Ethique et Déontologie des entretiens thérapeutiques par Internet

By 3 July 2012

Ethique et Déontologie des entretiens thérapeutiques par Internet – Chapitre 5 :

De nombreux problèmes et questions se posent concernant les nouvelles pratiques dont traite ce mémoire. Nous allons parcourir ceux qui touchent à l’éthique et à la déontologie. Un premier problème est d’ordre purement légal. Internet grandit encore actuellement dans un flou juridique qui varie d’un pays à l’autre. De nombreux projets de lois sont en cours, et de nombreux problèmes sont laissés de côté. D’après Grohol (1999), la législation américaine n’a pas encore pris en compte les services thérapeutiques par Internet et chaque état gère donc les choses à sa manière. A sa connaissance, aucune condamnation n’a encore eu lieu envers un praticien utilisant Internet. Il ajoute qu’il est actuellement difficile de déterminer où se situe légalement une thérapie entreprise par Internet si le client et le thérapeute se situent dans des états ou des pays différents. Chaque état américain a des règles différentes et tranchera différemment en cas de litige. Chaque état possède également sa législation en matière de droit à la pratique de la psychothérapie. Certains ont tenté de la définir avec précision, d’autres ne l’ont pas réglementé. En ce qui concerne le reste du monde, chaque pays aura une législation différente. Il conviendra donc de vérifier de manière locale ce qu’il en est. Il importe également de rappeler que, quel que soit le nom que le thérapeute donnera à son service (E-therapy, counceling, entretiens de soutien, ou autre…), il ferait bien de ne pas l’étiqueter « psychothérapie ». Certains états américains ont protégé ce titre, et la Belgique a pour projet de faire pareil. D’autre part, nous avons montré précédemment en quoi ce service est différent de la psychothérapie, essentiellement par le manque d’informations disponibles.

5.1 Le problème de la confidentialité

La confidentialité a été un des points centraux des débats autour d’Internet depuis sa création. Les services psychothérapeutiques par Internet n’y ont pas échappé. Différents points ont besoin d’être éclairés à ce propos. Nous commencerons par la confidentialité de l’ordinateur pour terminer par celle du transit des informations sur Internet.

5.1.1 L’ordinateur : un danger pour la confidentialité ?

Une des premières critiques adressée envers les entretiens psychothérapeutiques donnés par Internet est celle-ci : l’ordinateur peut être utilisé par différentes personnes. Il peut également se situer dans une pièce dans laquelle se trouvent plusieurs personnes. Actuellement, il y a une option dans MSN (2) pour enregistrer automatiquement les conversations sous forme d’archive. Si un autre programme de discussion est utilisé, il est toujours possible de faire un « copier – coller » de la discussion pour la conserver. Ces informations confidentielles et stockées sur l’ordinateur peuvent donc être lues par d’autres personnes. Il nous parait néanmoins important de rappeler que les dossiers qu’un thérapeute rédige séance après séance, dossiers qui sont stockés, par exemple, dans son bureau, pourraient également être consultés par un membre de la famille trop curieux. Demande-t-on pour autant à tous les psychologues de ranger leurs dossiers dans un coffre-fort ? Il faut aussi préciser que de nombreux moyens permettent de protéger les données, elles peuvent être stockées sur un support externe à l’ordinateur, être protégées par un mot de passe (cela est possible de base dans Windows, sans aucun ajout particulier), ou encore protégés par cryptage à l’aide de logiciels spécialisés payants ou gratuits. Les moyens ne manquent donc pas pour résoudre ce problème potentiel. En ce qui concerne la présence d’autres personnes lors de l’entretien, il n’y a là aucune solution miracle, mais il est possible d’informer le client sur l’importance de la confidentialité et d’évoquer ce point dans les « conditions d’utilisations » qu’il est possible de lui faire parvenir avant de débuter les entretiens. Nous reviendrons sur ce point plus tard dans ce chapitre, lorsque que nous parlerons des règles directrices.

5.1.2 Internet : l’autoroute de l’information insécurisée ?

Une deuxième critique couramment rencontrée est la suivante : sur Internet, les informations ne sont pas confidentielles. Cette affirmation tend à être entendue moins souvent qu’il y a 10 ans car une grande partie des utilisateurs actuels d’Internet ont finit par acheter en ligne et parler de choses privées par email sans aucun problème (fraude, vol, abus d’informations,…). Le risque principal est au niveau local. Un employé qui utilise l’ordinateur du bureau pour écrire à son thérapeute prend le risque que son directeur, ou toute personne ayant pour tâche de surveiller l’activité des employés, intercepte son mail qui transite par le réseau de l’entreprise. Ici encore, il nous semble important de donner des règles de conduite au client. L’utilisation d’un logiciel de cryptage est également une option ici. En ce qui concerne le logiciel de discussion lui-même, là aussi il existe des options de cryptage. Pour MSN, il existe des petits programmes complémentaires qui permettent de crypter les conversations. Il existe également d’autres programmes de discussion qui intègrent un système de cryptage.

Nous avons choisi de citer un exemple parmi d’autres :
SimpLite :
« En chiffrant les messages avant qu’ils ne transitent sur Internet, SimpLite-MSN met vos conversations MSN Messenger à l’abri des regards indiscrets. SimpLite-MSN bénéficie d’algorithmes éprouvés pour sécuriser vos messages tout en restant d’une utilisation très simple.

SimpLite-MSN est gratuit pour une utilisation personnelle à la maison ou au bureau (3) »

Cette société basée en France propose également une version de ce programme adaptée à d’autres programmes de discussion (ICQ, Yahoo, Jabber, AIM,…)

Lire le mémoire complet ==> (Les entretiens de soutien psychologique par Internet)
Mémoire de fin d’études – Haute Ecole Léonard De Vinci
Institut Libre Marie Haps – Département de psychologie clinique

__________________________
(2) Microsoft Messenger, installé de base sur tous les ordinateurs actuels, et utilisé par de nombreuses personnes.
(3) Le site web officiel est le suivant : http://www.secway.fr/fr/products/simplite_msn/