Le contrôle interne dans une banque et l’audit bancaire

By 23 March 2012

Le contrôle interne dans une banque & Généralité sur l’audit bancaire – Section 2 :

1) le contrôle interne dans une banque

Depuis plusieurs années, les autorités monétaires et du contrôle bancaire ont pris de nombreuses initiatives en vue de développer et de renforcer le contrôle interne dans les établissements de crédit. Les mutations tant internes qu’externe ont nécessité l’existence de système d’analyse, de mesure, de maitrise des risques performants qui complètent ainsi le dispositif prudentiel.

C’est pourquoi la banque d’Algérie a mis en place le règlement 2002-03 du 28/10/2008 prévoyant un renforcement du contrôle interne des banques et des établissements financiers. L’objectif est de s’assurer que les risques de toute nature sont analysés et surveillés et aussi de contribuer à la détection précoce ainsi qu’à la prévention des difficultés. Ces exigences devraient entrainer une réflexion sur l’organisation, le système d’information ainsi qu’une révision du dispositif.

1-1)- Définition et objectifs du contrôle interne :

Le contrôle interne peut être défini comme un système global comprenant un ensemble de moyens mis en place pour réaliser les objectifs définis par la direction générale. Les moyens pour réaliser ces objectifs comprennent des principes, techniques, des moyens matériels, des hommes et un organe dédié à cette fonction. (1)

Le contrôle interne est mis en œuvre par un conseil d’administration, les dirigeants et le personnel d’une organisation. Il est destiné à fournir l’assurance raisonnable quant aux objectifs suivants :
La réalisation et l’optimisation des opérations.
La fiabilité des opérations financières.
La conformité aux lois et aux réglementations en vigueur.

L’objectif principal est d’analyser, de surveiller et de prévenir les risques auxquels les banques et établissements financières sont confrontés.

Le contrôle interne doit se concevoir à travers une approche préventive, pour que les banques et institutions financières exercent leurs activités d’une manière saine et sure. Ce contrôle ne se limite pas au seul respect des normes quantitatives, mais repose aussi sur la qualité des dirigeants, sur une discipline de marché et sur la qualité de la maitrise des risques.

Le contrôle interne est un système qui fonctionne en continu à tous les niveaux de la banque. A ce titre, il constitue une composante essentielle de la gestion de la banque et un élément de la culture de celle-ci en faisant partager à l’ensemble du personnel son importance. Il doit permette à la banque de conserver sa capacité d’identification, de réaction et d’adaptation lors de la survenance des risques.

1-2) – Dispositif de contrôle interne en matière de crédit :

Le contrôle interne vise à la maitrise optimale du fonctionnement de la banque.

L’organisation de la maitrise du risque peut être efficacement reliée à l’existence d’un dispositif de contrôle interne, permettant. (2)

– la maitrise de risque
– Une bonne division du risque.
– Un ratio de solvabilité adéquat.
– Une politique de crédit clairement définie.
– Une délégation de pouvoir explicite.
– Des dossiers de qualité.
– Des analyses de dossiers conséquents.
– Un suivi permanent des risques.
– Un système d’information de gestion.
– Une fonction de recouvrement des créances et le suivi du contentieux.
– maitrise de la gestion administrative

Un système informatique performant.
Des procédures de gestion des crédits rigoureuses
Une séparation des taches.
Une justification et une classification correcte des crédits.
Une gestion rigoureuse du portefeuille effets.

2) généralité sur l’audit bancaire :

2-1)- Définition de l’audit bancaire :

L’Audit Bancaire est une section de la division d’audit qui a pour mission de réaliser des audits dans plusieurs domaines :
Les audits des opérations de caisse

L’audit du portefeuille

D’autre domaine tel que la comptabilisation, la trésorerie, et les systèmes informatique.

La cellule d’audit est rattachée au plus haut niveau de la hiérarchie de la banque, ce qui permet d’assurer l’indépendance.

2-2)- L’objectif de l’audit bancaire :

audit bancaireC’est régler les actions de la banque pour éviter la perte d’argent et aussi l’argent de ces clients qui lui ont fait confiance. Surveiller les règles que les banques doivent respecter comme les réserves obligatoires, les ratios. Veiller aussi, à ce que les procédures soient appliquées pour que les risques soient minimisés. L’audit bancaire peut sécuriser la banque en respectant les normes et les procédures en vigueur et surtout la réglementation prudentielle en matière gestion des risques

2-3)- la mission de l’audit bancaire :

L’audit a pour mission d’évaluer le contrôle interne, c’est-à-dire l’ensemble des dispositifs mis en place par la direction de la banque, le Management et le personnel, afin de s’assurer que l’entreprise respecte ses obligations légales et réglementaires, préserve ses actifs et ceux qui lui sont confiés, fonctionne de manière efficace et sécurisée et produit des informations financières et de gestion fiable.

L’Audit va donc évaluer si les risques encourus par la banque dans le cadre de ses diverses activités et dans toutes les entités qui la composent, sont perçus et couverts de manière adéquate. Un plan d’audit annuel est élaboré afin de déterminer, sur base d’une analyse de risques, les domaines qu’il y a lieu d’auditer.Ces missions d’audit sont accomplies en respectant les principes généraux suivants : l’objectivité, l’indépendance, l’impartialité, l’accès aux informations, la confidentialité, la compétence, la méthodologie.

L’audit débute par la prise de connaissance du domaine à auditer et par les interviews des personnes responsables des entités auditées ; l’auditeur détermine ensuite les risques liés à l’activité auditée et rédige son programme de travail qui reprend ce qu’il va effectuer comme test chez l’audité afin de vérifier sur le terrain si les risques sont maîtrisés ou non. Lorsque la mission d’audit est terminée, un rapport est établi, les résultats en sont débattus contradictoirement avec les personnes auditées. Lorsque l’Audit estime, sur base des tests réalisés chez l’audité, que les risques ne sont pas maîtrisés, un certain nombre de recommandations sont formulées; les audités établissent alors un plan d’action afin d’améliorer dans leur service la maîtrise des risques.

Chapitre 2 – Le contenu d’un audit bancaire

Lire le mémoire complet ==> (L’historique et l’évolution de l’audit bancaire en Algérie)
Mémoire de fin d’études sur l’audit bancaire
_____________________________________
(1) A. SARDI « audit et inspection bancaire » éd Afges 1999 p 19
(2) A.SARDI « audit et inspection bancaire » éd Afges 1999 pp 343- 344