Les dix facteurs de progrès de l’Internet en Chine

By 1 December 2012

2.1.2 Les facteurs de progrès de l’Internet en Chine

Très peu utilisé il y a quelques années, Internet est aujourd’hui incontournable dans le quotidien des utilisateurs en Chine. Le fait que le web soit devenu une réalité est due, selon David C. Michael et Yvonne Zhou23, à plusieurs facteurs:

1. Internet est peu coûteux: Le gouvernement a fait beaucoup d’efforts au niveau des infrastructures pour aider à couvrir au maximum les zones habitées par des accès à l’Internet privé ou public. Il est à noter que l’Internet à haut débit est moins cher qu’une connexion par ligne commutée.

2. Une familiarité aux technologies digitales: Contrairement à l’Amérique du Nord ou l’Europe occidentale, la Chine n’a que très peu connu la période des lecteurs CD ou VCR. L’explosion économique et la forte croissance du pays a obligé les habitants à s’habituer directement aux technologies actuelles comme les lecteurs MP3 ou Smartphones. Les internautes sont également habitués aux médias en ligne (vidéo, musique) et aux plateformes de partage de fichiers.

3. La gratuité des contenus: Internet donne accès à une quantité illimitée de contenus gratuits. Le téléchargement de MP3 et de films sont autorisés. En guise d’exemple, le moteur de recherche numéro un, Baidu, dispose d’une plateforme de téléchargement MP3 gratuite.

4. L’accent sur l’éducation: Traditionnellement et par son histoire, la Chine est orientée sur le long terme en offrant l’opportunité aux écoliers et étudiants de travailler avec une technologie proche des besoins matériaux du moment. Posséder un PC n’est pas considéré comme un luxe mais comme un besoin éducationnel. Les familles les plus modestes sont également capables de s’équiper d’ordinateurs faits de matériaux recyclés. Ceux-ci sont donc à prix modérés. Écoliers, étudiants ou jeunes professionnels, la majorité d’entre eux emportent leur PC portable pour prendre des notes ou l’utiliser à des fins de travail.

5. La politique de l’enfant unique: Entrée en vigueur en 1979 pour lutter contre l’explosion démographique24, cette loi est un facteur indirect de la progression du divertissement sur le web. Internet offre à l’enfant seul un moyen de communiquer avec ses camarades mais également de jouer et se détendre en ligne. Cette démarche divertissante permet aux jeunes chinois de garder un certain engagement social.

6. Internet au travail: Les habitudes prises par les utilisateurs sur le web sont également transposées sur les lieux de travail. Il est très fréquent pour un travailleur chinois d’utiliser les messageries instantanées comme QQ25. Ainsi, les utilisateurs gardent leurs habitudes sur le web.

7. Le contrôle des médias par l’État: Cette initiative a ralenti le développement de contenus télévisuels ou la diffusion de journaux. Cette barrière mise en place par les autorités a permis à l’Internet de devenir la première occupation de la population chinoise en termes de consultation et de divertissement. Les Chinois utilisent désormais le confort d’une expérience en ligne plutôt que l’achat de journaux.

8. L’expression individuelle: Internet permet aux utilisateurs d’exprimer leur sens individualiste. L’écriture sur les blogs, la participation ou même la mise en place d’avatars rendent possible l’expression de soi-même malgré les éventuelles restrictions du gouvernement chinois. Il y a évidemment un lien entre ce facteur et le précédent, augmentant le besoin de s’exprimer pour les utilisateurs chinois via les différentes plateformes proposées. En 2005, Isaac Mao26 remarquait déjà l’explosion de blogs en Chine : « En 2002, nous étions un millier de blogueurs à peine. Aujourd’hui, on compte plusieurs dizaines de millions de blogs en Chine *…+ Pour moi, il y a eu trois phases dans l’explosion des blogs en Chine. D’abord les passionnés d’informatique, ensuite l’émergence de blogs culturels et aujourd’hui l’explosion de blogs individuels de toute nature et l’émergence des réseaux sociaux. »27

9. Les communautés en ligne: Pour les jeunes chinois, la majorité de leur temps est consacrée aux études. Il est donc habituel pour eux de fréquenter des communautés au travers de réseaux sociaux28. Celles-ci sont généralement des camarades de classe mais peuvent également être des échanges avec des jeunes de zones rurales et de villages.

10. Une langue commune: La Chine est composée de différents dialectes comme le mandarin ou le cantonnais. Si la compréhension orale nécessite un apprentissage, il ne se fait pas ressentir à l’écrit. En effet, les dialectes utilisent la même symbolique et donc restent à la portée de la population utilisant le web, permettant un dialogue entre personnes parlant différents langues.

Lire le mémoire complet ==> (La génération 2.0 Chinoise m E-Commerce Et Tendances)
Mémoire – Master Web Editorial 2011 – UFR Sciences humaines et arts
Université de Poitiers

______________________________________
24 INFORMATION OFFICE OF THE STATE COUNCIL OF THE PEOPLE’S REPUBLIC OF CHINA. Family planning in China [en ligne]. Ministère des affaires étrangères de la République de Chine, Août 1995. Disponible à l’adresse :
http://www.fmprc.gov.cn/ce/celt/eng/zt/zfbps/t125241.htm (Consulté en mars 2011).
25 Fondé par Tencent en 1999, QQ est considéré comme l’équivalent de MSN Messenger en France.
26 Isaac Mao fût l’un des premiers blogueurs chinois et est crédité d’une grande influence en Chine.
27 SRIDI, Nicolas. Isaac Mao, pionnier du blog en Chine et apôtre du web 2.0. Connexions, 2008, n°43, p.51
28 La majorité des chinois utilisent des réseaux sociaux locaux comme Renren, Weibo, QQ et Kaixin.