Le tourisme sportif en quête d’identité

By 15 July 2012

“… Le secteur du tourisme sportif, caractérisé par des structures de très petites tailles, ne se prête pas à une étude historique et conjoncturelle de ses processus identitaires. Si on considère qu’au sein de l’industrie touristique, le sport s’affranchit de ses tutelles éducatives et culturelles, il devient possible de le considérer comme une activité marchande ordinaire. La réflexion appréhende les processus identitaires du tourisme sportif par une approche comparative avec les évolutions enregistrées dans les autres secteurs industriels. L’étude de six grandes firmes françaises, de production et de service, explore la communication de ces organisations face à une évolution structurelle. Une série d’entretiens affine les spécifications du processus de construction identitaire dans le secteur du tourisme sportif. Énoncée face aux phénomènes qui affectent le développement des activités de tourisme sportif, la problématique identitaire centre les propos des entretiens. L’intérêt se porte sur les modalités organisationnelles qui s’imposent au travail et sur les revendications qui émergent en retour. L’analyse de contenu met en lumière la nature et la dynamique des liens identitaires qui se dressent entre les acteurs et leurs clients et expose les conséquences de ces liens sur le développement de l’organisation de tourisme sportif. Le tourisme sportif communique souvent sous la forme d’une gamme de prestations où les considérations techniques et économiques …”

Université de Nice Sophia-Antipolis

Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines

Thèse de doctorat de 3° cycle
Sciences de l’Information et de la Communication

Option : Etude de l’homme en société,
culture scientifique
et technique de l’entreprise

Le tourisme sportif en quête d’identité
La construction identitaire dans les organisations de tourisme sportif,
entre idéologies sportives et matérialité professionnelle marchande.

Auteur : Bernard Massiera

Président du jury :
Professeur Françoise Bernard

Directeur de recherches :
Professeur Paul Rasse

Membres du jury :
Professeur Gérard Bruant
Professeur Michel Barreau
Professeur Bohrane Erraïs

Année 2003

Résumé :

Alors qu’une croissance de la consommation sportive s’observe en France, le développement de son offre dans le tourisme tarde à se structurer. Ce paradoxe entraîne une interrogation de nature communicationnelle sur les causes de cette problématique. L’identité des professionnels du sport y occupe une place centrale. Leur construction identitaire repose sur les valeurs intrinsèques que véhicule la représentation sociale du sport. Face à la matérialité marchande du tourisme, les professionnels du sport entrent dans un processus de résistance culturelle. Ce phénomène incite à explorer comment les organisations font habituellement face à ces résistances. Toute rationalisation de l’activité professionnelle engendre en retour un sentiment de déqualification et de manque de reconnaissance sociale de la part des employés. Ce sentiment est d’autant plus accentué que les organisations utilisent un modèle instrumental pour gérer leur culture d’entreprise. Les professionnels s’identifient d’avantage dans la représentation sociale de leur métier que dans sa matérialité. Six études de cas d’entreprise valide cette approche. Lorsque les organisations transforment leur matérialité professionnelle, elles l’accompagnent d’une communication valorisant le métier des acteurs.

Cette similitude dans les actions de communication témoigne de l’existence d’une quête identitaire. Vingt entretiens affine la spécificité de cette construction dans le tourisme sportif et en permet une modélisation. Les acteurs, confrontés aux contraintes d’une matérialité qu’ils réfutent, entrent dans un processus de résistance. Ce processus s’affirme dans l’authenticité d’une communication qu’ils construisent avec leurs clients. Cette construction identitaire maille la matérialité professionnelle de l’organisation de tourisme sportif et les valeurs intrinsèques que véhiculent les acteurs du sport. Ces particularités se remarquent et s’opposent à la banalisation de l’offre en maintenant une représentation sociale du sport que les consommateurs perçoivent.

Mots clés : Culture, identité, loisir, management, métier, organisation, sport, tourisme

Sommaire :

Introduction
Première partie : L’organisation artisanale du sport face à la réalité industrielle du tourisme
1° chapitre – Le contexte professionnel et les réalités du tourisme sportif
2° chapitre – L’ambiguïté de la communication dans le monde professionnel
3° chapitre – L’exploration de la culture professionnelle du tourisme sportif
Deuxième partie : La place de l’identité professionnelle dans le développement des entreprises
4° chapitre – La construction de l’identité entre similitude et différenciation
5° chapitre – L’évolution du management de la fonction vers le lien social
6° chapitre – La quête de sens au travail dans les entreprises
7° chapitre – La revendication identitaire des acteurs du tourisme sportif
Troisième partie : Le développement du tourisme sportif entre technicité et authenticité
8° chapitre – La dimension professionnaliste de la culture d’entreprise en France
9° chapitre – Le particularisme identitaire des loisirs et du tourisme sportif
10° chapitre – Une profession entre vocation sportive et réalisme professionnel
Conclusion
Bibliographie
Table des matières

