L’hypersensibilité électromagnétique sur le Figaro et Libération

By 22 February 2013

Analyse de contenu des titres des articles publiés par Le Figaro et Libération

Nous proposons donc d’analyser à présent le champ sémantique des titres des articles parus dans les deux quotidiens. Pour ce faire, nous avons construit des catégories thématiques, de manière à classer chacun des titres dans l’une ou l’autre des catégories. A partir des mots et du ton utilisés à l’intérieur des titres, il se dégage six catégories thématiques: catégorie de la controverse, de l’humour, de l’information générale, de la qualité de vie, du risque et de la science ou de la technique. Le tableau ci-après présente ces catégories thématiques, à l’intérieur desquelles sont classés les titres des articles parus dans Le Figaro ou Libération.

Catégories Le Figaro Libération
Controverse – Téléphones portables – les antennes relais peinent à s’installer (2001)- Les antennes relais sèment la discorde (2001)- Les associations en appellent au premier ministre (2002)

– Antennes-relais – la négociation s’engage (2002)

– Antennes-relais – réunions et manifestations (2002)

– Débat sous très haute tension en Catalogne (2003)

– La bombe des ondes électromagnétiques (2006)

– Nuisances des antennes-relais: une plaignante déboutée en appel (2008)

– Antennes-relais: la justice contre la science ? (2009)

– Antennes-relais: les opérateurs craignent des recours en série (2009)

– Débat scientifique sur les antennes-relais (2009)

– Antennes-relais: dialogues de sourds entre experts et associations (2009)

– Prévention, précaution: méfions-nous des mots (2009)

– Le principe de précaution: une idéologie ? (2010)

– Des experts interpellent les ministres Bachelot et Borloo (2010)

– Portables – les antennes-relais décriées sur tous les toits (2001)- Des parents peu réceptifs à l’antenne (2002)- Bouygues Télécom en mal d’antennes (2002)

– Communication bloquée autour des antennes-relais (2003)

– Fin de partie pour les antennes-relais (2003)

– Téléphonie – un rapport qui brouille les ondes (2004)

– La recherche pauvre en fonds, mais enrichie en fondations (2004)

– Les antennes pour portables ne veulent pas d’interférences (2006)

– Pas de portable sous le sapin de Noël pour les enfants (2006)

– GPS cafteurs pour petits écoliers (2007)

– Retour sur. Le wifi de la discorde à la bibliothèque Sainte-Geneviève (2008)

– Querelle électro-hypersensible (2008)

– Manque d’études et de règles (2008)

Humour – S & V Junior Poil aux Oreilles (2001)- Radio Vatican accède à la prière d’auditeurs pollués (2001)
Informationgénérale – Le décret sur les antennes-relais publié au « JO » (2002)- Antennes-relais: les premières propositions du Grenelle (2009)- Le portable interdit à l’école et au collège (2009) – Antennes-relais – Paris étale sa charte (2003)- Mort du critique Jean-Pierre Lentin (2009)- Le Sénat interdit le portable au collège (2009)
Maison,qualité de vie – Quand le high-tech pollue… (2004)- Une moquette transmet de l’électricité sans fil (2006)- Mieux respirer grâce aux plantes dépolluantes (2009)

– Clarins, une beauté citoyenne (2010)

– La maison mère (2001)- De fil en fibre (2002)- Santé (2008)
Risque – Les antennes-relais font peur aux riverains (2002)- Les mobiles encore sous surveillance (2002)- Antennes-relais – « Pas de risques sérieux pour la santé » (2002)

– Ondes électromagnétiques – quels dangers ? (2002)

– Les risques pour la santé inquiètent les opérateurs de téléphones mobiles (2003)

– Etude sur l’impact sanitaire des antennes- relais (2003)

– Doutes sur l’innocuité des téléphones portables (2004)

– Des experts dénoncent les risques du portable (2004)

– Non, le portable n’est pas dangereux (2004)

