Particularisme identitaire des loisirs et du tourisme sportif

By 30 July 2012

Le particularisme identitaire des loisirs et du tourisme sportif -9° chapitre :

Vingt entretiens recueillent les propos de personnalités d’horizons différents. Experts, institutionnels, conseillers et professionnels s’expriment sur le processus de construction identitaire dans le monde du tourisme sportif. La recherche de terrain relève de l’analyse du corpus discursif. L’étude des contenus explore chaque entretiens puis une découpe transversale investit chaque thème. La prise en compte des réalités économiques et techniques du secteur, la rationalisation engendrée en retour sur les activités professionnelles guident les entretiens. Ils accordent une attention toute particulière à l’émergence des réactions identitaires des acteurs. L’analyse de contenu matérialise le processus de co-construction de l’identité de l’organisation. La logique marchande impose une offre dont les aspects techniques sont maîtrisés. Ces contraintes de maîtrise technique entraînent une standardisation du service. Face au sentiment de déqualification des métiers sportifs, les acteurs se différencient en évoquant des revendications d’authenticité. Ces propos expriment la quête identitaire s’élevant en réaction à la banalisation des activités.

3.9 L’exploration du processus identitaire par l’enquête

Les économies d’échelle, l’affrontement de la pression concurrentielle et l’exigence de qualité des prestations n’épargnent aucun secteur d’activité. Les organisations évoluent dans leurs structures et dans leurs communications pour faire face à ces contraintes. La problématique souligne le fait que le secteur de l’offre sportive marchande se caractérise par une composition d’acteurs au mode de fonctionnement essentiellement empirique. Les préoccupations quotidiennes et les contraintes de terrain représentent l’essentiel de leur travail de gestion. Si l’exploration met en évidence la jeunesse du secteur, elle démontre également que la demande d’activités est croissante alors que l’offre refuse à se structurer. Les hypothèses s’orientent vers une cause culturelle de résistance des acteurs à l’industrialisation de leur métier, perçu comme une déqualification professionnelle.

S’éloignant d’une explication structurelle, la recherche s’oriente vers une cause liée à la motivation professionnelle des acteurs. Leur formation est essentiellement liée à l’expression d’une passion personnelle pour un domaine sportif. Principale conséquence observée, ces structures se retrouvent sous capitalisées, en perpétuelle recherche de solutions opérationnelles et sans réelles stratégies à moyen ou long terme et dotées d’une forte identité étroitement liée à la personnalité de leurs acteurs. En intégrant le marché de la consommation, les acteurs souffrent d’un sentiment de déqualification professionnelle. Ce sentiment se remarque dans la dominante fonctionnelle de la communication commerciale du sport. À l’image des habituels slogans du type : plaisir de la glisse, corps en bonne santé, frisson du vide, émotion, adrénaline…, les acteurs construisent leurs communications à partir de leur représentation du sport. Les promesses faites aux clients étant essentiellement limitées à une fonctionnalité, la consommation reste liée au débit du cours d’eau, à la direction des vents du plan d’eau, à la pente de la piste de ski……

Cette consommation, dominée par une symbolique matérialiste, frustre et provoque chez les professionnels du sport une quête identitaire qui prend forme dans la revendication d’authenticité qui émerge de leurs propos. Ce volet exploratoire s’effectue par le biais d’une série d’entretiens directs, effectués auprès d’institutionnels, d’experts et de dirigeants de structures ludosportives.

3.9.1 L’élaboration du protocole d’enquête par entretien

Le thème central de l’enquête est centré sur la problématique qui apparaît aux managers d’affronter les contraintes économiques et techniques qui pèsent sur les composantes de la prestation de service.

L’objet d’enquête : Les entretiens cherchent à enregistrer comment s’exprime la résistance et dans quelle mesure elle jette les bases de la construction identitaire des acteurs de l’offre de tourisme sportif. Les exigences de ce marché contraignent la prestation de service sportif à ne plus être simplement liée à l’activité professionnelle d’individualités passionnées, mais impliquent de s’intégrer dans un processus d’offre destinée à la consommation.

