Définition du risque bancaire et types des risques bancaires

By 12 May 2011

II- Le risque bancaire :

1- Définition

Le risque est une exposition à un danger potentiel, inhérent à une situation ou une activité, ce danger bien identifié est associé à un événement ou une série d’événements, parfaitement descriptibles, dont on ne sait pas s’ils se produiront mais dont on sait qu’ils sont susceptibles de se produire.

En finance, le risque se définit comme étant l’incertitude sur la valeur future d’une donnée actuelle (actif financier). Il correspond à une possibilité de perte monétaire due à une incertitude que l’on peut quantifier.

De nos jours, la finance est devenue largement une industrie de transformation des anticipations de revenus et de risques en instruments dont le prix peut être négocié sur des marchés ou auprès d’institutions ad hoc.

Cela permet le transfert des risques à ceux disposés à les prendre (contre des revenus espérés), la compensation des risques inverses (exemple le risque de change d’un importateur est inverse de celui d’un exportateur, le risque de taux d’un prêteur est inverse de celui d’un emprunteur..) et la diversification des risques.

2- Typologie des risques bancaires :

Dans le domaine bancaire les principaux risques [1], qu’on peut distinguer sont :

a-  Le risque de contrepartie

C’est le risque que la partie avec laquelle un contrat à été conclu ne tienne pas ses engagements.

b- Le risque de taux

Il est appelé aussi le risque des prêts emprunts, C’est le risque que les taux de crédit évoluent défavorablement. Ainsi l’emprunteur à taux variable est en risque de taux lorsque les taux augmentent car il payera le crédit plus cher. A l’inverse, le prêteur est en risque de taux lorsque les taux baissent car il perd des revenus.

c- Le risque de change :

Les risques bancairesC’est le risque sur les variations des cours des monnaies entres elles Risquent sensiblement lié au facteur temps.

d- Le risque de liquidité :

C’est le risque sur la facilité à acheter ou à revendre un actif. Si un marché n’est pas liquide, on risque de ne pas trouver d’acheteur quand on le veut ou de ne pas trouver de vendeur quand on en a absolument besoin.

e- Le risque pays :

Si un pays connaît une crise très grave (guerre, révolution, faillite en cascade, etc.) alors même les entreprises de confiance, malgré leur crédibilité vont se retrouver en difficulté. C’est un risque de contrepartie lié à l’environnement de la contrepartie.

Lire le mémoire complet ==> (Gestion du risque de crédit au Crédit Agricole)
Option : Economie et Gestion
Faculté des sciences Juridiques, Économiques et Sociales

____________________________________________
[1] -Armand de servigny( 201) , le risque de crédit Nouveaux Enjeux Bancaires, Editions DINDO.