Le leadership de Crédit Populaire du Maroc

By 3 October 2011

Le leadership de Crédit Populaire du Maroc C.P.M – Paragraphe 2 :
Au  terme de l’exercice 2003, le Crédit Populaire du Maroc a maintenu sa position sur le marché de l’épargne et sa consolidé sa position dans le financement de l’économie nationale.

1-Les ressources :
Les ressources globales de la clientèle de Crédit Populaire du Maroc CPM se sont établies à 82043 millions de dirhams contre 75675 millions de dirhams, s’inscrivant ainsi en progression de 8.4% par rapport à 2002.

L’évolution des ressources se présente comme suit :
-Les ressources rémunérées se sont élevées à 37448 millions de dirhams contre 35383 millions de dirhams à la fin décembre 2002, soit un accroissement de 5.8% ;
-Les ressources non rémunérées quant à elles ont enregistré une progression beaucoup plus importante, soit 10.7%, pour se situer à 44595 millions de dirhams, contre 40292 millions de dirhams en décembre 2002.

Par marché, les dépôts se répartissent comme suit :
Les ressources locales :
37215 millions de dirhams contre 33221 millions de dirhams en 2002, soit + 12.0%.
Les ressources MRE :
44828 millions de dirhams contre 42454 millions de dirhams en 2002, soit + 5.6%.
En termes additionnels, les ressources collectées ont atteint + 6368 millions de dirhams, dont :

-2065 millions de dirhams pour les dépôts rémunérés, représentant 32.4% de l’additionnel global, cotre 43.5% en 2002 ;
-4303 millions de dirhams en dépôts non rémunérés, soit 67.6% de l’additionnel global, contre 56.5% une année auparavant.

Dans ce conteste, les transferts MRE canalisés par CPM, se sont situés à 12130 millions de dirhams contre 11203 millions de dirhams, soit + 8.3%.

La consolidation des réalisations du CPM sur le plan de la collecte de l’épargne fait, en définitive, croître la part de marché du Groupe qui se situe à fin décembre 2003 à 29.93% contre 29.88% à fin 2002.

2-Les emplois :
leadershipL’encours global des emplois su Groupe a atteint 81883 millions de dirhams contre 76369 millions de dirhams au terme de l’exercice précédent (2002), marquant ainsi une progression de 7.2% pour un additionnel de 5514 millions de dirhams. Ce dernier se décompose ainsi :

-2454 millions de dirhams pour les créances sur les établissements de crédits : soit + 73.6% ;
-3469 millions de dirhams pour les créances sur la clientèle : soit + 11.7% ;
-482 millions de dirhams pour le portefeuille titres : soit – 1.1% ;
-73 millions de dirhams pour les créances subordonnées : soit + 75.3M.

3-La diversité de taille :
Les banques marocaines sont de taille très différente parmi elles la banque populaire. Le tableau ci-dessous présente des informations concernant la diversité de taille en 2002 et 2003 :

Indicateur [en millions de DHS] Année 2002 Année 2003 Le taux de variation
Total bilan 88412848 95053182 7.51%
Ressources globales 75675202 82043230 8.41%
Emploi 76368880 81883372 7.22%
Dont créances sur la clientèle 29534404 33003006 11.74%
Fonds propres 8352715 8836967 5.79%
Produit net bancaire 4296428 4567960 6.32%
Résultat net 608010 764784 25.78%

 

En nombre :

2002 2003 Taux de variation
Banques populaires Régionales 15 11 -26.67%
Agences 425 458 7.76%
Effectif 6619 6556 -0.96%
Sociétaires 429161 443508 3.34%
Guichets automatiques de banque 315 358 13.65%

Source : Rapport annuel 2003

Conclusion :
Le secteur bancaire au Maroc n’est pas naissance d’aujourd’hui mais il a vécu au long du 20ème siècle, plusieurs réformes est ouverture de l’économie marocaine sur l’étranger qui l’en font un moderne on assiste du côté ressources à un renforcement des engagements, ainsi qu’une hausse des fonds propres. Des côtés des emplois, il y a une progression des créances et une diminution du portefeuille.

La gestion des ressources humaines dans le secteur bancaire
Mémoire de fin d’études