Introduction :

Hors des fédérations et des logiques compétitives, le sport investit le temps de loisir des Français et se transforme en un marché de consommation. Sous sa forme ludique, l’activité sportive revêt les caractéristiques d’une marchandise et investit depuis peu la sphère du tourisme. Si la consommation sportive est grandissante en termes de pratique, depuis une vingtaine d’années, c’est une offre incomplète qui particularise le secteur du tourisme sportif. Habituellement, quand un marché se développe, un processus d’industrialisation l’accompagne avec la rationalisation de son offre et une commercialisation active des produits. Depuis plus d’un siècle, si l’évolution des activités primaires, secondaires puis tertiaires confirme ce phénomène, l’activité de tourisme sportif semble faire exception à la règle. Les structures professionnelles se développent que faiblement avec des offres de service qui restent embryonnaires.

Comprendre comment l’entreprise de tourisme sportif se rend accessible à ses clients, au travers des processus identitaires de l’organisation, représente l’objet de cet ouvrage. Nous portons notre intérêt sur ce carrefour entre les sports de loisir et l’industrie touristique en centrant nos propos sur les particularités de son développement qui n’arbore pas les caractéristiques habituelles d’une offre de service arrivée à maturité. L’interrogation porte sur les faiblesses structurelles et organisationnelles de l’offre ludosportive. Nos écrits recherchent de prime abord les origines conjoncturelles de cette situation. Ils devront éluder les causes économiques pour engager la réflexion sur la dimension communicationnelle et identitaire des organisations de tourisme sportif. L’investigation cherche une origine culturelle à la faiblesse structurelle du tourisme sportif.

C’est au travers d’une démarche de réflexion « chemin faisant » que se découvre la nature des relations entre la matérialité marchande du tourisme et l’identité des acteurs professionnels du sport. Le fait que depuis l’ère industrielle, l’entreprise s’intéresse à ce qui donne sens au travail et cherche à maîtriser les phénomènes qui affectent la dimension sociale des organisations, nos propos investissent le domaine de la gestion de l’entreprise. Une investigation approfondie explore les différents courants de l’évolution des modalités managériales qui accompagnent les réalités professionnelles du travail dans les organisations. On s’intéresse spécifiquement à la manière dont le management appréhende la dimension sociale. Les références concernant la culture d’entreprise sont majoritairement d’origine américaine, en France, ce secteur restant l’apanage des professionnels du conseil. Cet ouvrage ajuste le modèle de culture d’entreprise en vogue, pour expliquer les processus identitaires se déroulant dans les organisations françaises. Le management utilise la culture d’entreprise sous la forme d’un outil de communication pour accompagner le développement de l’industrialisation de ses activités. La mise en lumière de ces processus permet d’expliquer les freins au développement du tourisme sportif. L’exploration ambitionne à mettre en lumière certains processus concernant le comportement des acteurs face à l’industrialisation des activités sportives profondément artisanales et liées au professionnel qui les dispensent.

Le secteur du tourisme sportif, caractérisé par des structures de très petites tailles, ne se prête pas à une étude historique et conjoncturelle de ses processus identitaires. Si on considère qu’au sein de l’industrie touristique, le sport s’affranchit de ses tutelles éducatives et culturelles, il devient possible de le considérer comme une activité marchande ordinaire. La réflexion appréhende les processus identitaires du tourisme sportif par une approche comparative avec les évolutions enregistrées dans les autres secteurs industriels. L’étude de six grandes firmes françaises, de production et de service, explore la communication de ces organisations face à une évolution structurelle. Une série d’entretiens affine les spécifications du processus de construction identitaire dans le secteur du tourisme sportif. Énoncée face aux phénomènes qui affectent le développement des activités de tourisme sportif, la problématique identitaire centre les propos des entretiens. L’intérêt se porte sur les modalités organisationnelles qui s’imposent au travail et sur les revendications qui émergent en retour. L’analyse de contenu met en lumière la nature et la dynamique des liens identitaires qui se dressent entre les acteurs et leurs clients et expose les conséquences de ces liens sur le développement de l’organisation de tourisme sportif. Le tourisme sportif communique souvent sous la forme d’une gamme de prestations où les considérations techniques et économiques prennent l’ascendant sur les aspects immatériels. Ces écrits cherchent à bousculer la vision habituellement centrée sur fonctionnalité du sport. Évoluant dans l’actualité d’une consommation mondialisée, le développement du tourisme sportif relève de spécificités culturelles que le sport confère à l’offre de tourisme et qui en particularise sa consommation.