Domaine d’enquête sur les représentations : Cette enquête porte sur les modes de pensée. Pour cela, « elle s’intéresse aux conceptions, raisonnements et logiques subjectives de l’interviewé » (Blanchet & Cotman, 1992). Elle cherche à matérialiser la quête identitaire des professionnels des sports de tourisme. Les propos doivent valider l’hypothèse qu’elle se construit en réaction aux exigences marchandes liées à la matérialité professionnelle. Un élément s’intègre à cet axe de travail. Si la logique marchande actuelle implique confort et qualité technique dans la prestation de service, la mondialisation de l’économie tend à rationaliser les offres de l’industrie du tourisme. Les clients attendent en retour un produit présentant une dimension authentique, véhiculée par les particularismes culturels de l’offre. Le processus de construction identitaire des acteurs opère par opposition à la matérialité professionnelle marchande. Ce processus revêt une dimension stratégique pour l’organisation, pour peu que les modalités structurelles de confort et de sécurité soient assurées.

Stratégie d’intervention en entretien : L’entretien direct, intensif par questionnement ouvert précise la méthode de recueil des discours en provenance des acteurs du tourisme sportif. Une analyse vise à extraire du corpus discursif, un ensemble de données permettant la validation des hypothèses. Ce choix méthodologique se justifie par les critiques de rigidité qui sont adressées aux approches quantitatives. Les représentations sociales relèvent essentiellement de l’analyse qualitative de contenu (Muchielli, 19991). Cette exploration adopte le point de vue de la problématique : « comment concilier rationalité fonctionnelle et identité culturelle ». Face au choix de la collecte des données, On distingue « l’entretien clinique de thérapie psychique, l’entretien en profondeur pour l’étude des motivations, l’entretien à réponses libres, l’entretien centré, l’entretien à questions ouvertes et enfin l’entretien à questions fermées » (Grawitz, 1993). Le choix se fixe sur une collecte de données avec des questions ouvertes sur le thème précis de notre investigation.

L’enquête s’effectue au travers de questions précises, libellées d’avance et suivant un ordre prévu. L’enquêté, lui reste libre de répondre comme il le désire, mais dans le cadre de la question qui lui est posée. L’entretien vise à dégager le cadre perceptif du sujet, à le placer dans une disposition d’esprit dans laquelle c’est à lui-même qu’il va réagir. Pratiquement, dans ce type d’entretien, la structuration est réduite au minimum. Le thème central est rapidement introduit et le déroulement de l’entretien est structuré par des questions ouvertes énoncées dans un ordre précis. L’attitude non directive se matérialise par les efforts d’empathie, de suspension de jugement, de reformulation compréhensive que l’on souhaite voir approfondir par les interlocuteurs.

La méthode indirecte est choisie pour la formulation des questions qui veulent dire autre que ce qu’elles paraissent dire. On cherche à aller au-delà du sens premier des questions. Les entretiens sont menés sur un mode intensif. On privilégie une analyse en profondeur des réponses de chaque enquêté. Devant la petitesse de la population interviewée, on analysera l’ensemble de l’information recueillie auprès de chaque personnalité. Dans les faits, trois questions ouvertes d’évocation sont posées. L’ordre est conçu en partant des aspects formels de l’évolution conjoncturelle et de l’évolution du métier pour s’orienter vers les aspects plus informels liés aux revendications d’ordre identitaire. Cette logique poursuit un effet de mise en confiance qui détend l’enquêté. En effet, il aborde l’entretien par les aspects tangibles et objectifs, les aspects impliquant et affectifs étant traités dans la seconde phase de l’entretien.

Le corps de l’entretien est construit en référence aux investigations documentaires et aux enseignements des études de cas, dont les résultats sont transposés à la spécificité du tourisme sportif. À cette étape, il apparaît utile de reformuler l’ensemble des résultats sous la forme d’une synthèse qui guidera l’élaboration des questions utilisées dans les entretiens.

