La formation dans les banques, Crédit Populaire du Maroc

By 9 October 2011

III-La formation:
A- Cas de banque
1-La nature de la formation à la banque:
Le secteur bancaire étant un secteur de prestation des services, il a toujours géré et formé ses salariés. Mais avec l’évolution du contexte national et international qui a éliminé les emplois non ou peu qualifiés et intensifié la concurrence, le métier de banquier, la place et le rôle de la formation dans les banques ont connu un changement profond : la formation est devenue au cœur de gestion de leur Ressources Humaines et au cœur même de leur stratégie globale.

En effet, après des années de la stabilité de métier de personnel bancaire, il a connu aujourd’hui une transformation profonde.

Le banquier est appelé aujourd’hui non seulement à maîtriser les opérations et les procédures qui sont diverses et multiples, mais aussi à acquérir la capacité à communiquer, à vendre et à évoluer dans des fonctions et à des poste divers (polyvalence).

Ceci nécessite l’adoption des nouvelles politiques d’emploi et des systèmes de formation plus dynamiques, plus efficace et intégrant tout le personnel de la banque.

Afin que la formation contribue intensivement à la réalisation des objectifs visés par la banque, quelque soit son objet :

Formation de préparation à une promotion, formation à un nouveau produit ou à une nouvelle technique, formation managériale, etc.

D’une manière générale, on peut distinguer deux types de formation au niveau de la banque : ([1])

-La formation technique qui a pour objet d’acquérir la maîtrise des procédures, de connaître les produits et d’assimiler les changements technologiques et donc de donner au bénéficiaire la connaissance et le savoir-faire pour tenir poste (l’adaptation au poste).

Comme il peut s’agir d’une formation-développement.

-La formation managériale :

Elle est dépensée essentiellement aux cadres, aux futurs cadres et aux salariés qui exercent des responsabilités. Elle apporte une évolutivité réelle, valorise les potentiels et alimente le vivier des futurs cadres de la banque.

Les principaux thèmes de cette formation sont :

L’animation d’équipe, la prise de décision, la conduite de changement, la prévision et la planification, la gestion et la communication.

Contrairement à la formation d’insertion et la formation managériale qui s’inscrivent dans des services centraux, on assiste à un mouvement de décentralisation de la formation technique.

Il s’agit d’un délégation aux responsables d’une ligne de produits ou d’une unité de production (échelon régional ou agence) une partie des moyens de la formation (budget, supports), qu’ils doivent mettre en œuvre conformément à leur plan annuel qui s’inscrit dans la planification stratégique de l’établissement.([2])

2-Le système de formation de la banque:
On peut distinguer :

2-1-La formation bancaire interne:
C’est une formation assurée par la banque elle même et qui prend plusieurs formes :

Les séminaires qui touchent en principe tout le personnel de la banque selon les profils et les besoins et qui sont organisés au niveau régional.

Il s’agit le plus souvent des séminaires d’information (création d’un nouveau produit par la banque …) et non de formation.

Stage d’insertion, à l’occasion de promotion ou de préparation de l’employé à une nouvelle responsabilité (chef d’agence, chef de caisse…) circulaire (moyen d’information).

On peut signaler aussi l’existence des centres de formation internes comme celui de CIH ou les admis passent un stage de six mois, qui leur permet d’exercer le métier et d’acquérir des connaissances théoriques (techniques d’expression, techniques bancaires…)

2-2-La formation bancaire externe:
Elle est assurée par des organismes externes.
Au Maroc, il s’agit en particulier de :

a) C.I.F.B : le centre international de la formation bancaire qui délivre le C.A.B (certificat d’aptitude bancaire) après trois ans d’études pour les non bacheliers. En suite le brevet bancaire qui requiert à son tour trois années d’études.

b) L’I.T.B :l’institut des techniques bancaires. L’accès à l’I.T.B se passe après test pour tout titulaire d’un brevet bancaire ou d’un bac+4.

Il délivre le D.E.S.B (diplôme d’études supérieures bancaires) après trois années d’études, si tout se passe bien. Le D.E.S.B est l’équivalent d’un D.E.S.

c) Ecole des cadres : ou le candidat peut avoir son B.G (le brevet de gestion) après 2 ans d’études en principe.

B-Processus de formation dans le C.P.M :
1-L’objectif de la formation : c’est l’épanouissement de l’individu et le développement de compétences.

2-La politique : Elle est basée sur le plan marketing.

La formation à la banqueChaque salarié à le droit au moins une fois par an de faire une formation.

Au sein de l’entreprise, il y a une formation pour combler les dysfonctionnements et une formation pour accompagner de nouveaux projets.

Pour l’employé : la formation permet à une personne d’évaluer, en plus d’être employé par tout.

3-L’élaboration d’un programme de formation:
Cette élaboration se fait par l’agent concerné une fois par an (décembre) ;

*Par un entretien individuel d’évaluation:
-Chaque agent est reçu par son chef hiérarchie, il exprime ses besoins en formation, et le chef lui négocie, s’il accepte ou non ;
Ces besoins on les rechiffre, les classés par priorité avec budget et par thème.
L’analyse se fait au niveau de la pertinence, l’urgence et le coût.
Ensuite, il y a élaboration des réponses formatives aux besoins analysés.

4-Deux types d’évaluations justes après la formation:
-Demande à l’animateur d’évaluer les participants. Exemple : la formation est-ce qu’elle a répondu à son objectif ?
-Demande qu’est ce qu’elle a apporté à chaque agent dans son poste.

5-Les coûts de la formation:
Se présentent en diverses représentations :
-Les frais de déplacement, et le coût d’absence ;
*Direct : besoin d’un programme de formation très nouveau ;
*Indirect : le salaire des animateurs pour aller faire de la formation.

La gestion des ressources humaines dans le secteur bancaire
Mémoire de fin d’études
_______________________________________________________
[1] -« la GRH dans les banques Européennes », A.Masser, denise, P 151, 153, 154.
[2] Idem, P 156.