Orientations des travaux de recherche, Dispositif de e-learning

By 8 January 2013

3. Quelques orientations des travaux de recherche

Le e-learning est un objet de recherche en émergence. C’est une hybridation de plusieurs secteurs disciplinaires. Il offre à ces disciplines un vaste banc d’expérimentation.
Les orientations des travaux de recherche liés au e-learning peuvent se regrouper dans le domaine des sciences de gestion et hors sciences de gestion.

3.1. Les travaux dans les domaines hors sciences de gestion

Le e-learning est un objet de recherche qui est d’un grand intérêt pour des disciplines hors du domaine des sciences de gestion.

– Les Sciences de l’éducation en premier lieu, s’intéressent aux aspects didactiques et pédagogiques du e-learning ainsi qu’aux processus mentaux permettant l’acquisition de connaissances. Leurs préoccupations touchent à la question de l’enseignement et de l’apprentissage à partir de supports numériques (Legros & al., 2002; Tardif, 1998; Marks & al., 2005). Ces travaux montrent l’évolution dans les conceptions de l’enseignement et marquent la rupture entre le système traditionnel d’apprentissage et le système d’apprentissage en e-learning. Dans la dernière section de ce chapitre une analyse plus approfondie permet de mettre en évidence les principales ruptures occasionnées par l’utilisation des outils TIC et permet d’analyser le rôle important de l’apprenant dans la co- construction de son parcours d’apprentissage.

– En Informatique, les recherches en matière d’e-Learning portent principalement sur les hypermédias adaptatifs, sur les systèmes tutoriels intelligents, sur la personnalisation des ressources pédagogiques, électroniques, et sur le développement de plateformes pédagogiques, comme par exemple les LCMS (Learning Content Management Systems)8. Dans le chapitre 2 de notre thèse, l’analyse des normes et standards en e-learning permet de définir les dimensions techniques dans l’évaluation de la qualité en e-learning.

– Les sciences de l’information et de la communication sont une discipline dont la particularité est de combiner des approches informatiques, et sociologiques, pour aborder les systèmes d’information. Elles analysent les composantes techniques, mais également les composantes humaines et sociales. Le e-learning, qui met en étroite relation des systèmes (d’enseignement) et des acteurs (enseignants, apprenants, concepteurs), intéresse donc naturellement les Sciences de l’Information. Les recherches portent principalement sur la structuration, la caractérisation, la combinaison, la mutualisation et enfin, la personnalisation des ressources pédagogiques électroniques ou numériques. Les travaux dans ce domaine ont pour but de produire des briques d’enseignement – c’est-à-dire des éléments unitaires d’apprentissage – que l’on peut assembler, et réorganiser à la demande conformément aux besoins des apprenants. L’enjeu est très important car il s’agit, d’une part, de satisfaire les diverses demandes en termes de formation, et d’autre part, de rentabiliser les coûts relatifs à la mise à disposition des ressources pédagogiques.

3.2. Les travaux en Sciences de Gestion

Les sciences de gestion se sont intéressées au e-learning selon différents axes.

– Le premier axe est celui du management et de la gestion des connaissances, des compétences et des ressources humaines.

Le e-learning peut être appréhendé à travers le prisme du knowledge management ou management des connaissances. Le knowledge management peut fournir un cadre de réflexion à la compréhension du e-learning. Ces deux domaines sont liés car « le e-learning change la représentation et l’exploitation des connaissances pour l’apprentissage » Lytras & al. (2005 c) p.73. Dans cette perspective les courants de recherche du knowledge management peuvent être considérés comme l’un des cadres théoriques du e-learning (Lytras & al., 2005 b). La revue « International Journal of Distance Education Technologies (JDET) » a consacré son numéro d’avril-juin 2005 (vol.3, N°2) spécialement à l’analyse du rôle du knowledge management pour le e-learning (Lytras et al., 2005 c).

La question de la gestion des connaissances et des compétences par l’outil technologique est une préoccupation majeure pour les chercheurs. Les problématiques soulevées concernent notamment les questions des nouveaux outils de formation et de développement des compétences. Plus précisément ces problématiques s’intéressent aux opportunités offertes par ces nouveaux outils aux entreprises, ou encore la manière dont ces outils permettent de gérer les connaissances et compétences (identifier, évaluer, maintenir ou développer) collectives et individuelles. La manière dont le e-learning peut être utilisé comme outil de développement de la performance est également une question d’actualité dans ces réflexions. Son rôle dans l’accompagnement du changement est également étudié. Compte tenu du développement relativement récent du e-learning, ces travaux sont encore dans une phase exploratoire et la plupart des publications sont faites lors des conférences et congrès.

Les travaux de Baujard ont contribué à enrichir dans ce domaine les recherches notamment sur les questions d’adoption du e-learning (Baujard, 2004 a, 2004 b), d’apprentissage des outils technologiques (Baujard, 2005a, 2006 a, 2006 b, 2006 c).

