La définition du contrôle interne et les types de l’audit

By 22 March 2012

Généralités sur l’audit – Chapitre 1 :
Introduction :
L’audit a connu un développement important ces dernières années. Il est utilisé tant sur le plan interne qu’en externe pour des missions légales tel que le commissariat aux comptes ou contractuelle comme «  l’audit d’acquisition  » il donc essentiel de savoir pourquoi et comment travaille l’auditeur afin de comprendre l’importance de son rôle.

Dans ce présent chapitre, nous allons définir l’audit toute en illustrant ces diffèrent types, en suite, nous allons expliquer la conduite d’une mission d’audit et sa démarche.

Section 1 : présentation de l’audit :

Avant de parler de l’audit il faut parler du contrôle interne. On ne peut pas faire un audit sans contrôle interne.

1) Définition du contrôle interne :

Le contrôle interne a pour finalité la maîtrise des activités, l’efficacité des opérations et l’utilisation efficiente des ressources de l’entreprise.

Plus précisément, il est défini comme un dispositif visant à assurer:
– la conformité aux lois et règlements ;
– l’application des instructions fixées par la direction générale ;
– le bon fonctionnement des processus internes, notamment ceux concourant à la sauvegarde des actifs
– la fiabilité des informations financières.

Le contrôle interne est la base de l’audit car il n’intervient qu’au second degré pour contrôler l’existence et l’efficacité des contrôles.

1-2) Définition de l’audit N°1

Le mot « audit » vient du mot « audir » en latin l’équivalent d’écouter. Son origine remonte à l’époque sumérienne, ou les sumériens vérifiant si le nombre de sacs de grain entrés dans les magasins correspondait aux sacs livrés par les fermiers .Plus exactement c’est à partir du 13ème siècle que l’intérêt de l’audit a commencé à être connu, l’exemple de la cité PISE qui a demandé à un comptable d’exercer le rôle d’un auditeur de la municipalité moyennant des honoraires(1).

Définition n°2 :

L’audit est l’outil de la maitrise des risques et le garant de la sécurité des biens et des personnes. C’est un remède qui agit en forçant la prise de conscience puis l’action. C’est une option qui agit au niveau des organes défaillant à condition que l’on suive les recommandations (2).

Définition n° 3 :

Action d’investigation et évaluation à partir d’un référentiel, incluant un diagnostic, conduisant à des recommandations.

Définition n° 4 :

Vérifier la conformité du traitement des faits avec les règles, les normes et les procédures dans l’entreprise.

Définition générale :

On peut donner une définition générale à l’audit qui se résume à :
L’audit sert à identifier les vraies causes des risques et dysfonctionnement d’une entreprise, ainsi qu’à ses forces et ses faiblesses

L’audit est le médecin de famille, car il détecte surtout les faiblesses pour donner les remèdes à temps, et ceci en donnant les recommandations à suivre.

1-3) D’après cette distinction on peut relever quelques différences

AUDIT INTERNE CONTROLE INTERNE
– Son rôle est de présenter les nouveaux règlements aux institutions financières, et contrôler le respect des dispositions légales.- il intervient pour contrôler l’existence et l’efficacité des contrôles.
– apprécier les risques et voir comment les maitriser.
– Examiner l’organisation et les procédures, afin d’évaluer l’efficacité du contrôle interne.
– formuler des recommandations et inciter les responsables concernés à prendre les mesures de prévention.
– Il a pour but de vérifier que les lois et les règlements qui s’appliquent aux institutions financières sont respectés.- son objectif est d’analyser, de surveiller, de détecter et de prévenir les difficultés (risques)
– l’objectif du contrôle interne est de protéger l’intégrité des biens et ressources de l’entreprise.
– le contrôle interne assure la protection du patrimoine de l’entreprise et la fiabilité des enregistrements comptables et des comptes annuels qui en découlent.
– sanction systématique des établissements qui manqueraient aux règles

1-4) – le rôle de l’audit :

L’auditeur intervient mandaté par la direction afin d’examiner un point ou une activité de l’organisation ; d’une entreprise ; une filiale, et établir un diagnostic attestant de son plus ou moins bon fonctionnement , puis un pronostic alertant les responsables et la direction , enfin une thérapie visant la sécurité des actifs et fiabilité des informations (mais pas plus que le médecin , l’audit ne met pas en œuvre la prescription qu’il recommande). Il s’agit aussi de déceler les principales faiblesses de l’entreprise ; en déterminant les causes, évaluant les conséquences, leur trouver des remèdes.

Le but de l’audit est de motiver les responsables à pratiquer les 3 R c’est à dire :
_ recherché.
_ reconnaitre.

Remédier aux faiblesses pour améliorer l’efficacité.

Enfin le rôle est de s’assurer que les décisions sont prises correctement et non de s’assurer qu’elles sont bonnes.

1-5) l’objectif de l’audit :

_ La protection et la sauvegarde du patrimoine de l’entreprise
_ L’application des procédures et instructions de l’entreprise.

Identifier et supprimer des taches et travaux conduisant à des dépenses inutiles
_ veillé à l’application des principes de la régularité par la comptabilité

2) les types de l’audit :

2-1) l’audit interne :

audit interneL’audit interne se base sur la tâche d’évaluation, de contrôle, de conformité et vérification. Il est exercé d’une façon permanente par un service dépendant de la direction seule. Ce service d’audit a pour mission de déceler les problèmes et donner des solutions.

L’opération d’audit doit être demandée par la direction générale pour auditer une personne, un service, et à la fin l’auditeur désigne qui est le responsable de la mise en œuvre des actions correctives.

2-2) l’audit externe :

C’est une mission de vérification réalisée pour la certification, la sincérité et la régularité des comptes il est exercé par un professionnel indépendant de l’entreprise c’est le « commissaire aux compte » cette mission est obligatoire pour les entreprises économiques.

L’entreprise peut consulter les autres professionnels d’audit externe parmi eux les bureaux d’audit et le conseil des commissaires aux comptes qui ont une autre mission que la certification, c’est  la vérification de la sincérité de l’information destinée au public.

1) l’inspection générale des finances :

qui est sous l’autorité du ministère des finances, cette inspection a une mission de vérification du :
respect des règlementations externes
respect des règles internes du groupe

l’identification des risques de la fiabilité et de la pertinence de l’information.

2) la cour des comptes :

créée en 1980 sous l’autorité de la présidence sa mission est :
– l’expertise judiciaire
– l’évaluation financière
– l’audit
– l’étude et le contrôle de gestion.

3) les différents niveaux d’audit :

Il existe plusieurs niveaux d’audit les plus importants sont :
_ L’audit bancaire
_ L’audit financier
_ L’audit qualité ou opérationnel.
_ L’audit social

L’audit financier :
il conduit à la certification des comptes, et reflète leur régularité et représente la sincérité de l’état financier de l’entreprise

L’audit qualité ou opérationnel :

Il comprend toutes les missions qui visent à améliorer les performances de l’entreprise

L’audit social :

Il contrôle la paie, les ressources humaines, les conditions de travail.

Lire le mémoire complet ==> (L’historique et l’évolution de l’audit bancaire en Algérie)
Mémoire de fin d’études sur l’audit bancaire
_____________________________________
(1) F. Howard STELLER. « Audit et méthodes générales », éd publie union, 1976,p : 10
(2) Olivier LEMANT et pierre SHICK. « Guide self audit », éd d’organisation, paris, 1995, p :155.
(2) A.HAMINI « l’audit comptable et financier », BERTI Edition, 1ere Edition, Alger, 2001, p : 5.
(4) Idem, p8.