Présentation de l’iPOD, à la recherche du walkman du XXIe siècle

By 21 September 2012

2 Présentation et diagnostic de l’Ipod

2.1 A la recherche du walkman du XXIe siècle

La Silicon valley devient, dans le courant de l’année 1998, le lieu de naissance de l’ère de la musique numérique, comme elle fut celui de la naissance de l’industrie micro-informatique 20 ans plus tôt. Les premiers lecteurs MP3 de poche au monde ne sont pas plus grands qu’un jeu de carte ou qu’un paquet de cigarettes. Ils promettent une utilisation nomade de la musique numérique. Ils représentent la nouvelle vague de baladeurs : les walkmans du XXIe siècle.

Avant que cette révolution ne l’embrasse, il faut se tourner de l’autre côté du Pacifique. Plus précisément en Corée du Sud, berceau du premier baladeur MP3. C’est en effet dans ce petit pays que sera initiée la révolution numérique qui submergera le monde. Plus surprenant encore, l’entreprise qui va inventé le marché n’est pas un industriel de l’électronique.

Si c’est bien en Allemagne que le format de MP3 est inventé, aux Etats-Unis que son utilisation se répand, le premier baladeur MP3 naît à Séoul en Corée à la fin de l’année 1997. Plus surprenant encore : le groupe industriel Seahan Industries qui l’a conçu est un acteur de l’industrie du textile qui produit des dérivés du polyester. Elle cherche alors à se diversifier. Ils développent courant 1997 le premier baladeur numérique dans un premier temps avec la société Digital Cast, une entreprise spécialisée dans l’accompagnement un recherche et développement.8
baladeur MP3 Apple

Le modèle F10, de couleur argentée, mesure 9 centimètres de haut sur 7 de large avec une épaisseur légèrement supérieure à 1,6 centimètre. Cet appareil est une révolution : il est plus petit qu’une disquette informatique et plus fin qu’un paquet de chewing-gum. Il est beaucoup moins encombrant qu’un Walkman à cassette, même si les premiers modèles n’offrent qu’une heure de musique en qualité CD. A sa sortie début 1998, le MPMan est donc une réelle innovation industrielle. Il est fourni initialement avec une mémoire de 32 Mo en standard extensible en interne à 63 Mo et une station d’accueil équipée d’un câble destiné au port parallèle des PC. Alors que presque personne ne connait encore le format MP3 et que Saehan Industries est une parfaite inconnue, le MPMan F10 est déjà écoulé à près de 100 exemplaires en Asie.9

Mais l’appareil coréen ne sera pas retenu par l’Histoire, malgré son apparition précoce :
Saehan va perdre une bonne partie de l’année 1998 à trouver un distributeur aux Etats- Unis et à organiser la commercialisation du MPMan F10. Finalement, le baladeur n’est commercialisé sur le marché américain qu’en septembre 1998, en même temps qu’un concurrent fabriqué localement. Il s’agit du Diamond Rio PMP300.

le Rio PMP300En cette fin d´année 1998, Diamond nous propose un produit plus qu´innovant, le Rio PMP300. Le Rio est en fait le premier lecteur de fichiers sonores MP3 portable. De couleur noir, équipé en Farade d’un octan à cristaux liquides et d’une série de boutons destinés à contrôler la lecture des titres écoutés, le baladeur fonctionne Gryce à une pile bâton standard. C’est le baladeur qui va faire découvrir le format de MP3 aux Etats-Unis. Il ne permet d’emporter avec soi que 33 minutes de musique de qualité CD. Comme le tout premier baladeur numérique de l’Histoire utilise un système de stockage basé sur de la mémoire flash. Le Rio dispose en effet que de 32 Mo de mémoire, 96 au maximum si on lui ajoute une carte de 64 Mo vendue séparément. Dépourvu de pièces libres il permet l’écoute dans des conditions de confort maximum, même lors d’un jogging. L’utilisation parât relativement simple, facilitée par la présence du logiciel Rio Manager et d’une version spéciale d’une application d’encodage de MP3, le logiciel Juke-box Music Match. La musique gérée par le logiciel fourni, lui permet de fonctionner sur PC.

