L’achat sur Internet : Commerce pérenne ou éphémère ?

By 12 September 2012

3.5 L’achat sur Internet : Commerce pérenne ou éphémère ?

Bien que le commerce électronique connaisse encore des années de gloire, son avenir est-il concentré sur de nouvelles opportunités ?

Le marché Français du commerce électronique B to C a connu une croissance de +22% en 2007 par rapport à 2006. Au 4ème trimestre 2006, la France compte plus de 17,6 millions d’internautes qui ont déjà acheté en ligne, soit 61,6% des internautes et 33,8% de la population Française. Le nombre d’acheteurs a progressé de 32% en un an.

Répartition des dépenses en ligne, par catégorie, 2007, Europe
Répartition des dépenses en ligne, par catégorie, 2007, Europe
Source : Forrester

On peut néanmoins remarquer des secteurs plus dynamiques, comme le secteur des meubles et de l’électroménager qui a eu une croissance de +17% sur l’année 2007. Leur difficulté à être transporté ou livré prend donc un intérêt croissant pour la vente en ligne de ce type de produits. On peut ainsi prévoir une croissance de ce secteur encore peu valorisé en France dans les prochains mois.

Des sites comme Armenager.com ont compris la réelle problématique des acheteurs sur Internet : acheter sur Internet n’est pas un problème, dans la mesure où les services fournis sont au moins aussi bien que dans un magasin. Ainsi, Armenager.com a décliné son concept sur Showroom2001, un magasin physique proposant les produits d’électroménager disponibles sur Internet, permettant alors aux futurs acheteurs de venir voir les articles dans le magasin du 9ème arrondissement de Paris.

Les prix proposés sur le site Internet sont inférieurs de 5% à ceux du magasin, pour les mêmes garanties de services, à savoir la livraison gratuite et 3 ans de garantie. Leurs stocks sont cependant très limités, et les commandes passées sur Internet ne sont pas prioritaires. Armenager.com est donc un exemple de vente multi-canal qui pourrait s’étendre rapidement, si la France réagit comme les Etats-Unis en matière de e-commerce.

Malgré les éventuels nouveaux secteurs porteurs, les sites de commerce électronique français prévoient des dimensions sur lesquelles ils vont intervenir. Ainsi, 69% des 49 plus grands sites de e-commerce français prévoient un élargissement de leurs catalogues en terme de produits. 1/3 de ces sites souhaite optimiser le support client, l’interface avec les utilisateurs et les différents services des comptes acheteurs de tous les internautes. 29% estiment que leur logistique n’est pas assez poussée, et qu’ils peuvent améliorer sensiblement les délais de livraison des produits. Un marchand sur quatre a l’intention d’optimiser son site web marchand, que ce soit en terme d’ergonomie, de services à valeur ajoutée, ou de fonctionnalités diverses. Ils sont moins de un marchand sur cinq à établir la fidélité comme une priorité dans leur plan de développement.

Ils sont donc très nombreux à vouloir étendre leur catalogue de manière significative, ce qui est un vecteur de croissance certain pour les différents secteurs d’activité des sites e-commerce. Etendre leur chiffre d’affaires par la quantité de produit prouve d’une part une maturité atteinte en terme d’efficacité avec les produits actuels, et d’autre part leur volonté de croissance sur le marché français.

Lire le mémoire complet ==> (Le e-commerce, un canal devenu incontournable)
Mémoire A.I.G.E.M.E – Thème : Commerce électronique
Université Marne La Vallée