– Leucémies et lignes à haute tension: un lien statistique, pas d’explication (2005)

– Renforcer la veille sanitaire pour mieux anticiper les crises (2006)

– Comment se protéger des ondes Wi-Fi ? (2008)

– Les facteurs de risque de cancer recherchés par la géographie (2008)

– Nouvelles interrogations sur la nocivité des portables (2008)

– Un élevage victime d’une ligne électrique à très haute tension (2008)

– Les nouvelles ampoules: une lumineuse idée ? (2009)

– Les résultats des expérimentations animales ne mettent pas en évidence de danger de cancer (2009)

– Les experts divisés sur les risques du portable (2009)

– Cancer: un seul verre d’alcool augmente le risque (2009)

– Antennes-relais: l’Académie de médecine rassurante (2009)

– Pour la majorité des scientifiques, les antennes ne présentent pas de risque (2009)

– Antennes-relais: un rapport rassurant (2009)

– Une peur des ondes qui peut rapporter gros… (2009)

– Antennes-relais: pas de risque selon des scientifiques (2010)

– Des ondes « peut-être cancérogènes » (2001)- Ondes nocives – SFR s’en remet à Mattei (2002)- Une dangerosité jamais prouvée (2003)

– Des ampoules à mettre en veilleuse (2007)

– Y a-t-il un péril wi-fi ? (2007)

– Le téléphone mobile pour enfants, cadeau de plus en plus suspect (2008)

– Matthias Moser, Electrosecoué (2009)

– L’appel des soignants sur les ondes (2009)

Science, Technique – Les téléphones portables bénéfiques contre Alzheimer ? (2010) – De la Terre à la lune, des projets pas si fous (2001)- Le cerveau des bébés entre en recherche (2002)- Comment installer un réseau wi-fi à domicile ? (2006)

– Roissy ouvre le festival de scans (2010)

Tableau 4

Classement des titres des articles parus dans Le Figaro et Libération dans six catégories thématiques

Nous remarquons immédiatement que les deux thématiques « Controverse » et « Risque » se dégagent des autres, avec un nombre bien plus élevé d’articles. La catégorie « Risque » contient 24 articles parus dans Le Figaro et 8 articles parus dans Libération; la catégorie « Controverse » quant à elle comporte 15 articles publiés dans Le Figaro et 13 articles dans Libération:

Catégories Le Figaro Libération
Controverse 15 13
Humour 0 2
Information générale 3 3
Maison, qualité de vie 4 3
Risque 24 8
Science, technique 1 4
Total 47 33

Tableau 5

Nb d’articles parus dans Le Figaro et dans Libération par catégories thématiques

Le Figaro recourt de manière plus importante à des titres abordés à partir de la thématique du « Risque », celle de la « Controverse » arrivant en deuxième position. Pour Libération c’est l’inverse, le nombre le plus important d’articles correspond à la catégorie « Controverse », puis vient ensuite celle du « Risque ». Précisons que les articles relevant de la thématique « Risque » relaient une information scientifique, c’est-à-dire une information expliquant par exemple la nature du risque et faisant donc appel à des notions techniques. A cet égard, la prédominance de cette thématique dans Le Figaro correspond à sa ligne éditoriale, laquelle est orientée par un intérêt scientifique. Concernant les deux journaux, les registres du risque et de la controverse semblent être privilégiés dans le but de susciter l’attention des lecteurs. Ces deux catégories « Controverse » et « Risque » figurent donc de manière différente dans les deux quotidiens, mais constituent des thématiques dominantes. A l’exception d’une représentation moins forte de la catégorie « Risque » dans Libération, les titres des articles des deux quotidiens recourent aux différentes thématiques dans des proportions semblables:

Graphe 3  Nb d’articles parus dans Le Figaro et dans Libération par catégories thématiques

Cette analyse est cependant à nuancer dans la mesure où Libération a publié un nombre total d’articles inférieur à celui publié par Le Figaro. Néanmoins, nous voyons les courbes représentant les titres des articles parus dans Le Figaro et dans Libération suivre les mêmes mouvements, les deux quotidiens utilisant de manière relativement similaire les différentes catégories thématiques.

