Les principaux déterminants de la qualité perçue en e-learning

By 11 January 2013

Les principaux déterminants de la qualité perçue en e-learning proposition d’une échelle de mesure « e-Learnqual » – Chapitre 5 :

Figure 33 : Structure du chapitre 5
Structure du chapitre 5

Introduction du chapitre 5

Les échelles de mesure issues de construits théoriques permettent de rendre compte indirectement de phénomènes que l’on souhaite mesurer à partir des opinions de personnes interrogées (De Vellis, 1991). Pour retenir les meilleurs indicateurs de ce phénomène, une démarche méthodologique rigoureuse doit être respectée tant au niveau de l’élaboration du construit qu’au niveau de sa validation empirique. En marketing, la procédure proposée par Churchill (1979) et connue sous le nom de « paradigme de Churchill » est le fondement de cette démarche méthodologique. C’est une démarche de définition d’échelle multiple a postériori. Sur la base des enquêtes, et au fur et à mesure des analyses, l’échelle est purifiée et affinée. Ce paradigme comporte trois étapes :
– Définition du domaine conceptuel : une réflexion théorique sur le sujet permet de définir clairement le construit
– Phase exploratoire : permet de générer une série d’items à partir des entretiens. Ces items sont regroupés dans un questionnaire. La liste des items est purifiée par des analyses factorielles et les calculs d’alpha de Cronbach.
– Phase de validation : sur de nouvelles données, la fiabilité de l’instrument et sa validité de construit (Cohérence interne, liaison avec d’autres mesures, liens avec les hypothèses théoriques) sont vérifiées.

Ce type de procédure a été renforcé par le développement des modèles d’équations structurelles et l’analyse factorielle confirmatoire. Une mise à jour du paradigme de Churchill a été proposée par Gerbing et Anderson (1988). Cette approche est enrichie par la démarche proposée par Rossiter (2002), Bergkvist et Rossiter (2009). La procédure de Churchill est reprise dans cette démarche comme une des étapes et l’accent est mis sur l’importance de la bonne définition du construit. Le chercheur doit s’assurer avant de construire l’échelle que les items définis représentent de façon correcte le construit. La démarche que nous avons adoptée au cours de nos analyses empiriques s’inscrit dans la logique de validation des échelles de mesure. Une fois les attentes déterminées, nous avons constitué des échelles pour mesurer nos construits de variables de qualité perçue. Dans ce chapitre la structure factorielle des échelles utilisées est testée au moyen d’analyses factorielles exploratoires et confirmatoires.

Section 1 Analyse descriptive des échantillons

Nous avons réalisé notre enquête auprès de deux échantillons de répondants représentant deux types de e-learning :
– Le blended learning qui correspond aux cours partiellement à distance. Il y a un mixte entre les enseignements effectués à distance et les enseignements effectués en présentiel.
– Le distantiel à 100% qui correspond aux enseignements délivrés entièrement à distance

Une analyse descriptive détaillée des deux échantillons est présentées ci-après.

1 Analyse descriptive de l’échantillon 1

Le premier échantillon (échantillon 1) est constitué de 325 répondants. Ce sont des étudiants en formation initiale inscrits dans une école de commerce à Nancy. Ils suivent une partie de leurs cours à distance. Cet échantillon est nommé « Cours partiellement à distance ».

Cet échantillon présente par rapport au niveau scolaire, la diversité des apprenants des écoles de commerce. La tranche d’âge des répondants se situe entre 20 et 23 ans. Leur niveau d’expérience des cours e-learning est sensiblement identique.

Le tableau suivant montre la répartition des répondants sur cet échantillon.

Tableau 35 : Retour de questionnaires sur l’échantillon 1 « cours partiellement à distance »

Echantillon 1 : « Cours partiellement à distance »
Lieu Nombre de personnes sollicitées Nombre de réponses obtenues Taux de réponse
Ecole deCommerce (ICN) 554 325 58,66%

Le taux de retour des questionnaires relativement élevé s’explique par le soutien des responsables de la formation. Nous avons bénéficié du soutien de l’école de commerce ICN qui a contribué à l’adaptation du questionnaire à ses étudiants. Elle nous a notamment apporté son soutien dans la réalisation des tâches nécessaires à la collecte de données :
– Transformation du questionnaire en format électronique
– Mise en ligne du questionnaire via la plateforme de cours à distance
– Envoie de courrier nominatif à tous les étudiants concernés
– A travers le système de contrôle de réponse mis en place, il a été possible de suivre l’évolution des réponses. Un rappel a été effectué lorsque l’évolution des réponses a commencé à décroître.

