Internet en Chine : Historique de l’Internet chinois

By 1 December 2012

2. Vue d’ensemble du paysage Internet chinois

2.1 Internet en Chine

2.1.1 Historique8

2.1.1.1 Des débuts en 1994

Au milieu et à la fin des années 80, des chercheurs chinois et étrangers ont commencé à étudier l’utilité d’Internet. Lors de la conférence de l’INET en 1992 et 1993, les spécialistes de l’informatique chinois ont appelé à l’accès à l’Internet pour l’ensemble de la population. Pendant la conférence sino-américaine du Joint Comittee of Science and Technology tenu à Washington en avril 1994, les représentants chinois ont obtenu un consensus avec l’Académie Nationale Américaine des Sciences sur l’accès Internet en Chine. Le 20 avril 1994, un réseau pilote servant les domaines de l’éducation et de la recherche scientifique est relié à Internet via une ligne spéciale 64K dans le district de Pékin9. Cette action marque le début de l’Internet en Chine. Le pays considéra la venue d’Internet comme un palier important dans les différentes réformes dans sa politique de modernisation du pays. Le gouvernement a élaboré une série d’initiatives en faveur du développement d’Internet pour accélérer le passage aux nouvelles technologies dans le pays.

2.1.1.2 Années 2000: Internet se structure

En 1993, the State Economic Informatization Joint Meeting avait été lancé pour diriger la construction d’un réseau d’informations économiques publiques. En 1997, le neuvième plan quinquennal pour l’informatisation du pays à long terme a été formulé (2010). Ce plan disait notamment qu’Internet était considéré comme une partie de l’infrastructure de l’information. L’objectif est de faire avancer au maximum l’informatisation par un développement vigoureux d’Internet. Ce plan a été promulgué en 2002, ce qui permettait à la Chine de promouvoir son gouvernement et d’accélérer le développement du e-commerce. Avant l’adoption du plan, en 1999, 4 millions d’utilisateurs avaient pu découvrir Internet et voir la mise en place de grands portails généralistes chinois comme Sina ou Sohu. Le premier véritable démarrage de l’Internet à l’échelle nationale a commencé en 2001 avec plus de 33 millions d’internautes à la fin de l’année10.

En novembre 2002, lors du 16è Congrès National du PC de Chine, le gouvernement a parlé « d’utiliser les TIC pour propulser l’industrialisation et en devenir un pionnier ». Fin 2005, la stratégie d’informatisation de l’État a été formulée. Cette stratégie débuta en 2006 et est supposée se terminer en 2020. Elle clarifie les priorités d’Internet au niveau du développement du pays comme l’informatisation de l’économie chinoise, la mise en place d’un système d’e-gouvernement ou la construction du service social en ligne pour une bonne harmonie de la société.

En mars 2006, l’Assemblée Nationale Populaire (ANP)11 a examiné et adopté les grandes lignes du 11è plan quinquennal. Ce plan envisageait une accélération et une optimisation des réseaux de télécommunication, radio, télévision et Internet et la construction d’un accès Internet nouvelle génération ainsi que son application commerciale.

En avril 2007, le Bureau Politique du Comité du Parti Communiste Chinois a décidé de construire une industrie du virtuel et de produire par conséquent les installations concernées. En octobre 2007, le 17è Congrès National du PCC a permis le développement d’un système industriel moderne.

En janvier 2010, le Conseil d’État a décidé d’accélérer l’intégration des réseaux de télécommunication pour promouvoir le développement de l’information et de l’industrie de la culture. Grâce aux initiatives du gouvernement, Internet a été conduit sur la piste du développement global, durable et rapide en Chine.