Pour compléter cette étude, nous allons à présent analyser le rubricage des articles parus dans Le Figaro et dans Libération. Pour ce faire, nous nous intéresserons aux articles parus entre 2006 et 2010 car, pour des raisons techniques (liées à notre base de données), nous n’avons pas pu avoir accès aux renseignements de la rubrique des articles parus dans

Libération avant 2006. Les tableaux présentés ci-après répertorient pour les deux quotidiens, la rubrique et l’auteur associés à chacun des articles. Nous utiliserons ici uniquement les rubriques, mais dans un travail ultérieur, nous envisageons d’intégrer à notre analyse l’étude du parcours des journalistes. En effet, cet aspect peut éclairer notre réflexion sur la médiatisation du sujet des champs électromagnétiques et la santé, puisque l’évolution de cette médiatisation est liée aussi bien à des éléments externes (mobilisations, publication de rapports…) qu’à des éléments internes au champ médiatique (spécialisation des journalistes, concurrence…). Par exemple, un journaliste scientifique est davantage amené à traiter les sujets sous l’angle technique plutôt que sous l’angle sociétal.

Le Figaro Rubrique Auteur
2006 – La bombe des ondes électromagnétiques- Renforcer la veille sanitaire pour mieux anticiper les crises- Une moquette transmet de l’électricité sans fil – Economie- Sciences- Sciences – Collet Valérie- Perez Martine- Granet Nicolas
2007
2008 – Comment se protéger des ondes Wi-Fi ?- Les facteurs de risque de cancer recherchés par la géographie- Nouvelles interrogations sur la nocivité des portables

– Un élevage victime d’une ligne électrique à très haute tension

– Nuisances des antennes-relais: une plaignante déboutée en appel

– Le Figaro et Vous- Sciences- Sciences

– Société

– France

– Sanz Didier- Miserey Yves- Miserey Yves

– Cornevin Christophe

– Négroni Angélique

2009 – Les nouvelles ampoules: une lumineuse idée ?- Les résultats des expérimentations animales ne mettent pas en évidence de danger de cancer- Les experts divisés sur les risques du portable

– Mieux respirer grâce aux plantes dépolluantes

– Antennes-relais: la justice contre la science ?

– Antennes-relais: les opérateurs craignent des recours en série

– Cancer: un seul verre d’alcool augmente le risque

– Antennes-relais: l’Académie de médecine rassurante

– Débat scientifique sur les antennes-relais

– Antennes-relais: dialogues de sourds entre experts et associations

– Pour la majorité des scientifiques, les antennes ne présentent pas de risque

– Antennes-relais: les premières propositions du Grenelle

– Prévention, précaution: méfions-nous des mots

– Le portable interdit à l’école et au collège

– Antennes-relais: un rapport rassurant

– Une peur des ondes qui peut rapporter gros…

– Le Figaro et Vous- Sciences- Sciences

– Le Figaro et Vous

– Opinions-débats

– France

– Sciences

– Sciences

– France

– Sciences

– Sciences

– Sciences

– Opinions-débats

– France

– Sciences

– Sciences

– Litzler Jean-Bernard- Perez Martine- Perez Martine

– Sallé Caroline

– Perez Martine

– Chayet Delphine

– Perez Martine

– Perez Martine

– (non précisé)

– Perez Martine

– Perez Martine

– Perez Martine

– Slama Alain-Gérard

– Chayet Delphine

– Perez Martine

– Mennessier Marc

2010 – Les téléphones portables bénéfiques contre Alzheimer ?- Clarins, une beauté citoyenne- Le principe de précaution: une idéologie ?