Table des matières :

Introduction
Première partie : L’organisation artisanale du sport face à la réalité industrielle du tourisme
1° chapitre : Le contexte professionnel et les réalités du tourisme sportif
1.1 La conjoncture favorable au développement du tourisme sportif
1.1.1 L’émancipation de l’offre sportive vers une logique de loisir
1.1.2 Le cadrage quantitatif des sports de loisir
1.1.3 L’apparition et la définition du tourisme sportif
1.1.4 L’actualité conjoncturelle du secteur touristique
1.1.5 Les réalités locales prédisposent aux activités du tourisme sportif
1.1.6 La conjoncture sensible du tourisme n’affecte pas celle du sport
1.1.7 Les déficiences du couplage entre le tourisme et les sports
1.1.8 Les faiblesses organisationnelles du tourisme sportif
1.1.9 L’origine culturelle de la défaillance de l’offre de tourisme sportif
2° chapitre : L’ambiguïté de la communication dans le monde professionnel
1.2 La référence aux sciences de l’information et de la communication
1.2.1 La complexité organisationnelle du tourisme sportif
1.2.2 Les problèmes relationnels dans l’organisation de tourisme sportif
1.2.3 Les problèmes sociaux engendrés par l’évolution organisationnelle
3° chapitre : L’exploration de la culture professionnelle du tourisme sportif
1.3 Le recours aux concepts de l’anthropologie culturelle
1.3.1 L’investigation de l’identité sous une approche anthropologique
1.3.2 L’interprétation structuraliste du concept d’identité
Deuxième Partie : La place de l’identité professionnelle dans le développement des entreprises
4° chapitre : La construction de l’identité entre similitude et différenciation
2.4 L’exploration du concept d’identité
2.4.1 La dualité du concept d’identité
2.4.2 Les processus d’attribution de l’identité
2.4.3 Le concept d’identité dans une logique constructiviste
2.4.4 Le cadre identitaire de la profession sportive
2.4.5 La gestion malaisée des organisations sportives
2.4.6 Les résistances identitaires face à une communication à logique économique
5° chapitre : L’évolution du management de la fonction vers le lien social
2.5 La genèse de la théorisation de l’expérience managériale
2.5.1 La recherche de rationalisation dans l’organisation
2.5.2 L’émergence d’une quête identitaire des acteurs de l’organisation
2.5.3 L’organisation communique entre rationalité et réalité sociale
2.5.4 La multidimension du management moderne
6° chapitre : La quête de sens au travail dans les entreprises
2.6 La culture, une construction de la nature humaine
2.6.1 La culture comme expression des activités humaines
2.6.2 La culture, expression sociale de l’organisation
2.6.3 Le projet d’entreprise, vision instrumentale de la culture de l’organisation
7° chapitre : La revendication identitaire des acteurs du tourisme sportif
2.7 L’appréhension de la dimension sociale par le management
2.7.1 L’émergence des préoccupations sociales du management
2.7.2 La réforme culturelle du management
2.7.3 L’intégration de la dimension culturelle dans le management
2.7.4 L’identification des facteurs de la motivation au travail
2.7.5 La gestion de l’organisation par ses aspects culturels
2.7.6 La modélisation fonctionnelle de la culture d’entreprise
2.7.7 Les limites d’une approche instrumentale de la culture d’entreprise
2.7.8 L’incohérence de la culture d’entreprise fonctionnelle
2.7.9 La culture d’entreprise gouvernée par sa dimension identitaire
2.8.0 Un management en équilibre entre fonctionnalité et identité
Troisième partie : Le développement du tourisme sportif entre technicité et authenticité
8° chapitre : La dimension professionnaliste de la culture d’entreprise en France
3.8 Les similitudes de la communication interne de 6 firmes françaises
3.8.1 Le premier cas des établissements papetiers Canson-Guarro
3.8.2 Le second cas des industries de construction automobile Renault
3.8.3 La troisième étude de cas du quotidien de presse Ouest-France
3.8.4 La quatrième étude de cas de la compagnie E.D.F.-G.D.F. Services
3.8.5 La cinquième étude de cas de l’entreprise de transport publique R.A.T.P.
3.8.6 La sixième étude de cas de la compagnie New Sulzer France
3.8.7 L’existence d’un lien entre évolution organisationnelle et quête identitaire
9° chapitre : Le particularisme identitaire des loisirs et du tourisme sportif
3.9 L’exploration du processus identitaire par l’enquête
3.9.1 L’élaboration du protocole d’enquête par entretien
3.9.2 Le recueil des avis sur l’organisation de l’offre ludosportive
3.9.3 Les entretiens de moyenne durée, effectués sur les lieux de travail
3.9.4 L’analyse thématique du contenu des entretiens de moyenne durée
3.9.5 Les entretiens de courte durée, effectués en forum
3.9.6 L’analyse du contenu des entretiens de courte durée
3.9.7 Les entretiens de longue durée, effectué en séminaire
10° chapitre : Une profession entre vocation sportive et réalisme professionnel
3.10 La construction identitaire du tourisme sportif
3.10.1 La dimension de l’organisation influence l’identité
3.10.2 Les modalités structurelles intègrent la construction identitaire
3.10.3 L’autonomie des acteurs renforce la construction identitaire
3.10.4 Les liens hiérarchiques souples de l’organisation sportive
3.10.5 L’accompagnement juridique de la construction de l’identité
3.10.6 L’identité contrarie la représentation marchande du sport
3.10.7 La description de l’identité des organisations du tourisme sportif
3.10.8 L’identité au cœur de la stratégie du tourisme sportif
Conclusion

