Contexte sociopolitique de la commune de pont de l’arche

By 24 December 2012

2. Contexte sociopolitique de la commune de pont de l’arche.

Depuis 1792, la commune de Pont de l’Arche n’a pas cessé de connaitre une succession d’alternances politiques. Ce phénomène n’est pas anodin au regard de la composition des groupements politiques qui s’activent à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur de la ville. Historiquement, la ville de Pont de Pont de l’Arche fût un lieu géostratégique pendant l’ancien régime entre Richard Cœur de Lion duc de Normandie et Philippe II roi d’Angleterre. Ainsi, lors de la guerre de cents Ans, la ville de Pont de l’Arche fût un enjeu de lutte et de conquête entre les rois lors de leurs différentes aventures militaires et politiques. Sa position géographique devint un enjeu stratégique de grande envergure. En effet, « dans les luttes entre les deux monarques, le château du Vaudreuil fut rasé ce qui, lorsque le roi de France reprit possession de la Normandie, facilita le choix de Pont-de-l’Arche comme chef-lieu militaire local. En effet, Philippe Auguste fit de Pont-de-l’Arche son principal lieu de résidence en Normandie. Il fit fortifier la ville par des remparts en pierre de taille de Vernon encore visibles de nos jours. Il en fit de même pour le Fort de Limaie, situé de l’autre côté du pont, rive droite, dont il bloquait l’accès, telle une barbacane. Ce fort était doté d’une tour philipienne qui constituait un observatoire idéal sur la circulation fluviale et le halage des bateaux. Les atouts géographiques, alliés aux atouts militaires, firent que la ville devint le siège d’un bailliage secondaire de Rouen ».

En effet, depuis 1792 la ville a connu 31 Maires sous différentes couleurs politiques (voir tableau suivant).
Contexte sociopolitique de la commune de pont de l’arche

Depuis les trente dernières années, la commune est sous la gouvernance des partis de gauche. Ainsi, dee Roger Leroux à l’actuel maire Richard Jacquet, la ville de Pont de l’Arche est principalement sous la direction des maires socialistes et communistes. En effet, le parti communiste (PC) joue le rôle d’arbitre entre les deux principales formations politiques (la droite et les socialistes). Cela explique en partie la présence répétée du parti socialiste au pouvoir dans cette commune ces trente dernières années.

Cependant, l’opposition cherche à se faire entendre à chaque fois que l’occasion se présente en particulier lors des conseils municipaux. Le principal parti de l’opposition dirigé par Dominique Jachimiak (ancien maire 2001-2008) battu aux dernières élections municipales entend jouer son rôle d’opposant sur tous les plans. Souvent ses critiques et ses remarques ne manquent pas de faire l’objet de commentaires au sien de l’équipe municipale.

En outre, celui-ci ne manque pas l’occasion de s’affirmer à travers les supports de communication municipaux en particulier le magazine dans les pages réservées aux partis politiques de la commune. Ainsi, celui-ci comme tout parti dans l’opposition, mène une campagne de résistance et traque la moindre erreur politique pour tenter de déstabiliser ou de désinformer les citoyens au sujet de l’actualité politique locale.

En dehors des médias municipaux, l’ensemble des partis représentés au conseil municipal tiennent chacun un blog pour défendre ou informer de ses actions et de commenter ou critiquer celles des autres partis. Dans ces conditions, la place des élus et des chargés de communication est indispensable. Il est alors nécessaire de dépasser la simple lutte partisane et de se concentrer sur les réelles questions socio-économiques qui intéressent plus les citoyens.

Les questions économiques et sociales constituent les principaux domaines d’intervention des chargés de communication et de l’ensemble des agents municipaux de la ville afin d’apporter des réponses aux interrogations des habitants. Cela sera une occasion de dépasser les rivalités partisanes pour offrir un service public de qualité aux citoyens.