– Des experts interpellent les ministres Bachelot et Borloo

– Antennes-relais: pas de risque selon des scientifiques

– Sciences- Le Figaro et Vous- Opinions-débats

– Sciences

– Sciences

– Cabut Sandrine- Saint-Jean Catherine- Bonavita Marie-Laetitia

– Perez Martine

– Perez Martine

Tableau 6

Articles parus dans Le Figaro répertoriés par rubriques

Comme nous l’avons évoqué précédemment, la rubrique « Sciences » dans Le Figaro est largement représentée. Elle comprend 16 articles sur un total de 29 articles:

2-articles-rubrique-figaro

Graphe 4 Nb d’articles par rubrique parus dans Le Figaro

Le nombre total d’article entre 2006 et 2010 sur le sujet des champs électromagnétique et la santé parus dans Libération est de 16; ce nombre est donc inférieur au nombre total d’articles (29) publiés dans Le Figaro pour la même période.

Néanmoins, ce sujet est couvert par une plus grande diversité de rubriques dans Libération, puisque ce quotidien compte huit rubriques tandis que Le Figaro en totalise six:

Libération Rubrique Auteur
2006 – Les antennes pour portables ne veulent pas d’interférences- Comment installer un réseau wi-fi à domicile ?- Pas de portable sous le sapin de Noël pour les enfants – Société- Ecrans et Médias- Vous – Patriarca Eliane- Goupit Raoul- Noualhat Laure
2007 – GPS cafteurs pour petits écoliers- Des ampoules à mettre en veilleuse- Y a-t-il un péril wi-fi ? – Vous- Vous- Vous – Gros Marie-Joëlle- (non précisé)- Maussion Catherine
2008 – Le téléphone mobile pour enfants, cadeau de plus en plus suspect- retour sur. Le wifi de la discorde à la bibliothèque Sainte-Geneviève- Santé

– Querelle électro-hypersensible

– Manque d’études et de règles

– France- France- France

– France

– Grand Angle

– Huet Sylvestre, Georgen Annabelle- Soulé Véronique- (non précisé)

– Bensimon Corinne

– (non précisé)

2009 – Matthias Moser, Electrosecoué- Mort du critique Jean-Pierre Lentin- L’appel des soignants sur les ondes

– Le Sénat interdit le portable au collège

– Portrait- Culture- Contrejournal

– Vous

– Noualhat Laure- (non précisé)- Patriarca Eliane- (non précisé)
2010 – Roissy ouvre le festival de scans – Vous – Gros Marie-Joëlle

Tableau 7

Articles parus dans Libération répertoriés par rubriques

Par ailleurs, la rubrique « Vous » de Libération comprend le plus grand nombre d’articles, mais à la différence du Figaro, les articles de ce quotidien se répartissent dans les diverses rubriques sans qu’il n’y ait vraiment de très grands écarts entre les rubriques représentées:

L’hypersensibilité électromagnétique sur le Figaro et Libération

Graphe 5

Nb d’articles par rubrique parus dans Libération

Le sujet est donc traité de manière transversale par Libération. Toutefois, nous remarquons qu’il n’apparaît dans aucune rubrique en lien avec la science. Ce quotidien possède néanmoins une rubrique associée à la science, qui est la rubrique « Terre ». Par exemple, les sujets sur la biodiversité ou le nucléaire sont insérés dans cette rubrique dans la parution du 22/04/2011296. Nous pouvons donc émettre l’hypothèse que Libération ne traite pas le sujet des champs électromagnétiques et la santé sous l’angle de la science.

Il nous faudrait bien sûr affiner cette analyse par un travail ultérieur en approfondissant l’étude des rubriques. Par exemple, la rubrique « France », dans Le Figaro comme dans Libération, inclut des thèmes liés à la politique ou à des sujets de société. Cette distinction est donc à prendre en considération pour connaître la part des deux quotidiens dans le relais des actions publiques ou des affaires judiciaires. Nous désirons également analyser l’utilisation des rubriques dans le temps, de manière à mettre en évidence des transformations dans le traitement de l’information. Par exemple, il se peut qu’une rubrique soit plus exploitée au fil du temps, ce qui signifierait des transformations dans l’actualité du sujet ou/et dans la manière de le traiter. Notons aussi qu’il serait intéressant de procéder à une comparaison entre la version papier et la version numérique.