« Il ne faut pas s’appeler Nostradamus pour se faire une idée que musique et internet sont appelés à fusionner. Surtout en raison de la croissance exponentielle du taux d’adoption de l’internet chaque année. Le premier exemple de l’importance de l’impact d’Internet sur le monde de la musique prend la forme du walkman Rio de Diamond. Le Rio est définitivement un petit pas pour l’homme, et un saut pour l’humanité » souligne le site Sharky Extreme en décembre 1998.10

mémoire flash 1999Dès 1999, les lecteurs à mémoire flash sont confrontés à une rude concurrence. Des lecteurs hybrides font rapidement leur apparition. C’est une course au meilleur support de stockage à laquelle on assiste entre 1998 et 1999. Les baladeurs en sont la traduction industrielle la plus visible.

En mai 1998, le Centre de recherche des systèmes, un laboratoire de Compaq lance le projet Personal Jukebox – PJB. L’idée retenue par les concepteurs est de permettre à un utilisateur de pouvoir transporter sa collection complète de musique dans sa poche. Plus précisément, comme l’explique la note de présentation de Compaq, il s’agit de pouvoir stocker l’équivalent de 110 heures de musique dans un périphérique capable de tenir dans la paume de la main. Equipé d’un disque dur qu’on trouve habituellement dans les ordinateurs portables, il pèse 280 grammes et mesure 15 centimètres sur 8. Il est le premier à associer l’utilisation de la mémoire avec celle d’un disque dur pour jouer les morceaux stockés. Le processeur du PJB-100 surveille la quantité de musique en mémoire vive et reliment lorsque c’est nécessaire pour assurer la continuité de l’écoute. Cette technique permet à l’appareil de fonctionner pendant 10 heures tout en ne faisant Apple au disque dur que toutes les 10 minutes environs.

iPod : coquille vide ou poule aux œufs d’or ?
iPod : coquille vide ou poule aux œufs d’or ?

Le 23 octobre 2001, le PDG d’Apple, Steve Jobs avait convié la presse nord-américaine à un événement surprise. Les journalistes n’avaient aucun indice sur la teneur de la rencontre. Habitués aux mystères entourant habituellement les grands lancements de l’entreprise, ils se retrouvent dans un des amphithéâtres du campus d’Apple, en Californie. Les journalistes invités à la présentation avaient reçu un simple mot « Apple vous invite à la présentation d’un périphérique numérique ». Pour les mettre sur la voie « Un indice : ce n’est pas un Mac ».11

iPod, le produit dévoilé ce jour-là, ne ressemble pourtant en rien aux lecteurs MP3 de l’époque. Sur le fond, il ne paraît pas transfigurer le genre mais son introduction représente pourtant une révolution de velours.

Sur scène, Steve Jobs : « Le pourquoi nous avons décidé de le créer. Le choix que nous avons fait, c’était la musique. Et pourquoi la musique. Bon, nous aimons la musique. Il est toujours bon de faire ce que l’on aime. Et ce qui est le plus important ou bien encore plus important c’est le fait que la musique fait partie de la vie de chacun entre nous. La musique était toujours présente et elle y sera toujours. Ce n’est pas qu’un marché spéculatif. Et puisqu’elle fait partie de la vie de chacun entre nous, elle représente un immense marché cible dans le monde entier. Il n’y en a aucun doute. Mais dans cette entièrement nouvelle révolution digitale, on l’y trouve pas un leader du marché. Il existe des petites entreprises comme CREATIVE ou bien SONIC et ni des grandes entreprises comme SONY ils n’ont pas frappé pour l’instant. Ils n’ont pas encore trouvé une recette, aucune. Jusqu’à présent personne n’a pas encore trouvé une recette…de la musique numérique. Nous pensons que c’est aujourd’hui que nous vous la présentons-la recette. Et que la marque Apple va être fantastique puisque les gens croient en marque Apple.

Aujourd’hui nous vous présentons un produit et ce produit nous l’avons appelé iPod. Il y a iMac, iBook, iPod…. Qu’est-ce que c’est qu’un iPod ? Ipod est lecteur de musique MP3, avec la qualité de musique correspondant à celle de CD et il est capable de jouer tous les formats de la musique digitale (MP3, WAV, AIFF). Mais la plus grande et une chose la plus impressionnante d’iPod c’est qu’il porte des milles de chansons. La génialité d’iPod repose sur le fait que vous pouvez désormais faire tenir votre librairie compère de musique dans votre poche et de l’écouter partout où vous allez. Ce que n’a jamais été possible auparavant. Donc, voilà iPod. Il y a trois révélation majeure concernant iPod : ultra-portable, ultra fine disque dure (5GB), batterie de 10 heures (rechargeable dans une heure). Un atout principale, il est ultra portable, iBook est portable mais iPod est ultra portable. Et enfin le design, un design d’Apple. L’iPod transformera de manière fondamentale la façon dont on écoute la musique. Avec iPod, écouter de la musique ne sera plus jamais la même chose ».12