  1. Contexte professionnel et les réalités du tourisme sportif
  2. Tourisme sportif, apparition et définition du tourisme sportif
  3. L’actualité conjoncturelle du secteur touristique français
  4. Réalités locales prédisposent aux activités du tourisme sportif
  5. Conjoncture du tourisme n’affecte pas celle du sport
  6. Les déficiences du couplage entre le tourisme et les sports
  7. Les faiblesses organisationnelles du tourisme sportif
  8. Origine culturelle de la faiblesse du tourisme sportif
  9. La complexité organisationnelle du tourisme sportif
  10. Problèmes relationnels dans l’organisation de tourisme sportif
  11. Problèmes sociaux engendrés par l’évolution organisationnelle
  12. Investigation de l’identité sous une approche anthropologique
  13. L’interprétation structuraliste du concept d’identité
  14. La dualité du concept d’identité, Construction de l’identité
  15. Les processus d’attribution de l’identité
  16. Le concept d’identité dans une logique constructiviste
  17. Le cadre identitaire de la profession sportive
  18. La gestion malaisée des organisations sportives
  19. La résistance identitaire face à la logique économique
  20. La genèse de la théorisation de l’expérience managériale
  21. Emergence d’une quête identitaire des acteurs de l’organisation
  22. Organisation communique entre rationalité et réalité sociale
  23. La multi dimension du management moderne
  24. La culture, une construction de la nature humaine
  25. La culture, expression sociale de l’organisation
  26. Projet d’entreprise, vision instrumentale de la culture
  27. La revendication identitaire des acteurs du tourisme sportif
  28. La réforme culturelle du management
  29. L’intégration de la dimension culturelle dans le management
  30. L’identification des facteurs de la motivation au travail
  31. La gestion de l’organisation par ses aspects culturels
  32. La modélisation fonctionnelle de la culture d’entreprise
  33. Limites d’une approche instrumentale de la culture d’entreprise
  34. L’incohérence de la culture d’entreprise fonctionnelle
  35. Culture d’entreprise gouvernée par sa dimension identitaire
  36. Un management en équilibre entre fonctionnalité et identité
  37. Développement du tourisme sportif entre technicité et authenticité
  38. Similitudes de la communication interne, papetiers Canson Guarro
  39. Communication interne dans Renault et culture d’entreprise
  40. Quotidien de presse Ouest-France et Communication interne
  41. La compagnie EDF-GDF Services et reconnaissance identitaire
  42. Entreprise de transport publique RATP et communication interne
  43. Compagnie New Sulzer France et la culture de l’entreprise
  44. Lien entre évolution organisationnelle et quête identitaire
  45. Particularisme identitaire des loisirs et du tourisme sportif
  46. Recueil des avis sur l’organisation de l’offre ludosportive
  47. Le sentiment d’une certaine déqualification professionnelle
  48. La quête identitaire d’authenticité et de particularisme
  49. Entretiens de courte durée, effectués en forum Tour d’Horizon
  50. La construction identitaire du tourisme sportif
  51. L’accompagnement juridique de la construction de l’identité
  52. L’identité contrarie la représentation marchande du sport
  53. Description de l’identité des organisations du tourisme sportif
  54. L’identité au cœur de la stratégie du tourisme sportif