L’émergence de l’école des relations humaines et de la GRH

By 30 August 2011

B- L’émergence de l’école des relations humaines.

Le mouvement des relations humaines après son essor dans les années 30 et 40 dont l’origine remonte à ELTON MAYO les recherches effectuées par ce dernier et ses disciples affirment que le rendement des travailleurs ne s’explique pas uniquement par les incitations d’ordre monétaires mais surtout par le climat de rapports sociaux dans lesquels ils sont impliqués au sein de l’entreprise ou le lieu du travail de façon général manifestant ainsi un besoin d’appartenance social.

A cet effet, en plus des besoins d’ordre physiques vont s’ajouter des besoins d’ordre social. Il s’agit des nécessités pour tout individu du travail de se trouver dans un contexte de relations interpersonnelles, de se sentir un membre à part entière d’une équipe.

Ces besoins d’ordre social pouvaient alors être satisfaits par une possibilité de contact informel sur les lieux de travail et le recours à des styles de supervision appropriés. (Vers la fin des années 50 les enseignants de l’école des relations humaines vont encore avoir beaucoup plus d’impact sur la gestion des Ressources Humaines).

C- L’émergence de la gestion des Ressources Humaines

Au sens même des directives de l’école des relations humaines, les dirigeants de grandes entreprises ont été influés par les résultats des expériences entreprises à ce sujets, ils ont commencé alors à prendre en considération les facteurs émotionnels et humaines des travailleurs, donnant lieu à une forme de gestion en acceptant un minimum d’échange entre la direction et les travailleurs, et se focalisant de plus en plus sur le côté humain, ce qui élargie le cadre de la fonction du personnel de manière à dépasser le sens restreint de simple transmission d’ordre émanant de la direction générale.

Vers la fin des années 50, les enseignements de l’école des relations humaines vont encore avoir beaucoup plus d’impact sur la gestion des Ressources Humaines, par le développement d’études de psychologie sociale et de sociologie appliquées spécialement au domaine du travail aboutissant à un autre courant de recherche plus large qui est celui des systèmes sociaux.

Le courant systèmes sociaux va favoriser la multiplication des programmes de formation des cadres axés sur la philosophie de gestion, les styles de supervision, la satisfaction au travail et la productivité constituant ainsi les premiers piliers de la gestion des Ressources Humaines.

La gestion des ressources humaines dans le secteur bancaire
Mémoire de fin d’études