Au début des années 2000, la société souhaite diversifier ses activités en se lançant sur le marché des baladeurs MP3. La volonté d’Apple est alors de concevoir une nouvelle catégorie de lecteur de musique numérique : plus compacte, avec une meilleure autonomie et un design original, le produit reprendrait le concept « tendance » mis en avant par Apple lors de la sortie des iMacs. De ce contexte est né l’iPod : exclusivement compatible avec le Mac, ce lecteur de musique numérique portable sort en France à la mi-novembre 2001 au prix de 537 euros.

Définition 

L’iPod est appelé dans la forme la plus basique « baladeur numérique ». Un baladeur numérique est un lecteur multimédia portable utilisant des techniques de stockage numérique. Ils permettent la lecture de musiques, de vidéos, ou d’images en fonction des capacités électronique de l’appareil. Le baladeur audio numérique est plus particulièrement dédié à la lecture de son, il est communément appelé baladeur MP3 en référence au premier format de fichiers audio qui s’est fait connaître du frand public, le MP3.

Présentation de produit iPod

2.1.1 Les grandes dates de l’iPod

apple 23 octobre 2001 : Apple présente le premier iPod. Doté d’une coque atypique, ce baladeur était uniquement compatible avec les Macintosh et pouvait stocker 1.000 chansons grâce à son disque dur de 5 Go. Son prix de base : 550 euros. Plus de 125.000 iPod seront vendus dès les deux premiers mois de commercialisation.

apple 17 juillet 2002 : deuxième génération de l’iPod, cette fois compatible avec l’univers PC. Trois tailles de disque dur sont proposées : 5, 10 et 20 Go. La molette centrale devient tactile.

apple 28 avril 2003 : le troisième iPod accueille un disque dur de 40 Go (10.000 chansons) et des commandes tactiles. Apple lance iTunes Music Store, plate- forme payante de téléchargement musical. En six mois, le service va vendre plus de 25 millions de chansons.

apple 6 janvier 2004 : présentation de l’iPod Mini, une déclinaison plus fine et plus compacte, dotée d’un disque dur de 4 Go

apple 19 juillet 2004 : quatrième génération de l’iPod, avec un design directement inspiré de l’iPod Mini. La roue est à la fois tactile et cliquable. iTunes Music Store atteint les 100 millions de téléchargements.

apple 26 octobre 2004 : présentation de l’iPod Photo, doté d’un écran couleur. Le modèle permet de visualiser des photos sur un écran 1,8 pouce de 65.000 couleurs.

apple 10 janvier 2005 : arrivée de l’iPod Shuffle, une version minimaliste et low-cost du baladeur. Il n’a pas d’écran et embarque 512 Mo ou 1 Go de mémoire.

apple 7 septembre 2005 : naissance de l’iPod Nano. Ce modèle, doté de mémoire flash, succède à l’iPod Mini et dispose d’un écran couleur.

apple 28 juin 2005 : disparition de l’iPod basique avec un écran noir et blanc. L’iPod avec écran couleur, devient le modèle de base. iTunes Music Store atteint de son côté les 500 millions de téléchargements.

apple 12 octobre 2005 : cinquième génération de l’iPod, dotée d’un écran couleur de 2,5 pouces et capable de lire des fichiers vidéo.

apple 23 février 2006 : iTunes Music Store atteint le milliard de téléchargements.

apple 12 septembre 2006 : l’iPod passe à 80 Go et permet d’embarquer des jeux vidéo. iTunes propose en téléchargement payant des films issus des studios Disney, Pixar, Touchstone Pictures et Miramax Films.

apple 1er juin 2007 : dans le cadre de l’accord passé entre Apple et EMI, iTunes propose le catalogue du label britannique sans protection numérique DRM.13

Lire le mémoire complet ==> (Comportement du consommateur et stratégie de la société Apple)
Mémoire de Master – Filière : Administration économique et sociale
Université PALACKÝ D´OLOMOUC – Faculté des lettres