinois en France
  4. Enquête : la migration étudiante chinoise en France
  5. Le projet de venir étudier en France
  6. Etudier à l’étranger, les motivations du choix de la France
  7. Le milieu et la prise de décision d’étudier à la France
  8. La préparation du voyage d’études et l’agence intermédiaire
  9. L’apprentissage du français en France et les parcours universitaire
  10. La trajectoire scolaire des étudiants chinois en France
  11. La sélection et la pression dans les études : c’est force motrice
  12. Etudiant chinois en France : Difficultés et Stratégies pour réussir
  13. Quelles perceptions de l’organisation universitaire française?
  14. Les conditions de vie en France et l’intégration sociale
  15. Le financement des études des étudiants chinois en France
  16. Les étudiants étrangers en France et la vie sociale
  17. Formes d’intégration sociale des étudiants étrangers en France
  18. Les étudiants étrangers : Un séjour en France satisfaisant
  19. Les étudiants chinois en France et le projet de travailler en France