Les échanges sans argent : Qu’est-ce que la monnaie de SEL ?

By 10 July 2012

1.2. Les échanges sans argent : Qu’est-ce que la monnaie de SEL ?

Ce que cette digression sur la monnaie nous a enseigné d’utile pour notre travail c’est que la monnaie est une non-valeur dont on dit qu’elle a une valeur propre. Il nous reste à voir s’il est possible de dire la même chose de la monnaie de SEL.

i. Une unité de compte : la monnaie de SEL en tant que grandeur strictement nominale

ii. Une unité de payement : C’est l’unité monétaire (BLE) en tant qu’elle équivaut à 36 secondes de temps de travail. Le chèque-SEL est une non-valeur qui donne accès à un certain nombre de valeurs mais qui est ici pleinement reconnue comme telle. A la différence de l’argent, la monnaie de SEL est accessible à tous : « Le pouvoir de création monétaire est collectif et non confisqué par quelques-uns », il est accordé à tout membre dont le solde est supérieur à un certain plancher.

iii. Une unité de réserve ? : Le temps de travail de l’un équivalant au temps de travail de l’autre, le pouvoir d’achat actuel de chacun équivaut à son pouvoir d’achat futur. Bref, la valeur réservée ne correspond à rien d’autre qu’au temps qu’on promet d’emblée de consacrer à ceux qui ont déjà donné de leur temps. De fait, aucun intérêt n’est possible sur cette valeur réservée. L’investissement en tant que « placement de capitaux » est un non-sens puisque un nombre n attribué à un compte x réfère à une richesse qui ne bouge pas. Dans le SEL, « placer ses richesses » ne veut rien dire, sinon peut-être ceci : disposer au mieux d’un intervalle du temps librement consacré par d’autres et équivalant à celui qu’on a soi-même été prêt à mettre au service des autres.

Cette parenthèse théorique sur les fonctions de la monnaie officielle et de la monnaie de SEL nous éclaire sur ce que les répondants entendent lorsqu’ils parlent du SEL comme d’un moyen équilibré et de la monnaie de SEL comme d’un simple figurant [10.117] d’un simple témoin [6.462, 8.333]. Si elle ne peut être comprise comme une fin en-soi [1.1072, 6.462], c’est parce qu’elle est une non-valeur pleinement reconnue comme telle, (ii) accessible à tous sans condition et (iii) dépourvue de toute fonction d’unité de réserve. A quoi bon capitaliser quelque chose qui n’a pas la moindre rareté et qui n’autorise pas le moindre intérêt ? Si l’argent est tel un ticket de consigne, la monnaie de SEL est alors telle le ratio d’un programme informatique de Peer-to-Peer : des ‘objets’ sont accessibles à tout membre pour autant que chaque membre accepte de mettre ses propres objets à disposition de ceux qui les sollicitent.

Lire le mémoire complet ==> (Etude d’un système d’échange de services sans argent)
Mémoire présenté en vue de l’obtention du grade de licencié en sociologie
Université Catholique de Louvain – Département des sciences politiques et Sociales

__________________________

S. Laacher, id., p. 35

Blés : [accumuler des blés] ça n’a pas de sens, on quitte la logique de l’échange [1.1072], système pratique qui a été trouvé pour venir comptabiliser quelque chose [5.135]; il signe un chèque mais à la limite je m’en fous tu vois [5.151]; truc administratif et statistique [5.141], un simple figurant, un simple moyen pour que « ça circule » [10.117] [6.468].