Qu’est-ce qu’un système de santé ?

By 24 May 2012

Données générales du système de santé – Partie I :

La santé est importante dans toute société. Elle fait partie des indicateurs qui permettent, pour un pays donné, de mesurer la croissance économique et le bien être de la population, nécessaire au bon fonctionnement de l’activité économique du pays.

Tout d’abord nous tenterons de définir un système de santé puis nous verrons pourquoi il est important d’avoir un système de santé dans une société. Enfin nous rappellerons pourquoi la réforme du système médical américain dure depuis un siècle.

Chapitre 1 : Qu’est ce qu’un système de santé ?

L’Organisation Mondiale de la Santé donne une définition précise de la santé datant de 1946 : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social (http://fr.wikipedia.org/wiki/Social), et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

En 1948, la déclaration universelle des droits de l’homme donne une tout autre définition de la santé : « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciale. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale. »

Ces deux définitions montrent que toute personne à le droit d’accéder à un système de santé et de pouvoir bénéficier de tout ces moyens autant physique que mental.

Le système de santé réagit aux politiques de santé, dont leur objectif est d’améliorer la santé de la population. Ce système doit disposer de médecins spécialisés, d’un équipement adapté selon les besoins dans les hôpitaux, d’un organisme qui s’occupe de financer et de rembourser les soins, et pour finir d’une médecine préventive.

L’économie des biens et services de santé repose sur les relations entre l’établissement de soins et le patient, représentés par un organisme d’assurance maladie. Le consommateur paye de manière indirecte ce qui signifie qu’il y a un grand risque de dépense excessive pour la société. Cet aspect n’est pas pris en considération par le consommateur car sa décision individuelle sera financée par l’ensemble de la collectivité. Ainsi il est clairement complexe de définir les véritables besoins de santé.

Le consommateur ne sait pas à combien vont lui revenir ses soins. Chacun doit définir son consentement à payer c’est-à-dire le prix maximum qu’il est prêt à sacrifier pour se faire soigner. Une incertitude apparaît entrainant une modification sur le comportement du consommateur.

En outre, un système de santé idéal doit respecter quelques caractéristiques. Il doit pouvoir englober tous les secteurs de soins, ensuite il doit être situé à proximité des habitations et accessible économiquement. Ce système de santé doit être efficace sans que les dépenses soient excessives. Par ailleurs, l’adoption de ce système est soumise à l’ensemble de la population et qui plus est, est mesurable à travers des indicateurs de santé. Enfin, en cas de circonstances spécifique, le système doit être modulable.

Dans la plupart des systèmes de santé on comptabilise sept niveaux d’encadrements.

La première partie concerne la structure du système et plus précisément sur le niveau de centralisation des services et des décisions, mais aussi sur l’accession au soin.

En second, la qualité des soins de santé est sensiblement différent selon si c’est un fournisseur privé ou public et ces soins doivent répondre aux attentes du patient.

Les ressources humaines sont très importantes dans l’organisation de santé. Elles regroupent tout le personnel nécessaire pour la gestion du système de santé en faisant intervenir tout le personnel adéquate pour accomplir les missions de préventions.

La quatrième étape touche le secteur des dépenses des soins de santé mais il s’intéresse également aux sources de financement du système (donateurs…).

Ensuite, le regroupement des divers résultats du fonctionnement du système permettra une évaluation efficace, donnera des statistiques fiables et un meilleur suivi du dossier des patients sera effectué.

La gestion du matériel, des médicaments est primordial pour éviter toute utilisation abusive de ces derniers. C’est pourquoi il faut des politiques bien adaptées pour obtenir un système de soins efficace.

Enfin, un secteur recherche doit être installé dans la plupart des pays afin d’analyser les forces et les faiblesses de son système national ainsi que le système de santé des pays voisins. L’information récoltée servira pour appliquer les bonnes stratégies.

Le système de santé s’intéresse à certains éléments tels que la démographie, aux indicateurs de la mortalité et de l’espérance de vie, à la disponibilité des soins, autrement dit la quantité de lit hospitalier libre. Il prend en compte également l’indicateur de PIB ainsi que l‘évolution des dépenses de santé.

Ces dépenses de santé sont évaluées à environ 11% du PIB de la France alors que les États-Unis consacrent 16% de leur PIB.

La population américaine ne bénéficie pas d’une couverture universelle. Seul 60% en ont une grâce à leur employeur. Mais les petites entreprises n’ont pas la capacité d’assurer leurs salariés.
Lire le mémoire complet ==> (La réforme du système de santé américain)
Mémoire de master 1 Sciences économiques et gestion
Université du Sud – Toulon-Var