296 Noualhat Laure, « Le nucléaire français toujours aussi sûr de lui » ou « Menaces sur la faune méditerranéenne », in Libération, 22/04/2011.

En effet, tant pour Libération que pour Le Figaro, il existe sur leur site d’information Internet des articles n’apparaissant pas dans leur version papier. Par exemple, l’article « Des rapports sur le mobile embrouillés297 », relatif à la collusion de certains experts avec l’industrie de téléphonie mobile, paru en 2006 sur le site de Libération, dans la rubrique « Terre », n’existe pas dans sa version papier.

Avec cette première analyse, nous pouvons cependant avancer que Le Figaro aborde le sujet des champs électromagnétiques et la santé de manière plutôt scientifique, tandis que Libération l’approche de façon plus sociétale, avec une transversalité des rubriques utilisées.

L’analyse des articles de presse d’information générale publiés par Le Figaro et Libération nous a permis de mettre en évidence plusieurs points:

1. Les termes « hypersensibilité électromagnétique » ou « électrosensibilité » ou encore « électro-hypersensibilité » sont très rarement représentés dans les articles des deux quotidiens. Ce faisant, Le Figaro comme Libération ne relaient pas le problème de l’hypersensibilité électromagnétique sur la scène médiatique alors que ce problème est présent sur d’autres scènes (mobilisation des associations ou des collectifs, rapports des experts, documents produits par les autorités publiques…), au sein desquelles la référence à ces termes existe. Les deux quotidiens ne participent donc pas à la publicisation de ce problème ou, dit autrement, contribuent au maintien de sa marginalisation dans l’espace public.

2. Concernant le sujet des champs électromagnétiques et la santé, l’analyse de la comparaison des chronologies judiciaire, politique et médiatique indique que les deux quotidiens relaient certains évènements mais pas d’autres. Par conséquent, Le Figaro et Libération ne répercutent pas de manière régulière l’actualité, en l’occurrence les actions des autorités publiques ou les affaires traitées par les tribunaux. Ce faisant, ces deux quotidiens ne semblent donc pas être à l’initiative de la mise en débat de la question des risques sanitaires liés aux champs électromagnétiques.

3. L’analyse de contenu des titres des articles montre que Le Figaro comme Libération abordent le sujet des champs électromagnétiques et la santé de préférence sous l’angle du risque et de la controverse. A cet égard, Le Figaro relaie ce sujet de manière plutôt scientifique, tandis que Libération l’aborde de façon plus sociétale, avec une transversalité des rubriques exploitées.

297 Patriarca Eliane, « Des rapports sur le mobile embrouillés », in Libération.fr, 13/09/2006, article en ligne, http://www.liberation.fr/terre/010160233-des-rapports-sur-le-mobile-embrouilles, [consulté le 12/03/2011].

Pour conclure ce chapitre, précisons que nous ne pouvons ici qu’esquisser une réponse à la méthodologie proposée. Ces travaux de comparaison de chronologies et d’analyse de contenu seraient à approfondir ultérieurement et à compléter par des entretiens semi-directifs.

Conclusion:

Les nouveaux dangers marqués par de fortes incertitudes (OGM, nucléaire, nanotechnologies, champs électromagnétiques…), nous l’avons vu, rendent impossible l’opération de « mise en risque ». Dès lors, ils donnent lieu à des polémiques ou à des controverses, s’accompagnant souvent de l’interpellation ou de la mise en cause des experts et des autorités publiques. Il en est ainsi de la gestion des risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques, au sujet de laquelle de multiples acteurs se mobilisent de manière à faire valoir leur point de vue et à peser sur les débats. Ce faisant, la constitution du problème lié aux risques sanitaires des champs électromagnétiques résulte notamment de la construction d’un rapport de force engagé au sein de l’espace public.