2.1.1.3 Bilan de la mise en place d’Internet en Chine

Entre 1997 et 2009, plus de 43 milliards de Yuans12 ont été investis dans la construction des infrastructures pouvant disposer d’Internet. 840 000 km de câbles optiques ont été installés13. A la fin 2009, 136 millions de ports haut-débit ont été comptabilisés, la bande passante internationale a été évaluée à 866 367 Gbps14. Sept câbles optiques sous-marins et 20 câbles terrestres ont également été recensés cette année là. De plus, l’accès à Internet est assuré à 99,3% dans les villes et à 91,5% dans les villages ayant été fournis15. En janvier 2009, le gouvernement a commencé à distribuer des licences 3G aux fournisseurs de services mobiles. Aujourd’hui, le réseau 3G couvre la quasi-totalité du pays. De 1997 à 2009, la Chine a connu une augmentation annuelle moyenne de 31,95 millions d’utilisateurs16.

Le gouvernement a vigoureusement soutenu la recherche et le développement dans le domaine de l’Internet. En 2001, le CNGI17 a vu le jour, ce qui signifie le début de grands programmes en R&D dans la construction de la nouvelle génération de l’Internet. Cela a permis notamment la construction du plus grand réseau iPV618 du monde. Les propositions techniques de la Chine ont donc eu l’accord de l’IETF19 en ce qui concerne les noms de domaine, la validation d’adresses iPv6 et la transition technologique de l’iPv4 en iPv6. Plus récemment, l’Asian Pacific Network Information Center (APNIC) a désactivé la majorité des adresses iPv4 vers l’iPv6. Ce qui permet une marge de manœuvre plus conséquente au niveau des entrées de nouveaux utilisateurs en Asie et donc en Chine.

2.1.1.4 L’avenir de la population d’internautes en Chine

Si les installations techniques sont mises en place, l’utilisation reste déséquilibrée entre la partie orientale et la partie occidentale actuellement. Le pourcentage de vulgarisation de l’Internet reste plus élevé dans les grandes villes et leurs alentours qu’en zone rurale. L’ambition du gouvernement est une augmentation du nombre d’utilisateurs de 45% lors des 5 prochaines années.

En 2009, la Chine aurait compté plus de 394 millions d’utilisateurs pouvant progresser jusqu’à 650 millions en 201520. Il s’agit actuellement du pays ayant le plus grand nombre d’internautes au monde. En 2009, 20% de la population possède un ordinateur (portable ou de bureau) et 57% possède un téléphone mobile21.

La Chine est, depuis la fin du XXè siècle, en pleine expansion économique mais également numérique. Ainsi, le taux de pénétration s’élève à 29%. Il est prévu qu’en 2015, il atteigne 50% en touchant majoritairement la population rurale22.

Lire le mémoire complet ==> (La génération 2.0 Chinoise m E-Commerce Et Tendances)
Mémoire – Master Web Editorial 2011 – UFR Sciences humaines et arts
Université de Poitiers

___________________________________
8 Les données citées dans ce chapitre sont, pour la majorité, en provenance du bureau d’informations de la République Populaire de Chine sur son site Internet [EN] http://www.gov.cn/english.
9 L’accord a été signé par la compagnie China Telecom. L’entreprise ouvrira par la suite une seconde ligne dans le district de Shanghaï.
10 Cette augmentation du nombre d’utilisateurs en Chine coïncide également avec l’éclatement de la « Bulle Internet » aux Etats-Unis et en Europe occidentale.
11 L’Assemblée Nationale Populaire réunit plus de 3000 députés venant de toute la Chine.
12 Environ 4,5 milliards d’euros.
13 LE GOUVERNEMENT CHINOIS. The internet in China *en ligne+. Pliny Han, 08 juin 2010. Disponible à l’adresse : http://www.gov.cn/english/2010-06/08/content_1622956_3.htm (Consulté en février 2011).
14 Ibid
15 Ibid
16 Ibid
17 CNGI : China Next-Generation Internet
18 IPv6 : Internet Protocol version 6
19 IETF : Internet Engineering Task Force
20 MICHAEL, D. & ZHOU, Y. China’s digital generations 2.0: digital media and commerce go mainstream. The Boston Consulting Group, mai 2010. http://www.bcg.com/documents/file45572.pdf
21 Ibid