Les banques et la souscription des actions des entreprises privatisées

By 18 December 2012

3- Les banques et la souscription des actions des entreprises privatisées

Les banques jouent un rôle important dans les opérations de privatisation. En effet, leur rôle est primordial pour accomplir les fonctions de conseil, de placement et de garantie pour les actions des sociétés et des banques privatisées sur le marché national ou international.

En France, dans chaque opération de privatisation, un syndicat bancaire est choisi pour évaluer la société ou la banque privatisable. En outre, ce syndicat est chargé du placement des actions sur le marché domestique et le marché international.

Le choix des banques-conseils est fait par un appel d’offres. Les candidatures sont soumises à examen par un comité de sélection. L’appel d’offres limite le besoin du gouvernement de choisir une ou plusieurs banques pour assister à la préparation et à la réalisation des opérations déterminées (banques-conseils). Il précise également les missions des banques choisies226.

Dans les cas de la privatisation de la Société Générale alsacienne de banque (Sogénal), de la Banque industrielle et mobilière privée (BIMP) et de la Banque du bâtiment et des travaux publics (BTP), un appel d’offres avait été opéré par le gouvernement qui avait fixé les missions des banques-conseils sélectionnées. Il avait indiqué que le rôle des banques-conseils serait de faire des études d’évaluation et préconisé les modalités de la vente des actions sur le marché français et éventuellement à l’étranger227.

Ainsi, les banques ont participé au succès des opérations de privatisation grâce à leur expérience dans l’évaluation des sociétés et des banques privatisées et leur rôle de placement des actions auprès des souscripteurs. En outre, leur longue expérience du marché international a clairement contribué à la réussite de la souscription dans les actions des sociétés et des banques privatisées sur le marché international.

En Egypte, le rôle des banques dans les opérations de privatisation apparaît important. Elles interviennent dans ces opérations en remplissant un rôle de conseil et de placement. Par ailleurs, les banques égyptiennes ont pris des mesures visant à encourager le programme de privatisation et à stimuler le marché financier.

En premier lieu, les banques ont joué un rôle non négligeable dans l’appréciation des entreprises transférées au secteur privé. En fait, les banques constituent, depuis longtemps, le financier traditionnel de ces entreprises. C’est pourquoi, elles disposent d’informations précieuses sur ces entreprises concernant la solvabilité, les chiffres d’affaires,..etc.

Ces informations et l’expérience dans le travail avec ces entreprises donnent aux banques une grande faculté d’estimer précisément la valeur des entreprises transférées au secteur privé. C’est pourquoi, le Bureau technique du ministre du secteur d’affaires228 a attribué aux banques, dans un certain nombre des cas, la mission d’évaluation de la valeur des entreprises privatisables229.

Par ailleurs, les banques (les banques commerciales et les banques d’investissement) ont accompli un rôle du promoteur pour les actions des entreprises privatisables en fournissant aux investisseurs les informations indispensables les aidant pour la souscription des actions offertes230.

Les banques ont prêté leurs guichets pour effectuer l’opération de souscription des actions des entreprises offertes à la vente. En fait, les banques ont participé clairement dans la succès de ces opérations grâce à leur réseau très étendu231.

En deuxième lieu, on constate que, les banques ont participé au succès du système des Unions des travailleurs actionnaires en leur accordant les facilités de crédits indispensables pour acheter les actions des entreprises privatisables. Ces Unions sont constituées en application de la loi du marché de capital n° 95 de l’année 1992 dans les entreprise privatisables. Leur but principal consiste à posséder des actions de sociétés privatisables pour le compte des salariés pour les inciter à acquérir ces actions232.

Ces Unions constituent également un facteur important afin de trouver une catégorie de petits investisseurs sur le marché financier. Les Unions des travailleurs actionnaires sont soumises à certaines règles concernant le domaine d’application, les conditions de constitution, les objectifs de l’Union, etc.233 .

Lire le mémoire complet ==> (La privatisation du secteur bancaire : Etude comparative entre l’Egypte et la France)
THESE Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L’UNIVERSITE DE LILLE 2
Université Du Droit Et De La Santé De LILLE 2 – Sciences Economiques et Sociales