La communication des organisations sportives évolue entre les contraintes économiques et techniques qui banalisent les composantes de la prestation de service et la réaction identitaire des professionnels concernés. Le processus de construction identitaire s’élabore en résistance à la banalisation du service sportif. L’attente des clients d’une offre globale de service implique une certaine standardisation du service sportif que les professionnels perçoivent comme une déqualification professionnelle.

Deux idées principales émergent et guident la formulation du guide d’entretien.

Première idée : « Dans la logique marchande actuelle, le confort d’une qualité technique de service est indispensable. Ainsi, la tendance à l’industrialisation du marché des loisirs contraint la prestation de service sportif à ne plus être simplement liée à l’activité professionnelle d’individualités passionnées, mais doit s’intégrer dans un processus d’offre globale destiné à en optimiser la qualité. En réaction à cette vision essentiellement fonctionnelle du sport, un sentiment de déqualification émerge et engage les acteurs dans un mouvement de résistance au développement de leurs activités dans lesquelles leurs particularités ne se remarqueraient plus. De plus, si l’on considère que le processus de communication est co-construit par l’ensemble des acteurs concernés, cette quête identitaire doit exister également auprès de leurs clientèles sous la forme de l’attente d’une authenticité et de particularismes qu’ils identifient et qui les identifient en retour».

Deuxième idée : « Un sentiment de déqualification des professionnels des sports de loisirs émerge en réaction à une communication commerciale présentant le sport essentiellement sous sa fonctionnalité. En réaction, une quête identitaire s’observe dans les revendications de liberté, d’autonomie et de responsabilité de ses acteurs. D’animateurs, moniteurs ou éducateurs, ils endossent le rôle de défenseur des valeurs du sport au travers de revendication d’authenticité. Pour eux, l’engagement physique, la densité de l’effort, la souffrance consentie,…, représentent les réalités du sport. Principale conséquence de ce processus, l’organisation de l’offre, le confort des aménagements, la disponibilité des équipements, l’accès au service sportif ne répondent que partiellement aux attentes matérielles du marché. Paradoxalement, l’identité des professionnels du sport semble correspondre en partie aux attentes immatérielles du marché et expliquerait la conjoncture actuelle. Le marché des sports est en progression alors que l’offre présente un sous-développement structurel. L’explication réside dans le fait que les clients sont sensibles à cette authenticité identitaire».

À partir de ces deux idées fortes, on élabore une série de questions d’évocation dont formulation s’articule selon trois grands items : Les influences de la conjoncture socio-économique sur l’organisme, l’organisation fonctionnelle d’adaptation pour y faire face et les préoccupations identitaires des acteurs de l’offre. Ces questions sont annoncées au fur et à mesure du déroulement de l’entretien pour relancer et entretenir la discussion et développer chaque thème.

Premier thème : La perception de la conjoncture socio-économique

Ce premier thème d’étude permet d’appréhender en quelle mesure l’acteur professionnel, sujet de l’entretien, identifie les influences de la conjoncture socio-économique actuelle sur ses activités.

– « Quels types d’influences issues du marché et de la demande des populations pèsent sur l’offre sportive. Lorsque le marché sportif se structure et que la concurrence croît, quelles sont les répercussions économiques sur l’offre qui doit s’y adapter ? Face à la mondialisation du tourisme, des loisirs et des sports, la région connaît quels types d’évolution ? Face à la conjoncture, perçoit-on des tendances de développement ? Quelles sont les politiques de marketing et de communication qui sont mis en place ? Comment sont mis en valeur d’autres patrimoines sportifs et quels rôles actuels ou futurs jouent-ils ? »

Deuxième thème : Le sentiment d’une certaine déqualification professionnelle

Le deuxième thème enregistre comment si l’acteur professionnel reconnaît l’existence de règles générales, de label et de démarche qualité en matière d’exercice du métier et l’amènent à se prononcer sur le risque de banalisation du métier.