Le sujet de « e-portfolio » revient particulièrement dans les débats et pratiques tant dans le milieu universitaire que dans le milieu professionnel. Les derniers colloques et rencontres ont contribué à enrichir les débats (E-learning forum, E-portfolio). L’intérêt porté aux e-Portfolios se justifie par le fait qu’ils permettent des collections d’informations électroniques assemblés et gérées par un utilisateur, le plus souvent sur le Web. Ces informations appartiennent à l’apprenant et rassemblent les résultats de ses études ou de ses formations, ses buts, ses expériences professionnelles et tout autre ensemble d’informations personnalisées qu’il peut présenter à une école, un employeur, ou une autre entité. Les utilisations des e-Portfolios vont du concept traditionnel des bulletins de notes à la planification d’un plan de carrière et la possibilité de postuler à un emploi, ou définir un apprentissage personnalisé.

travaux en Sciences de Gestion– L’axe qualité et évaluation en e-learning est aussi un axe important dans les recherches en sciences de gestion sur le e-learning. Ce second axe s’intéresse à l’évaluation des dispositifs de e-learning. La question qui préoccupe les chercheurs porte notamment sur la création de normes et standards propres au e-learning, la mise en place des processus d’assurance qualité, la qualité de l’apprentissage avec les technologies et des dispositifs d’enseignement à distance. Au niveau de la qualité des processus d’apprentissage plusieurs questions sont soulevées. L’une des plus récurrentes tourne autour de la mise en œuvre de plates-formes. Les débats sur les nouvelles approches de la qualité comme processus d’apprentissage se font en termes de formation des enseignants et du personnel à l’assurance de la qualité dans l’enseignement supérieur. Enfin, un accent est mis aussi sur la qualité des processus d’évaluation et qualité des ressources d’apprentissage dans le but de déterminer les critères de qualité qui permettent de soutenir les apprenants dans leur démarche de formation. Le champ marketing contribue considérablement à ces réflexions. Les travaux dans ce domaine portent sur l’intégration des TIC dans les services (Bouillon & Omrane, 2005).

Les travaux de recherche relatifs au e-learning peuvent être analysés sur deux principales périodes (Lytras & al., 2005 c). La première période est celle de l’enrichissement marquée par la recherche de standards, la prolifération des supports d’apprentissage, l’évaluation des profils et processus e-learning, le développement des partenariats internationaux. La deuxième période est marquée par les questions de responsabilités sociales dans le développement de nouveaux services pour les citoyens, les universités virtuelles ouvertes et les universités d’entreprise, le management des contenus multimédia et le développement de la sémantique e-learning. A ces deux périodes peut s’ajouter une troisième sur le développement de l’apprentissage ludique. Les nouveaux supports collaboratifs tels que les « serious games » avec « second life » notamment sont des supports d’avenir. Ils complètent les supports tels que les mobiles.

Au sens marketing, les supports collaboratifs permettent de vivre une expérience de consommation et d’établir de véritables relations (Goudarzi, 2007; Hetzel, 2002, 2004). Ces relations peuvent se développer entre les apprenants, et entre les apprenants et les enseignants ou tuteurs.

Le tableau suivant présente quelques études européennes portant sur le e-learning.

Tableau 8 Récapitulatif de quelques études Européennes sur le e-learning

Auteurs ou groupe de travail Année Type de document Titre Document Problématique ou objectif Méthodologie Résultats
Anne Marie Husson.Le préau/ CCIP Etudes e-learning 19 mars2003 Commu-nication Préco-nisation d’unedémarche d’assurance qualité en e-learning Mise en place d’unedémarche qualité axée sur la satisfaction du client àpartir d’un parcoursmodélisé d’étapes, processus-supports et rubriques descriptives Etude critique de lapertinence d’application desdifférents outilsqualité existant Proposition d’une démarched’assurance qualité originale
Alain Derycke.Etudes e-learning Paris, 6septembre2006 Commu-nicationConférenceUBIMOB’06 Du E-Learning auPervasive-Learning: Concepts, Exemples et Questions de Recherche Comment passer du e-learning au p-learning(pervasive learning) Analyse du contextee-learning, du lien entre la mobilité, les réseaux sans fil et l’apprentissage Questions de recherches sur le p-learning et présentation du projet P- learNet en réponse à l’appel à projet de l’ANR sur le volet Télécommunications : Recherche exploratoire multipartenaire sur les évolutions technologiques et humaines des systèmes d’e- formation dans le contexte de l’informatique diffuse (objets mobiles, réseaux sans fil, etc.)
Ulf-Daniel EhlersLutz GoertzBarbara HildebrandtJan M. Pawlowski Etudes de l’European Quality Observatory Janvier2005 Cedefop Panoramaseries; 121Luxembourg: Office des publicationsofficielles des

Communautés européennes,

La qualité en e-learning :Utilisation et diffusion des approches qualité en e-learning en Europe Brosser un tableaucomplet de la mise en œuvre et de l’utilisationde la qualité en e-learning dans le paysage éducatifeuropéen, ainsi que des expériences faites dans ce

domaine.