Concernant les différentes phases constitutives d’un problème public298, notre analyse indique que la question de l’hypersensibilité électromagnétique se situe en deuxième phase, c’est-à-dire celle consistant à maintenir la publicisation du problème au sein de l’espace public. Au cours de cette phase, il s’agit d’exister sur les différentes scènes publiques (scène de la rue, scène politique, scène du tribunal, scène médiatique, scène scientifique…) pour attirer l’attention des médias, faire pression sur les pouvoirs politiques, convaincre l’ « opinion publique ». Dès lors, le problème lié aux champs électromagnétique se configure au carrefour des multiples scènes de l’arène publique. Concernant le problème de l’hypersensibilité électromagnétique, il se présente actuellement comme une conjugaison de:

– Un problème scientifique: il est au cœur d’une controverse socio-technique;

– Un problème public: il suscite une réponse de la part des pouvoirs publics;

– Un problème de santé publique: il conduit les autorités à envisager des mesures sanitaires;

– Un problème social: il engendre des conséquences sociales pour les personnes électrosensibles;

– Un problème environnemental: il résulte d’une transformation de l’environnement.

Le problème de l’hypersensibilité électromagnétique fait également des incursions dans la troisième phase, mais le processus d’institutionnalisation semble rencontrer des difficultés:

– Les demandes émises par le Parlement européen299, notamment concernant la révision des normes d’exposition ou un « statut de personne à capacités réduites » pour les électrosensibles, ne sont pas reprises par les pouvoirs publics français;

– L’expérimentation de l’abaissement des seuils d’exposition aux champs électromagnétiques dans les villes pilotes n’est toujours pas effective, alors même que le Comop300 avait annoncé la fin des expérimentations pour avril 2010301;

– Le programme des équipes de l’hôpital Cochin visant à élaborer un protocole de prise en charge des électrosensibles et à soutenir la recherche sur les causes de leurs symptômes n’est toujours pas mis en place.

298 Pour rappel, nous avons défini, au chapitre 5, un problème public comme la transformation d’un problème social en enjeu de débat public qui suscite une intervention des autorités.

Cependant, l’engagement notamment des associations, des collectifs et des contre- experts a contribué à transformer le problème des électrosensibles en enjeu de débat public, suscitant l’intervention des autorités. Ce faisant, l’hypersensibilité électromagnétique est devenue un problème public. L’hypersensibilité électromagnétique peut également être qualifiée de problème de santé publique puisque ce problème est inscrit sur l’agenda des autorités sanitaires; toutefois, les solutions envisagées pour le résoudre ne sont pas encore véritablement mises en œuvre.

A cet égard, avec la multiplication des technologies sans fil (Wimax302, arrivée de

Free comme nouvel opérateur de téléphonie mobile impliquant une multiplication des antennes-relais303…) et avec une couverture totale du territoire programmée pour la fin de l’année 2011, conduisant à la disparition des quelques lieux encore épargnés par les champs électromagnétiques304, la résolution du problème devient fondamentale pour les électrosensibles.

299 Résolution du Parlement européen du 2 avril 2009.

300 Comité opérationnel en charge des modélisations et des expérimentations pour l’exposition et la concertation.

301 « Suites de la table-ronde sur les radiofréquences », document non daté, consultable sur le portail gouvernemental radiofréquences-santé-environnemental, http://www.radiofrequences.gouv.fr/IMG/pdf/Presentation_des_experimentations.pdf, [consulté le 30/04/2011].

302 Bolis Angéla, « Ondes : ‘‘Depuis l’installation du Wimax, certains ont dû quitter Dijon’’ », in Libération.fr, 04/01/2011, article en ligne, http://www.liberation.fr/terre/01012311601-ondes-depuis-l- installation-du-wimax-certains-ont-du-quitter-dijon, [consulté le 30/04/2011].

