Xerox Corporation, du Benchmarking et le JAT à l’Innovation

By 4 August 2012

Troisième étude de cas : Xerox Corporation

Du Benchmarking et le Juste à temps JAT A l’Innovation Basée sur la stratégie de savoir

Section 1 : Présentation de Xerox :

Xerox Corporation :
Basée dans le Connecticut aux Etats-Unis, Xerox est la 6ème entreprise informatique au monde. L’objectif de Xerox est d’être le leader sur le marché de la gestion du document, avec des solutions permettant d’assurer la passerelle entre les univers du papier et du numérique et de faire progresser la productivité par le partage des connaissances.

Un réseau d’une centaine de concessionnaires, totalisant près de 1 500 personnes, s’ajoute au dispositif de couverture du marché et en représente une part significative. Xerox Corporation compte, à fin 2001, 78 900 salariés, dont plus de la moitié aux Etats-Unis.

Imprimantes, copieurs, fax, scanners, couleurs ou noir et blanc, autonomes ou connectables, logiciels, infogérance, constituent une offre unique qui permet au groupe de se positionner comme l’expert du document.

Les marchés de Xerox couvrent tous les utilisateurs professionnels et les grands secteurs d’activité, de l’entreprise personnelle à la grande organisation, privée ou publique.

Fuji- Xerox :
La société Fuji Xerox, entreprise détenue majoritairement par Fuji Photo Film (75%) depuis mars 2001, est responsable du développement d’une partie de la gamme et de la commercialisation des produits Xerox au Japon, en Chine, en Extrême Orient, en Australie et en Nouvelle Zélande.

En 2001, Fuji Xerox a réalisé un chiffre d’affaires de 7,68 milliards de dollars (soit environ 8,67 milliards d’euros*), non consolidé dans les résultats de Xerox Corporation.

Xerox Europe :
Xerox Europe, filiale européenne de Xerox Corporation, commercialise les produits, solutions et services de Xerox en Europe.

Xerox Europe, dont le siège international est situé à Uxbridge, au Royaume – Uni, contrôle les unités opérationnelles situées en Europe. En 2001, Xerox a généré en Europe un chiffre d’affaires total de 5,04 milliards de dollars (soit environ 5,69 milliards d’euros) et y emploie 14 000 collaborateurs, au service de plus de 500 000 clients. (*)

Xerox Europe dispose d’unités de production et d’un important centre de développement implanté au Royaume -Uni, spécialisé dans les logiciels et l’intégration des équipements du groupe dans les environnements informatiques.

Le groupe possède en outre un centre de recherche européen puissant, le Xerox Research Center de Grenoble, travaillant en étroite collaboration avec les autres centres de recherche Xerox des Etats-Unis, du Canada et du Japon, et le laboratoire conjointement géré avec l’université de Barcelone, en Espagne.

Xerox en France :
C’est par l’intermédiaire de la société Xerox- The Document Company S.A.S que le groupe Xerox développe en France ses activités en termes de produits et de services autour du Document. Son chiffre d’affaires s’est élevé en 2001 à 798 millions d’euros, stable par rappo rt à l’exercice précédent, avec un résultat bénéficiaire de 24,5 millions d’euros. La Société emploie 2 273 collaborateurs.

Au total, les activités de Xerox – The Document Company SAS et de ses filiales (Xerox Business Services SNC, Set Electronique SA, Xerox Office Printing, Xerox Document Supplies SNC) emploient en France environ 3000 personnes et ont généré un chiffre d’affaires consolidé d’un milliard d’euros en 2001. (*)

Section 2 : Le benchmarking avec XEROX :

Le Benchmarking est le processus qui consiste à identifier, analyser et adapter en les adoptant les pratiques des organisations les plus performantes en vue d’améliorer les performances de sa propre organisation.

Cette technique a été inventée par Rank Xerox, attaqué par les Japonais

Canon, Minolta, Ricoh, Sharp, etc.

Le groupe connaît pendant la deuxième moitié des années 70 des difficultés commerciales importantes qui se manifestent par une dégradation de la part de marché (Xerox perd presque 50% de sa part de marché entre 1975 et 1980).*

Le groupe risquait de perdre alors sa position dans le marché des photocopieurs et céder la place aux firmes Japonaise (notamment Minolta et Sharp).

« Un des exemples les plus frappants d’échec de gestion de l’innovation est celui de Xerox dans les années 1970. » (Larry GALES)

Un plan d’action de relance était donc établi pour la reconquête de la part de marché. Ce plan d’action consistait essentiellement en réforme au niveau de l’organisation et du mode de gestion du groupe.

La reconquête est en partie fondée sur le benchmarking, lancé en 1979. Rank Xerox apprend par sa filiale commune avec Fuji, Fuji- Xerox, que l’une des ressources d’inspiration des entreprises Japonaises est l’échange sur les « best- practices » qui a lieu entre entreprise d’activités différentes.

Rank Xerox décide alors de es comparer aux meilleurs entreprises dans ses différentes fonctions ou métiers. Elle « benchmarque » plusieurs firmes comme Toyota, L.L.Bean, Mary Kay Cosmetics, Hershey Foods et American Express, chacune pour une fonction ou une compétence.

Lire le mémoire complet ==> (Gestion des connaissances et Innovation)
Projet de fin d’études
Institut des Hautes Etudes Commerciales – Carthage