Sur le plan économique et social, la ville de Pont fût au cœur d’un développement industriel remarquable. Axé sur le travail des chaussons et de la chaussure, la ville joua un rôle primordial dans le développement industriel de la région normande. Le travail de chaussons fait aujourd’hui partie de l’histoire du patrimoine historique et industriel de la commune de Pont de l’Arche. Ainsi, « entre 1860 et 1900, le travail à domicile a laissé place aux manufactures. D’une seule fabrique déclarée en 1856(Ouin), Pont de l’Arche accueillait une vingtaine de manufactures en 1900. Presque tous les travailleurs étaient devenus des ouvriers spécialisés prenant place dans l’atelier. Ceci eut d’énormes impacts »7.

L’entreprise « Marco » principale usine de fabrication de chaussures dans la ville qui a pu résister à la concurrence internationale, connait aujourd’hui l’impact et les effets de la mondialisation. Celle-ci était en liquidation judiciaire depuis quelque mois. En effet, la valorisation du patrimoine industriel est une partie intégrante des domaines de compétence des communicants de la ville (élus et l’ensemble des acteurs de la commune).

Ainsi, la communication publique qui serait le vecteur d’une identité commune à travers une histoire collective ne peut guère s’appliquer durablement au détriment de l’histoire culturelle, sociale et industrielle de la ville. C’est ainsi que la valorisation du patrimoine industriel constitue un axe indispensable de la sociologie de la ville. La valorisation de cette dimension patrimoniale serait un vecteur de lien social entre les habitants de la ville et un facteur d’appartenance à une même histoire locale.

Au même titre que le patrimoine industriel, les monuments historiques appartiennent à ce qui constitue les vecteurs d’appartenance sociale, culturelle à la commune. Le patrimoine historique de la ville de Pont de l’Arche offre à la commune une spécificité particulière qui lui attribue une place particulière au sien de l’intercommunalité de l’Eure (voir tableau ci-après)

Classé Site Site En MursEdifice ISMH(2) Partiel Desc.(3)

MH(1) inscrit classé totalité clôture

maison en pans de bois rue Haute (abattue) X
abbaye de Bonport X X
église Notre Dame des Arts X X
Contexte sociopolitique de la commune de pont de l’arche
ancien bailliage en totalité X X X
ancien manoir X
Remparts X

(1) monument historique
(2) inscription à l’inventaire des monuments historiques.

Cette spécificité historique est une source d’information pour les communicants. Elle permet de redynamiser l’identité de la commune, valoriser le patrimoine historique pour attirer les touristes et tous ceux qui veulent s’y implanter pour partager l’histoire collective des Archépontains.

Quelques données récentes de la situation économique et sociodémographique de la ville de Pont de l’Arche

Informations sur l’emploi et la formation
Zone emploi : Rouen
Mission PAIO : PAIO Louviers
Agence locale d’emploi Louviers
Zone d’emploi et de formation : Louviers
Données géographiques
Superficie 935 ha
Voiries 16 201 M
Population municipale 4044 Archépontains
Région Haute Normandie
Département Eure
Administration municipale
Mairie de Pont-de-l’Arche 75 personnes
Maire Richard JACQUET
Adjoints au maire Mme. Angélique Chassy, M. Guy Murvil
Directeur général des services Christophe HARDY
Intercommunalité Communauté d’Agglomération Seine-Eure (CASE)
Chiffres clés
+ 391 habitants depuis 1999 (11.1% d’augmentation)
151 564 ménages soit 2.4 personnes par ménage
28% des archépontains ont moins de 20 ans (24.6% au niveau national)
Enfants scolarisés (123 pour 1000 habitants) contre 151 au niveau national
Logement social : 17.74% (moyenne nationale : 15.2%)
Revenu annuel par ménage 15 664€ (supérieur de 4.08% à la moyennenationale)
Taux de chômage 11.3% (7.3% dans l’Eure)
Magasins 51 dont 47 commerces de proximité
Établissements “employeurs” : BRIOT (150 personnes) et MARCO (50personnes)

2.1 Contexte et objectif du stage: Diagnostic et recommandations.

L’objet de cette étude s’inscrit dans le cadre d’un stage de fin d’étude autour d’une mission de d’audit des supports de communication externe de la municipalité de Pont de l’Arche. En effet, c’était pour moi une opportunité d’intégrer une structure me permettant d’appliquer mes acquis universitaires, de les approfondir et d’apprendre les réalités du monde professionnel.

