Le commerce électronique au Maroc

By 23 February 2012

Application des NTIC, le commerce électronique et l’artisanat – Chapitre II:

Section I : le commerce électronique

Aujourd’hui, aux trois modes classés de distribution (vente directe, au détail et vente de gros) vient s’ajouter un quatrième mode : de commerce électronique (CE) qui fait déjà ses preuves d’efficacité et de gain de productivité.

I- Qu’est-ce que le commerce électronique ?

Le commerce électronique peut être sommairement définit comme ensemble des échanges numérises, liées à des commerciale, entre entreprise (business to business : b2b), entre entreprise et administration (fiscalité, achat, publics). Il englobe également les transactions entre particuliers, via le Net.

Il offre plusieurs avantages par rapports au commerce traditionnel et réelle autant d’opportunité pour les entreprises que de bénéfices pour les clients, car en adoptant le commerce électronique (CE) l’entreprise, petite moyenne ou grande peut conquérir de nouvelle parts de marché, améliorer la qualité de ses produits et services, personnaliser son offre et être plus proche e ses clients grâce notamment aux modalités, simple et pratiques d’interactivité offerte par l’Internet.

Donnons quelques exemples concrets de cette évolution au quotidien au niveau de la télévision par exemple, les émissions de téléachat ou les spots publicitaires de télévente développent les habitudes, les pratiques et les mécanismes de vente à distance. Sur le réseau Internet, de nombreuses entreprises affiche leur produit avec leur caractéristiques de consommateur peut explorée ces pages de présentation (home page ou pages web), choisir le produit qu’il souhaite acquérir, procéder à sa commande, et régler par télépaiement.

Le commerce électronique qui connaît une croissance exponentielle accompagne plusieurs évolutions nécessaires de l’économie comme la réduction des coûts stocks, l’échange en direct d’information, ou le suivi de la consommation.

II- Les atouts du Maroc dans le commerce électronique

Le commerce électroniqueLe Maroc face aux défis du CE de nombreux atouts, si la démographie semble être un handicap pour le pays aux yeux de certains, elle n’en est pas mois un véritable atout la pression démographique consiste dans le cas du Maroc un avantage à deux niveau : qui dite « poussée » démographique dit d’abord élargissement du marché et donc du nombre d’abonnés potentiels et par conséquent du nombre d’utilisateur du CE Mais, surtout, cela signifie que la population active jeune est a priori plus adaptable et plus facilement mobile, cette tranche de la population, plus alphabétisée est particulièrement susceptible d’intéresser au développement du commerce électronique.

En effet, le Maroc peut bénéficier du phénomène de rattrapage conformément à la théorie de 1936 de l’économie SOLW. Selon laquelle tous les pays sous développés devront connaître à long terme une convergence de leur situation économique vers le sentier de croissance déjà emprunté par les pays du Nord réduisant spontanément l’écart existant entre ces derniers et les pays du Sud.

III- Les contraints de développement de commerce électronique

Les contraints pouvant entraver le développement du commerce électronique peuvent être résumés comme suit :
La sensibilisation insuffisante quant à l’importance d’une telle approche et des opportunités qu’elle peut offrir.

Le coût de son introduction qui reste, dans certains cas, élevé a L’inexistence d’un cadre réglementaire clair et adéquat.

L’insuffisance des moyens de sécurité des transactions qui a été, jusqu’à une date récente le facteur le plus bloquant.

DEUXIEME PARTIE – Le Maroc et Les NTIC :

Les NTIC et la modernisation de l’administration au Maroc
Mémoire de fin d’études