303 AFP, « Polémique autour de nouvelles antennes relais Free prévues à Paris », in News352, 20/09/2010, article en ligne, http://bonjour.news352.lu/edito-45993-polemique-autour-de-nouvelles-antennes-relais-free-prevues-a-paris.html, [consulté le 30/04/2011].

304 « Téléphonie mobile: couverture totale du territoire d’ici à 2011 », 11/09/2008, information disponible sur le portail du Gouvernement, http://www.gouvernement.fr/gouvernement/telephonie-mobile-couverture-totale-du-territoire-d-ici-a-2011, [consulté le 30/04/2011].

Nous proposons d’approfondir, dans le cadre d’une thèse, l’analyse du processus d’émergence d’un problème social au sein de l’espace public. Pour réaliser cette recherche en sciences de l’information et de la communication, nous envisageons de mobiliser des notions peu ou pas abordées dans le cadre de ce mémoire:

– L’espace public oppositionnel;

– Les mouvements sociaux et l’action collective;

– L’action et les politiques publiques, la gestion des alertes par les pouvoirs publics;

– L’agir communicationnel (Jürgen Habermas);

– La visibilité et la reconnaissance sociale (Olivier Voirol, John B. Thompson, Axel Honneth);

– Le rôle des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans les processus de publicisation d’un problème;

– La communication scientifique.

Par ailleurs, nous envisageons une perspective de travail portant sur trois aspects:

1. Une comparaison de chronologies:

Nous chercherons à affiner la comparaison des chronologies proposée dans ce mémoire en intégrant la chronologie des actions engagées par les autres acteurs et en ajoutant les émissions de télévision à la chronologie médiatique. Nous envisageons également d’identifier différentes périodes concernant la publicisation des risques sanitaires liés aux champs électromagnétiques (apparition de la téléphonie mobile, évènements clés relançant le débat, la médiatisation ou la controverse…). La confrontation de ces chronologies nous permettra ainsi d’analyser le processus d’émergence d’un problème et les actions mises en œuvre par les divers acteurs pour peser sur sa trajectoire;

2. Une analyse de contenu des discours de l’ensemble des acteurs:

– Le discours scientifique;

– Le discours politique et des rapports publics;

– Le discours des associations et des collectifs;

– Le discours médiatique;

– Le discours des acteurs économiques;

– Le discours judiciaire.

Pour l’ensemble de ces discours, nous nous intéresserons aux thématiques mobilisées, à la tonalité employée, aux champs sémantiques utilisés, à la rhétorique argumentative, à la qualification énoncée du problème, aux propositions de solution, aux éventuels « responsables » désignés, etc. Nous chercherons également à analyser la place des outils de communication, des plus classiques comme la presse, jusqu’aux plus récents comme Internet. Nous étudierons ces discours sur une période donnée de façon à évaluer leur évolution et à saisir les enjeux de ces évolutions.

3. Des entretiens avec les différents acteurs

Nous proposons de procéder à des entretiens semi-directifs avec l’ensemble des acteurs, de manière à approfondir notre analyse au sujet de leurs positionnements, de leurs objectifs, des rapports engagés avec les autres acteurs, etc. Cette série d’entretiens nous permettra d’évaluer les rapports, les oppositions mais aussi les compromis entre les divers acteurs, ainsi que l’évolution de ces rapports.

Dans la perspective de ce travail, nous pourrions affiner l’hypothèse de la construction d’un rapport de force nécessaire entre acteurs pour faire émerger un problème social dans l’espace public. Nous pourrions ainsi analyser les phénomènes de concurrence entre acteurs, mais également entre problèmes. Aussi, la cause des électrosensibles peut- elle nous apporter un éclairage sur les mécanismes de reconnaissance à l’œuvre pour d’autres problèmes liés à la santé et à l’environnement.