Les étudiants ont été sensibilisés à l’importance de leur réponse pour le processus d’intégration des nouvelles technologies à la formation. L’école de commerce a en effet mis en place un dispositif global de nouvelles technologies éducatives sous la forme d’un intranet pédagogique. Deux années pilotes 2001/2002 et 2002/2003 ont précédé la mise en place du dispositif de cours en ligne. Les cours concernés sont les cours du domaine informatique. Les projets les plus avancés de l’enseignement en ligne se font dans le domaine de l’informatique et des langues (Ivanaj, 2005). L’école a mis en place un parcours pour ces cours en ligne qui suit le déroulement en deux étapes :
– Présentation lors de la séance de lancement en présentiel, des moyens mis à disposition et des méthodes d’apprentissage
– Parcours individuel de suivi des cours en ligne

Le parcours individuel est constitué des tests d’évaluation d’entrée et de sortie réalisés pour chaque partie des cours. Les tests d’entrée permettent d’évaluer le niveau de l’étudiant. Ces tests ne sont pas obligatoires, mais conseillés. En fonction des résultats obtenus, un parcours personnalisé est proposé. Le choix est laissé à l’étudiant de suivre le parcours personnalisé qui lui est proposé ou d’effectuer l’ensemble des sujets du cours.

Les tests de sortie permettent d’évaluer le niveau de maîtrise acquis par l’étudiant à l’issue de chaque partie du cours.

Ces cours partiellement à distance n’ont pas été imposés aux étudiants. Le choix leur a été laissé de suivre des séances en cours présentiel. Cependant, très peu de demandes ont été enregistrées.

2 Analyse descriptive de l’échantillon 2

L’échantillon 2 est constitué de répondants qui suivent des cours entièrement à distance. Une enquête a été réalisée auprès de plusieurs institutions qui proposent des formations entièrement en ligne : Ecole de santé publique Nancy, IAE Nancy, INPL Nancy, Paris sud, Université de Nice Sophia Antipolis, Icadomia. D’autres réponses ont été recueillies sur le forum FOAD.

Le retour des questionnaires a permis d’obtenir 78 réponses valides. Elles se répartissent de la manière suivante dans le tableau ci-après :

Tableau 36 : Retour de questionnaires sur l’échantillon 2 « cours entièrement à distance »

Lieu Nombre de personnessollicitées Nombre de réponsesobtenues Taux de réponse
Nice * 5 *
IAE 26 12 46,15%
Santé Publique 53 49 92,45%
Paris Sud 6 4 66%
INPL 5 1 20%
Icadomia 50 5 10%
Forum FOAD * 2 *
Total de réponses 140 78 55,71%

* Les questionnaires étant envoyés sur les forums d’enseignement à distance, nous ne pouvons connaître le nombre de personnes présentes sur le forum

Pour les cours entièrement à distance, nous avons eu également le soutien des différentes formations sollicitées. Les effectifs d’étudiants dans les formations étudiées sont assez réduits. Le taux de réponse est satisfaisant, même si le nombre de réponse reste relativement faible. Dans cet échantillon, les étudiants sont en formation continue. Les domaines de formation sont variés : gestion, préparatoire université polytechnique, santé publique.

Les tableaux ci-après montrent la répartition de l’échantillon selon leur sexe et leur âge :

Tableau 37 : Répartition selon le sexe des répondants

Répartition selon le sexe NB
Homme 21
Femme 48
Non réponse 9
Total 78

Tableau 38 : Répartition selon l’âge des répondants

Répartition selon l’âge NB
Moins de 25 ans 4
25-34 ans 25
35-44 ans 25
Plus de 45 ans 16
Non réponse 8
Total 78

Le tableau ci-après donne la répartition des envois et retours de questionnaires sur les deux échantillons :

Tableau 39 : Retour de questionnaires sur les deux échantillons

Lieu Nombre de personnessollicitées Nombre de réponsesobtenues Taux de réponse
Echantillon 1 554 325 58,66%
Echantillon 2 140 78 55,71%
Total de réponses 694 403 58%

Lire le mémoire complet ==> (La mesure de la qualité perçue d’un dispositif de e-learning)
Thèse pour l’obtention du Doctorat Nouveau Régime ès Sciences de Gestion
Université NANCY 2 – Institut D’administration Des Entreprises