En termes de contenu, cette démarche m’a permis de réaliser une étude approfondie de diagnostic et de conseil. Ainsi, j’ai eu l’occasion de participer à l’amélioration des supports de communication. Il s’agissait pour moi d’apporter une expertise sociologique à la communication territoriale. Ma mission était principalement axée sur le diagnostic concernant la réceptivité du contenu des supports et de l’adéquation de ceux-ci avec les attentes du public auquel ils sont destinés. Les résultats des deux enquêtes (interne et externe) que j’ai conduites, ont servi de sources et d’orientations aux communicants de la ville en terme de transmission des informations, le choix des supports et des thèmes.

Cette mission s’est déroulée en deux temps : premièrement l’étude de la communication interne. Dans ce premier temps, j’ai administré un questionnaire me permettant de balayer l’ensemble du circuit des informations en interne. Il s’agissait de comprendre comment les employés de la mairie se transmettent l’information et comment s’effectue la construction des messages transmis vers le public archépontain. Cela m’a permis de comprendre la manière dont s’opèrent les choix des messages.

En effet, les informations à caractère politiques sont construites par les élus et celles d’ordre pratique concernant le service public par le directeur général des services, le chef de service concerné avec la participation du service communication. Ainsi, dans l’élaboration des informations, le service communication se constitue en tant qu’appui et offre un soutien technique à l’ensemble des services. C’est en effet, l’une des principales fonctions qu’il occupe dans l’organisation municipale de la mairie.

Ce mémoire consiste à mettre en relief la place de la communication publique au cœur de la gestion du service public et de la question politique. Il s’agit pour nous de révéler les enjeux de la communication publique au service de la gouvernance locale. Cette approche nous offre la possibilité de saisir autant d’aspects de la communication en particulier son instrumentalisation à des fins électoralistes.

En se focalisant sur les interactions entre les différents services, nous avons pu déterminer des enjeux de pouvoir, des influences politiques, les règles du jeu entre les élus et des fonctionnaires territoriaux. Cela m’a permis d’établir le lien entre les statuts et pouvoirs des uns et des autres par rapports aux choix stratégiques, des prises de décisions ainsi que la place de la communication dans la gouvernance locale.

En deuxième temps, ma mission concernait le diagnostic des supports de la communication externe. Cette démarche m’a permis d’apporter un regard sociologique sur la construction de la communication externe. Ainsi, j’ai administré un questionnaire regroupant l’ensemble des supports utilisés par la municipalité. En effet, il s’agissait, d’étudier la structure sociodémographique de la commune, comprendre l’impact positif ou négatif des messages relayés par les différentes supports utilisés.

Les données de l’enquête externe pourront servir de base en ce qui concerne le choix des thèmes de communication, l’amélioration du contenu des médias municipaux. L’enquête auprès des habitants a aussi permis de montrer comment les habitants perçoivent les différents services centraux de la mairie. Ainsi, ces résultats serviront aux communicants d’avoir à leur possession une analyse sociologique des données recueillies pendant l’enquête. Celle-ci pourra servir de cadre lors des choix des campagnes de communication, le choix du support adéquat ainsi que le ciblage du public concerné.

Lire le mémoire complet ==> (La communication publique territoriale au service de la gouvernance locale :
Diagnostic et préconisations appliqués à la ville de Pont de l’Arche.
)

Mémoire de fin d’étude : Master 2: Organisation et Développement : Diagnostic et Intervention en Entreprise
Université de Rouen – Pont De l’Arche

___________________________________
7 Launay. A : Pont-de-l’Arche, cité de la chaussure : étude sur le patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle, Maire de Pont-de-l’Arche, 2009.