 

AFOM: Association française des opérateurs mobiles

AFSSET: Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (anciennement AFSSE, puis devenue depuis 2010, l’Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES)

AMF: Association des Maires de France

ANSES: Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

APE: Agir pour l’environnement

ARTAC: Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse

ASTRE: Alliance Scientifique pour le Traitement et la Reconnaissance des malades Electrosensibles

CEM: Champs électromagnétiques

CIRC: Centre international de Recherche sur le Cancer

COMOP: Comité opérationnel en charge des modélisations et des expérimentations pour l’exposition et la concertation

CRIIREM: Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements ElectroMagnétiques non ionisants

CSIF-CEM: Comité Scientifique sur les Champs ElectroMagnétiques

DECT: Digital Enhanced Cordless Telephone

DGPR: Direction générale de la prévention des risques

ESB: Encéphalopathie spongiforme bovine

GSM: Global System for Mobile Communications

ICNIRP: Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants

IGAS: Inspection générale des affaires sociales

IGE: Inspection générale de l’environnement

INA: Institut national de l’audiovisuel

EHS: Electro-hypersensible

Electromagnetic hypersensitivity HSEM: Hypersensibilité électromagnétique JT: Journal Télévisé

MCS: Multiple chimical sensitivity

MDPH: Maison Départementale des Personnes Handicapées

NTIC: Nouvelles technologies d’information et de communication

OMS: Organisation mondiale de la Santé

OPECST: Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques

PIB: Produit intérieur brut

PRIARTEM: Pour une Réglementation des Implantations des Antennes Relais de Téléphonie Mobile

SFR: Société française du radiotéléphone

SICEM: Syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques

THT: Lignes à très haute tension

WIFI: Wireless Fidelity

WIMAX: Worldwide Interoperability for Microwave Access

Objet technique hypermédia : repenser la création de contenu éducatif sur le Web
Thèse pour obtenir le grade de Docteur – Discipline: Sciences de l’information et de la communication
Université De Paris VIII – VINCENNES-SAINT-DENIS – U.F.R. Langage Informatique Technologie

Mémoire de master 2 recherche en Sciences de l’information et de la communication

Université Stendhal Grenoble 3 – Institut de la Communication et des Médias

Table des matières:

Introduction . 7

L’hypersensibilité électromagnétique 8

Pour les associations et collectifs, les risques sanitaires sont prouvés 9

Qu’est-ce qu’un champ électromagnétique ? . 12

Pour les autorités, les risques sanitaires sont improbables 13

Partie 1 La communication sur les risques sanitaires: des tensions à l’œuvre entre les divers acteurs

Chapitre 1 – La gestion des risques 19

L’évaluation des risques 19

La perception des risques 22

La représentation des risques 25

Chapitre 2 – Les acteurs concernés par la question des risques sanitaires des champs électromagnétiques

1. Les experts .. 28

Les controverses proprement scientifiques . 32

Les controverses socio-techniques 35

2. Les acteurs de la société civile 37

3. Les acteurs économiques 41

Les opérateurs de téléphonie mobile . 41

Les assureurs . 43

4. Les pouvoirs publics . 44

5. La justice 47

6. Les journalistes . 49

Chapitre 3 – Les enjeux sous-tendus par la question des risques sanitaires 54

Des enjeux de nature sociale 54

Des enjeux de nature politique 55

Des enjeux de nature économique 56

Des enjeux de nature scientifique . 57

Partie 2 L’hypersensibilité électromagnétique: un problème de santé publique ? … 59

Chapitre 4 – La notion d’espace public 61

L’espace public historique . 61

Apport de Jürgen Habermas: l’espace public bourgeois . 63

Apport d’Hannah Arendt: l’espace public grec 64

L’espace public au 21e siècle 66

Chapitre 5 – Eléments d’analyse de la constitution des problèmes publics . 72

Les travaux anglo-saxons consacrés aux problèmes publics . 72

Les phases de constitution d’un problème public 76

Chapitre 6 – Pré-étude portant sur la communication des acteurs . 89

Comparaison des chronologies médiatique, politique et judiciaire 90

Analyse de contenu des titres des articles publiés par Le Figaro et Libération 97

Conclusion