– « Existe-il en ce moment des réflexions sur le fait de labelliser l’offre avec le but final d’en garantir la qualité pour chaque utilisateur ? Sommes-nous engagés dans un effort concernant la qualité de la prestation de services ? Quelle en est la qualité principale ? Où se situent ses défauts principaux ? Sommes-nous engagés dans un processus de standardisation de l’offre, à quel niveau et concerne t’elle l’infrastructure, l’environnement technique, les relations humaines ainsi que les contenus pédagogiques ? Quelle en sont ses principales utilités ? En termes de moyen, existe-il des normes spécifiques en matière de prestation de sport, de tourisme ou d’animation ? Comment matérialiser les principales qualités d’un produit ? Quels sont les critères retenus lors de la qualification des prestataires ? La standardisation est-elle un phénomène présent dans le tourisme et les sports et est-elle nécessaire dans le contexte de mondialisation ? ».

Troisième thème : La quête identitaire d’authenticité et de particularisme

Ce troisième thème permet d’évaluer dans quelle mesure, la construction identitaire s’élabore en résistance à la marchandisation de l’offre de tourisme sportif. L’avis recherché concerne les notions d’authenticité, de particularités et de localisation.

– « Comment, lorsque les besoins primaires du client sont satisfaits, le considérer comme unique ? Est-il important d’utiliser l’offre de loisirs comme un moyen de découverte d’un territoire ou d’une culture locale. Dans quelle mesure est-il possible d’aiguiller les clients vers une approche différente du sport pour côtoyer les spécificités culturelles d’un site ? Comment cette approche se transmet-elle entre les individus ? Comment en tenez-vous compte dans le recrutement, dans la formation et dans la gestion du personnel ? Comment les activités sportives que vous proposez témoignent-elles du potentiel géographique et culturel de la région ? Vos services doivent-ils posséder une personnalité propre pour les mettre en valeur ? Doit-on conserver une part d’authenticité et de quelle nature en sont les effets ? Dans cette optique, comment, dans l’offre, valoriser les différentes personnalités des professionnels qui dispensent les prestations ? Sur les offres spécifiques liées à la Côte d’Azur quelles spécificités devraient être respecté dans les hommes qui lui donne vie ? »

L’enquête opère auprès de différentes personnes volontaires, sur leur lieu professionnel. Dans la mesure du possible, les enquêtes s’effectuent dans une période calme. Dans le secteur des loisirs, cette période est située en inter saison (du mois d’octobre au mois de novembre). Enfin, pour faciliter la spontanéité des personnes concernées par l’enquête, l’ensemble de ces entretiens est enregistré pour être directement exploité par la suite. L’exploitation est effectuée à l’aide d’un outil spécifiquement élaboré. Chaque entretien est analysé à l’aide d’un tableau à double entrée qui repère toute émergence d’idée qui affirme ou infirme les hypothèses émises au préalable. Pour éviter toute interférence entre les écrits et les opinions des personnalités rencontrées, les objectifs ne sont pas porté à leur connaissance. De plus ce travail est présenté sous la forme d’un recueil d’informations professionnelles effectué pour l’Université de Nice.

Sans passer par une retranscription complète des entretiens, l’écoute des enregistrements des entretiens permet de relever, à mesure de leur apparition, les opinions qui concernent les hypothèses. Cette phase est réalisée à l’aide du tableau de relevés. Ensuite, une synthèse de chaque entretien se présente sous la forme d’un commentaire orienté autour des trois thèmes qui intéressent la recherche. Au final, la globalité des entretiens se présente dans une synthèse finale.

L’outil d’analyse de contenu

Personnalités

rencontrées

1° Thème

Conjoncture

2° Thème

Déqualification

3° Thème

Quête identité

1

2

3

Observations : Outil de repérage et d’analyse des récurrences dans les propos.

Le tourisme sportif en quête d’identité
La construction identitaire dans les organisations de tourisme sportif, entre idéologies sportives et matérialité professionnelle marchande
Thèse de doctorat de 3° cycle – Sciences de l’Information et de la Communication
Université de Nice Sophia-Antipolis