Intranet : Bref historique de l’Intranet

By 24 July 2012

II. Intranet : un outil de communication interne…

A. Bref historique de l’Intranet

« Intranet est un réseau interne d’entreprise, permettant l’application des technologies de l’Internet à la gestion et à la diffusion de l’information. Accessible aux seuls membres de l’entreprise, le réseau Intranet permet l’échange de documents de toute nature entre filiales ou bureaux éloignés géographiquement ».

Ce concept, utilisé pour la première fois par des journalistes en 1992, n’a été officialisé qu’en 1996 dans un rapport de Forester Research intitulé Full service Intranet. Le titre révèle en lui même la vocation première de l’application : répondre aux besoins du plus grand nombre dans l’entreprise et, par là même développer le travail coopératif et la modélisation des connaissances. L’Intranet se manifeste alors sous la forme d’un « ensemble de solutions technologiques appliquées à l’entreprise, qui ont toutes pour caractéristiques communes d’être dérivées d’Internet ».

1. Les technologies du Web

L’Intranet est avant tout une application à l’interne des technologies du Web. Les technologies du Web apportent aux utilisateurs de l’informatique une nouvelle logique de réseau fondée sur l’interconnexion de réseaux de nature différente, d’ordinateurs divers (Mac, PC, micro, grands systèmes,…), d’applications logicielles multiples. Internet permet de relier entre eux des utilisateurs quels que soient l’ordinateur et le réseau qu’ils utilisent et ceci grâce aux routeurs, ordinateurs spécifiques qui relient les réseaux locaux aux réseaux grande distance, et aux protocoles communs TCP / IP et http compréhensibles par tous les terminaux. La technologie du Web offre la possibilité d’échanger des informations contenant différents types de données – texte, images, son, vidéo – et de naviguer de page en page en toute simplicité, en cliquant sur les liens hypertextes présents à l’écran. Elle facilite donc considérablement l’échange d’informations de toute nature et ce dans un périmètre géographique illimité et une échelle de temps très réduite.

2. Son apport premier : l’interactivité

La notion d’interactivité est indissociable de l’apport des technologies du Web en général et d’Intranet en particulier :
– Ce dernier fonctionne selon un mode d’architecture « client-serveur ». Chaque ordinateur relié au réseau est soit un client soit un serveur. Le serveur offre aux autres ordinateurs qui lui sont reliés un service déterminé. Ainsi, le serveur peut transmettre des fichiers sous forme d’images, de textes, de sons, etc., au « client », c’est-à-dire l’utilisateur, qui lui est relié et qui ne dispose pas de ces éléments dans son disque dur. Une entreprise peut posséder un ou plusieurs serveurs internes, sortes de banques centrales gérant et disséminant l’information au sein de l’entreprise.

– L’hypertexte est une autre composante source d’interactivité. Notion posée pour la première fois par l’américain Vannevar Bush, l’hypertexte est présenté comme un système informatique permettant à l’utilisateur de stocker des documents de toutes sortes et de construire entre eux un lien intuitif par association afin de les consulter librement selon ses propres besoins. Aujourd’hui l’hypertexte se définit comme un « système qui construit, ordonne et gère des liens sémantiques entre les objets informatiques (texte, image, son) dans un ensemble de documents informatiques ». La faculté pour l’utilisateur de trouver l’information qu’il cherche selon ses propres associations d’idées est source d’interactivité entre lui et sa machine.

– Enfin, la diffusion de l’information « en temps réel » est une autre composante essentielle de la technologie du Web : il s’agit d’une information accessible quasi immédiatement par celui qui la demande. Ainsi, le dialogue entre l’homme et la machine ou entre les usagers entre eux se fait non plus en mode différé, mais en mode quasi instantané/simultané.

Notion complexe, l’interactivité se rapporte à la relation action / réaction et à la faculté de sélectionner son parcours pour accéder à l’information recherchée.

3. Un réseau interne…ouvert sur l’externe

L’Intranet, Internet à échelle réduite, offre ainsi les mêmes avantages que ce dernier tout en étant protégé et isolé du monde extérieur par des « firewalls » chargés de filtrer les flux d’information entrant et sortant et d’autoriser les transactions. L’Intranet permet cependant un accès à tout l’Internet. L’Intranet est donc ouvert sur l’extérieur mais il garantit la sécurité du réseau interne.

4. Sa récente évolution

Utilisés depuis 1995 en France, les sites Intranet se sont multipliés dans les entreprises à partir de 1999, 65 % des entreprises déclarant que l’Intranet était une de leur priorité pour l’avenir. En janvier 2000, selon une enquête réalisée par l’UJJEF (Union des journalistes et journaux d’entreprise français) et par l’UDA (Union des annonceurs), 64 % des entreprises possédaient un site Intranet, 37,5 % d’entre elles étant équipées depuis moins d’un an.

Intranet est souvent un projet laissé aux mains de la communication interne Quels en sont les enjeux ?

Lire le mémoire complet ==> (L’impact de l’intranet sur la motivation dans l’entreprise)
DESS Communication des Entreprises, des Administrations et des Institutions
Université de Marne la Vallé

_____________________________

Balle, Francis, Le dictionnaire des médias, Larousse

Bush, Vannevar, The atlantic monthly de juillet 1945, As the many think

Milon, Alain, Cormerais, Franck, Gestion et management de projet multimédia, l’Harmattan, 1999

Enquête IT Survey réalisée par le cabinet d’études IDC auprès de 1040 entreprises françaises de plus de 10 employés.

Internet, Intranet et communication corporate : état des lieux et perspectives, étude réalisée en janvier 2000 par l’UJJEF et l’UDA auprès d’un panel de 223 entreprises représentatives des 1500 premières sociétés installées en France