Coût et Rentabilité d’investissement au cabinet comptable virtuel

By 29 September 2012

Le coût et la rentabilité de l’investissement – Section 2 :

La réalisation d’un site Web dynamique est un projet qui peut nécessiter un investissement financier assez important en terme de moyens humains et financiers (Sous Section 1). La rentabilité est directe pour les services payants (Sous Section 2). Elle est aussi indirecte puisque la promotion du cabinet comptable via un site Internet, permet des retombées financières certaines (Sous Section 3).

Sous Section 1 : Les variables de détermination du coût

Le développement d’un site Web dynamique pour le cabinet et d’une manière générale le travail via Internet engendre plusieurs variables de coût qu’il est nécessaire de cerner pour réussir le projet83. Il est utile de noter que l’évaluation du coût peut être très subjective puisque tout dépend :
– des moyens disponibles;
– de la taille de la structure du site (coût de développement);
– du prestataire informatique;
– de la charte graphique;
– des menus proposés (forums de discussion, accès à une base de données…)
– de la fréquence des mises à jour et de la maintenance (dépenses courantes);
– du type de la connexion;
– des moyens de sécurité à mettre en place;
– des modalités de développement (en interne ou par le recours à un prestataire informatique);
– etc.

Pour une réalisation financièrement réussie de ce projet, il y lieu de préparer un cahier des charges suffisamment détaillé et de lancer des consultations auprès des professionnels informatiques, si le projet est développé par un prestataire informatique.

Sous Section 2 : La rentabilité financière directe du projet

Le projet étant achevé, et de par son caractère privé et professionnel, le site peut être en partie un service payant. Deux systèmes de facturation peuvent être proposés :
– facturation basée sur la durée de connexion. Elle peut être adaptée à des consultations occasionnelles. Son avantage est de démocratiser l’usage du site. Les petits clients peuvent ainsi essayer le service et décider ensuite s’ils envisagent s’y abonner.
Ce mode de facturation peut défavoriser les usagers à moyens de connexion ordinaires et favorise par conséquent les usagers qui utilisent des moyens de connexions rapides.
– facturation forfaitaire offrant un temps de connexion illimité. Cette offre favorise les clients qui utilisent fréquemment le site et permet donc aux clients de maîtriser leur budget en connaissant d’avance les coûts d’abonnement à ce service.

Il est à noter que certains services devraient être gratuits pour permettre aux personnes qui visitent le site de prendre connaissance des services qu’il offre. L’inscription à la lettre de diffusion gratuite est par exemple une bonne technique pour maintenir le contact entre le cabinet comptable et les internautes.

Par ailleurs, certains services peuvent être aussi offerts en mode de démonstration, comme par exemple l’édition d’une fiche de paie via l’application paie hébergée dans le site ou encore l’accès à un dossier juridique standard ou des formulaires administratifs. Ce genre d’accès permet d’une part de fidéliser les internautes pour consulter fréquemment le site, et d’autre part rend compte du genre de service que le site peut offrir.

Certains sites offrent même un abonnement gratuit pour une certaine période, ce qui permet de créer une accoutumance du client potentiel pour consulter le site.

Sous Section 3 : La rentabilité indirecte

Si la rentabilité directe peut être mesurée d’une manière exacte, la rentabilité indirecte ne peut l’être en raison de sa nature. Comme nous avons vu ci-dessus, l’objectif du site est, entre autres, de promouvoir le cabinet, de créer un trafic qui contribue à faire connaître son existence…Ces avantages ne peuvent être mesurés bien qu’ils existent réellement. Ils sont à l’origine même de la rentabilité directe.

D’après nos lectures, nous avons pu noté que les experts qui se sont lancés dans de tels projets, ont constaté clairement que l’image de marque de leurs cabinets a été améliorée. Même si ceci ne s’est pas traduit par des abonnements supplémentaires à leurs sites, la rentabilité s’est faite ressentie par l’évolution du chiffre d’affaires du cabinet en général. Ce projet a permis de générer des missions supplémentaires en relation avec l’Internet ou même n’ayant aucune relation directe avec ce dernier.

Lire le mémoire complet ==> (L’internet au service de l’expert-comptable : le site web dynamique du cabinet)
Mémoire en vue de l’obtention du diplôme d’expertise comptable – Commission d’Expertise Comptable
Université DE SFAX – Faculté des Sciences Economiques et de Gestion

___________________________
82 A. YAICH, « Technologies de l’information : positionnement de la profession comptable », RCF n° 60, page 15
83 BENOUDIZ Laurent, « Dépenses de conception d’un site Internet », RF comptable n° 254, mois 09/1999