Etudes réalisée auprèsde 1750 personnes Nécessité d’une plus grandecompétence qualité pour l’e-learning en Europe
Groupe permanentde GEMME “Normes et standards” dirigé par Jacques Février2002 Etude rattachée à lacommission de normalisation SC 36 L’impact de lanormalisation sur les dispositifsd’enseignement : sous l’angle de l’importance à Assurer a veilletechnologique de la normalisation au niveau des instances internationales; Analyser Démarcheinterrogative sur les enjeux dela normalisation dans les dispositifs Les normes LOM sontincontournablesL’adéquation des normes en développement avec l’harmonisationjuridique européenne est impérative.
PERRIAULT deJanvier 2000 à 2003. Etudes e-learningliées au domaine informatique accorder aux usagers les applications actuellesdans les universités, les écoles et dans lesentreprises, enfin d’élaborer desrecommandations

notamment à la Commission de normalisation “Technologies de l’information pour l’éducation, la formation et l’apprentissage” SC 36

d’enseignement. La légitimité des représentants auxdifférentes instances de normalisation est préoccupanteIl est hautement recommandé qu’il puisse exister des convergences àl’instauration d’un débat public

concernant l’importance à accorder aux normes et standards dans les dispositifs d’enseignement.

La mise en chantier d’une réflexion sur les modèles de

connaissance est urgente.

Preau.Etudes e-learning 2002 Etude réalisée par lePreau et ses partenaires Quel model qualité pour lae-formation ? Concevoir un modèlequalité pour la e- formation Exploration desdifférents secteurs d’un dispositif de l’e- formation et l’incidence de leur structuration, organisation, imbrication du point de vue de l’apprenant Préconisation d’une démarchequalité originale et avantageuse pour les parties prenantes au e-learning
VidéoscopIngénierie de formation, technologies de la communication : conception, développement et gestion de nombreux Plusieurs pays européens impliqués dans chacun des projets.Projet européen dans 2006-2007 SEVAQ Outil d’évaluation etqualité en e-learning (Self EVAluation and Quality in E-learning) Création d’un outilcommun et flexible d’évaluation de e-learning Collecte dequestionnaires utilisés pour l’évaluation des formations e-learning par les universités ou organismes de formation dans l’Union Européenne Création d’un outil commund’évaluation des dispositifs de e-learning pour la formation professionnelle continue
2005-2007 eLene-TTeLeneEE Réseau E-learning deFormation des enseignants (e-learning Network for Teacher Training) Création d’un centrevirtuel de ressource pour la formation d’enseignants à l’utilisation pédagogique Travail collaboratifavec les partenaires du projet Création d’un Centre Virtuel deRessources pour la formation d’enseignants à l’utilisation pédagogique des TICE : coordination de projet, production,
le domaine de laFOAD des TICE formation
2006-2008 Les indicateurs du e-learning Evaluation des différentsindicateurs du e-learning Enquête et rechercheauprès des universités partenaires au projet sur la base d’un BSC Collaboration européenne autour desthématiques économiques du e-learning : coûts et bénéfices, indicateurs, performance des apprenants, fracture numérique
2007-2008 eLene-TLC Réseau e-learning pour ledéveloppement d’un centre de services pédagogiques (e-learning Network for a Teaching and Learning service Centre) Préparer lesl’enseignement supérieur à accueillir les étudiants de la génération Internet : coordination de projet, formation Travail collaboratifavec les partenaires Création d’un Espace collaboratifeuropéen pour les TICE à destination des enseignants, formateurs, concepteurs multimédias pédagogiques et apprenants
Le projet européen «E-Quality» dans le domaine de la FOAD. Cinq pays impliqués : France, Suisse, Pologne, la Finlande, l’Espagne 2003-2006 D3.2 eLearning Unified ProcessEditor (eLup) Structurer et documenterla démarche qualité Développement dulogiciel eLup : éditeur de modèles, couplé à une base de données Mise à disposition du logiciel eLuppermettant la modélisation de la qualité des processus de la FOAD
D3.3 Base de données deBonnes Pratiques Construire en ligne unebase de données deBonnes Pratiques. Définition de la tramed’enregistrement Mise à disposition d’une base dedonnées pour la consultation de Bonnes Pratiques ou leur enregistrement
D2.2 Modèle conceptuel de laqualité en FOAD Proposer un modèleconceptuel du processus qualité en FOAD Elaboration d’unmodèle commun du processus qualité enFOAD Description de deux processusmajeurs en FOAD (production de ressources pédagogiques, soutienaux apprenants), avec des critères etindicateurs qualité

Lire le mémoire complet ==> (La mesure de la qualité perçue d’un dispositif de e-learning)
Thèse pour l’obtention du Doctorat Nouveau Régime ès Sciences de Gestion
Université NANCY 2 – Institut D’administration Des Entreprises