Suivi de la qualité de l’eau des SAEP équipés

By 9 May 2011

Suivi de la qualité de l’eau des SAEP équipésParagraphe 2 :
Selon les résultats de l’enquête ‘Evaluation’, très peu de point d’eau ont fait l’objet d’analyse bactériologique et physico-chimique complète avant équipement. A peine 23% pour la bactériologie et 31% pour la physico-chimie.

Après équipement, le suivi de la qualité de l’eau concerne 75% des localités équipées, d’après les résultats de l’enquête exhaustive auprès des Services des infrastructures et des actions ambulatoires provinciales  (SIAAP) du Ministère de la santé (enquête du ministère de la santé).

Organisme de suivi de la qualité de l’eau[1]
Organisme de suivi de la qualité de l’eau

Selon l’enquête “Evaluation”, le suivi de la qualité de l’eau concerne 60% des systèmes réalisés, Il est assuré essentiellement par le Ministère de la Santé pour les systèmes d’approvisionnement en eau potable autonomes (41% des SAEP), l’ONEP (49% des systèmes suivis), les Agences de bassin et les DRH.

Fréquence de suivi de la qualité de l’eau en milieu rural[2]
Fréquence de suivi de la qualité de l’eau en milieu rural
La fréquence de suivi est très variable d’un système à un autre, en fonction de l’éloignement de l’organisme qui assure le suivi et des demandes des gestionnaires. D’après l’enquête “Evaluation”, environ la moitié (47%) des SAEP, font l’objet de visites de suivi irrégulières et généralement moins d’une fois par mois. 38% des SAEP bénéficient d’un suivi mensuel régulier.

Le traitement des données relatives au suivi de la qualité bactériologique de l’eau des points d’eau montre que (Enquête Evaluation):
• 81% des SAEP ne présentent aucune trace de coliformes totaux,
• 84% des SAEP, ne présentent aucune trace de coliformes fécaux
• Absence totale de streptocoques fécaux dans 85% des SAEP suivis.

L’enquête montre également que 87% des SAEP réalisés, ont utilisé un produit de désinfection soit manuellement soit au moyen d’équipements appropriés. Au moment de l’enquête, 66% des SAEP pratiquent la désinfection de l’eau. Les désinfectants les plus utilisés étant l’hypochlorite de sodium (Eau de Javel) dans 53% des SAEP pratiquant la désinfection, suivi par le Chlore (systèmes ONEP, régies et concessionnaires) et les pastilles (chlore en comprimés) distribuées par le Ministère de la santé. Toutefois, seul un système sur cinq dispose d’une pompe doseuse pour la javellisation de l’eau.

Lire le mémoire complet ==> (Gestion sociale de l’eau au Maroc)
Mémoire de la Licence en Sciences Economiques
Faculté des sciences Juridiques, Économiques et Sociales
_____________________________________
[1] Idem
[2] Idem