Programme d’investissement de la généralisation de l’AEP rurale

By 9 May 2011

Programme d’investissement de la généralisation de l’AEP ruraleParagraphe 2 :
Concernant le développement des infrastructures d’AEP rurale, deux constats[1] issus des résultats des schémas directeurs provinciaux ont orienté l’action ONEP pour l’élaboration de son programme d’investissements, à savoir: Plus de 70% de la population rurale peut être alimentée à partir des adductions ou des installations existantes ou à réaliser ;

l’intervention et la prise en gestion, par l’ONEP de l’AEP des petits centres constitueront un point d’ancrage pour rayonner sur le rural avoisinant.

Ainsi, l’ONEP a élaboré un programme de généralisation s’inscrivant dans le contexte actuel et répondant au nouvel objectif en matière de taux d’accès à l’eau potable. Ce programme est constitué de 2 composantes:

– Accès à l’eau potable: Projets de desserte en eau potable des douars pour atteindre l’objectif de la généralisation de l’accès à l’eau potable en milieu rural.
– Développement des branchements individuels: Travaux AEP des petits centres ruraux et des chefs lieux des communes rurales.
Le tableau, ci-après, récapitule l’évolution du taux d’accès, de la population touchée, ainsi que les investissements entre 1995 et  2007.

Evolution du taux d’accès, de la population touchée, ainsi que les investissements entre 1995 et 2007 [2]

Par ailleurs et compte tenu des résultats de l’étude de diagnostic réalisée en 2004, il ressort la nécessité de mettre en place d’un plan d’action pour la mise à niveau des installations réalisées dans le cadre du PAGER et qui connaissent un dysfonctionnement ou sont carrément en arrêt.

L'ONEPLe programme de mise à niveau[3], a fait ressortir un besoin en investissement en deux tranches. Une première tranche prioritaire concernant la réhabilitation et la mise à niveau des installations pour une enveloppe d’environ 1,3 Milliards DH. Une deuxième tranche, à réaliser progressivement, concerne l’amélioration et la pérennisation de la ressource pour une enveloppe d’environ 1,1 Milliards DH.

D’autre part, les études de schémas directeurs et les enquêtes de terrains réalisées par l’ONEP ont révélé qu’étant donnée la vulnérabilité d’un certain nombre de système d’AEP aux aléas climatiques et parfois aux risques de pollution, les populations concernées, même si ces systèmes sont fonctionnels, demandent souvent leur intégration aux nouveaux systèmes adducteurs de l’ONEP. Ce constat concerne toutes les zones où de nouvelles adductions d’AEP rurale sont en cours ou programmées et particulièrement dans les plaines océaniques, le Pré Rif ainsi que dans les vallées du Souss et Draa…

Les besoins en investissement pour l’intégration de ces systèmes sont évalués à plus de 2 milliards de dirhams.

Lire le mémoire complet ==> (Gestion sociale de l’eau au Maroc)
Mémoire de la Licence en Sciences Economiques
Faculté des sciences Juridiques, Économiques et Sociales
_____________________________________
[1] Idem
[2] Alimentation en eau potable des populations rurales (bilan et perspectives) source : Direction de la généralisation de l’eau potable, ONEP
[3] Rapport sur la stratégie ONEP pour la généralisation de l’accès à l’eau potable aux populations rurales, septembre 2005. Source ONEP