La culture, expression sociale de l’organisation

By 21 July 2012

2.6.2 La culture, expression sociale de l’organisation

Il est important d’intégrer à notre réflexion, les interactions culturelles qui s’instaurent entre la société et les organisations professionnelles. La crise qui perdure dans notre actualité conjoncturelle se manifeste souvent par l’existence d’un certain nombre de difficultés qui repose sur des malentendus, des idées reçues, des fantasmes et des réactions irrationnelles Si elles ne correspondent pas à la réalité, elles contribuent à la composition du climat social.

Les organisations réagissent en fonction de leur représentation de l’actualité et des idées reçues qui contribuent à construire la culture des organisations Françaises (Mermet, 1997).

– Le pouvoir d’achat qui diminue est une idée erronée et très répandue dans l’opinion parce qu’elle est colportée par les médias et les leaders d’opinion. Certains médias retirent des avantages à faire du misérabilisme. L’idée que les inégalités s’accroissent imprègne fortement notre climat social alors que cette inégalité est la même que dans les années 1980. La consommation qui baisse est une idée fausse, elle augmente régulièrement depuis 30 ans. Le sentiment que la délinquance s’accroît alors que c’est l’impression d’insécurité qui s’accroît beaucoup plus que les délits qui n’augmentent plus significativement depuis 1995. Les immigrés qui ne cherchent pas à s’intégrer, alors qu’une étude de l’INED montre que les étrangers d’origine du Maghreb font plus d’efforts qu’on ne le croit généralement pour s’intégrer avec 87 % des jeunes ayant des parents algériens qui pratiquent comme langue maternelle essentiellement le Français et seulement 24 % des petits enfants d’algériens maîtrisent réellement la langue Arabe. L’impression que le temps nous manque, alors que les Français n’en ont jamais disposé autant. Le temps libre représente 31 % du temps éveillé d’une vie et c’est la multiplicité des occasions d’utiliser ce temps qui a augmenté. L’idée générale que l’individualisme progresse, alors que 22 % des Français déclarent faire partie d’une association à titre bénévole et que la France est le pays le plus généreux dans l’aide humanitaire mondiale. L’infidélité qui se généralise en matière de consommation est décriée par les entreprises, mais c’est une attitude de maturité et de compétence des individus consommateurs. Les Français qui seraient une population assistée. Si, un certain nombre de personnes doivent leur salue à l’état, c’est souvent par ce qu’elles n’ont pas les moyens de résoudre leurs problèmes sans son aide. À l’inverse, une volonté d’autonomie s’observe avec, entre autre, l’explosion des investissements en assurance-vie destinés à pallier les insuffisances des retraites bien avant l’émergence des conflits de l’automne 2003 liés aux retraites. La reprise économique, seule solution au chômage, est une conviction encore très présente dans les discours politiques alors que même avec une augmentation exceptionnelle du P.I.B., il faudrait de très longues années pour résorber les 5 millions de chômeurs, contrairement au développement actuel des emplois à temps choisi.

Explorer le concept de culture, appliqué à l’entreprise, vise à fournir des explications aux dysfonctionnements humains enregistrés dans l’organisation sportive. « La culture au sein d’une entreprise s’observe dans les comportements des hommes. Fonctionnant comme un patrimoine de normes, de règles et de comportements issus de l’expérience et de l’histoire de l’entreprise, la culture se véhicule pour l’essentiel par les récits sur les faits et les gestes passés» (Bijon, 1989, Page 58). Partiellement matérialisée au sein des organisations dans la formulation des projets d’entreprises, la culture d’une organisation semble en grande partie s’exprimer par ce qui se dit des fondateurs et des dirigeants, par la célébration des événements et la façon dont ils sont célébrés ainsi que par l’histoire réelle ou inventée et véhiculée au sein de l’entreprise. L’ensemble de ces éléments sont alors repris dans les projets d’entreprises, vision instrumentale de la culture d’entreprise qui vise la mobilisation de leurs acteurs.

Le tourisme sportif en quête d’identité
La construction identitaire dans les organisations de tourisme sportif, entre idéologies sportives et matérialité professionnelle marchande
Thèse de doctorat de 3° cycle – Sciences de l’Information et de la Communication
Université de Nice Sophia-Antipolis