Banque Mondiale, les 5 institutions de la banque mondiale

By 9 September 2012

Architecture Du Système financier international – Chapitre3 :

L’architecture du système financier international comprend les institutions, les marchés et les pratiques que les Pouvoirs publics, les entreprises et les particuliers utilisent dans leurs activités économiques et financières.

Cette architecture se réfère à la structure et aux séries de mesures qui peuvent aider à prévenir et à résoudre les crises dans un environnement financier international plus intégré. Les principales crises financières ont Mobilisé la communauté internationale au renforcement de l’architecture du système financier international.

Section 1 : La Banque Mondiale

Créé en 1944 pour reconstruire l’Europe ravagée par la guerre, le groupe de la banque mondiale est devenu l’une des plus importantes sources d’aide au développement. Il mène en outre une lutte passionnée contre la pauvreté en incitant les populations à se venir elles même en aide16.

Contrairement à une idée reçue, la mission de la BM depuis 1944 n’est pas l’éradication de la pauvreté dans les PED, mais c’est aider à la reconstruction de l ‘Europe et secondairement favoriser la croissance économiques des pays du Sud, dont une bonne partie étaient encore des colonies. C’est cette dernière mission qu’on a appelée «développement » et qui a pris de plus en plus d’ampleur.

I- Les cinq institutions du groupe de la banque mondiale

1. L’AID (l’Association internationale pour le développement) accorde des prêts (sans intérêts) et des dons aux pays pauvres.
2. La BIRD (Banque internationale pour la reconstruction et le développement) prête aux pays en développement.
3. La SFI (Société financière internationale), branche privée de la BM, prête au secteur privé.
4. L’AMGI (Agence multilatérale de garantie des investissements) favorise et garantie l’engagement des capitaux étrangers dans les pays en développement.
5. Le CIRDI (Centre international de règlements des différents relatifs aux investissements).

II- Historique de la Société financière internationale SFI

1- Création de la Société financière internationale SFI

Une Proposition de création a été faite dès 1944 mais qui a été rejetée 1956 Contexte: Les économies des pays pauvres étaient à l’époque d’une phase de développement reculée, manquant de ressources humaines, d’infrastructures et d’institutions nécessaires pour faire augmenter les recettes et le niveau de vie. On attribuait presque universellement la mission du développement au secteur public. L’investissement du secteur privé dans les PED était réduit, et on ne mettait pas beaucoup d’entrain à l’augmenter. C’est dans ce contexte que la Société financière internationale SFI est née.

Bel et bien une entité publique, mais travaille en quasi-majorité avec le secteur privé et en particulier les transnationales, plutôt qu’avec l’ONU.

2- Le but de la SFI Société financière internationale

La Société financière internationale SFI a pour but de promouvoir des investissements privés durables qui réduiront la pauvreté et amélioreront les conditions de vie des populations.

Aussi elle facilite le développement durable du secteur privé dans les pays en développement. Elle s’efforce en particulier de promouvoir le développement économique dans ses pays membres en favorisant l’essor d’entreprises privées productives et l’épanouissement de marchés financiers efficaces La Société financière internationale SFI investit uniquement dans des projets où sa contribution complète le rôle des opérateurs de marché. En faisant fonction de catalyseur, elle stimule et mobilise des financements privés en démontrant que les investissements peuvent être tout aussi rentables dans un environnement difficile (A travers chaque projet, la Société financière internationale SFI cherche ainsi à obtenir un effet catalytique, en démontrant aux investisseurs qu’il est rentable d’intervenir dans les pays émergents.)

La Société financière internationale SFI applique les critères du marché et investit uniquement dans des projets à but lucratif. Depuis le début de ses opérations, elle réalise des bénéfices chaque année », etc…

Elle offre donc des prêts, des fonds de participations (tout une palette de produits financiers) et des services-conseils (site internet: Contribuer à la restructuration et à la privatisation des entreprises d’État ; et promouvoir les partenariats public-privé.

III- L’organisation du groupe de la banque mondiale

Basé à Washington, a 69 bureaux extérieurs; affiliée à l’ONU mais farouchement indépendante.

Des experts ou « assistants techniques » conseillent les pays pour la mise en place des réformes. Durant la gestion des projets par les entreprises ou par les États, la BM a un rôle de « supervision ».

IV- Le fonctionnement du groupe de la banque mondiale

La BM est dirigée comme une coopérative dont les pays membres sont également les actionnaires. Le pouvoir de décision est dans les mains d’un conseil des gouverneurs composé de représentants des pays donateurs. Le nombre de voix est fonction du nombre d’actions : les États-Unis possèdent 16.41 % des voix puis vient le Japon, l’Allemagne, la France… C’est ce bureau qui décide des politiques et programmes à mener. Le président de la BM est en général un ressortissant du pays actionnaire le plus important. Depuis le 1er juin, le président est Paul Wolfowitz, ancien sous secrétaire d’État à la Défense des États-Unis…

Quand la BM définit sa mission au niveau mondial, elle explique qu’il s’agit de « lutter contre la pauvreté avec passion et professionnalisme pour obtenir des résultats durables ».

Contrepartie des prêts: les fameux PAS censés apportés une croissance salvatrice.

Lire le mémoire complet ==> (Le système financier international en temps normal et en temps de crise : Quelles réformes ?)
Ecole doctorale management international des entreprises
Mémoire de magistère – Faculté des sciences économiques, commerciales et sciences de gestions

________________________
16 GUIDE DE LA BANQUE MONDIALE, 1e Edition, De Boeck & Larcier S.A, 2005, P 3.