De la crise immobilière à la crise financière mondiale

By 18 May 2011

De la crise des subprimes à la crise globale :[1] (III)

Depuis février 2007 l’Amérique a connu une crise la plus grave depuis le krach boursier de 1929, cette crise touche les principaux bourses, banques et institutions financières américaines a cause des crédits du subprimes et hypothécaires, et d’autres causes qu’ on a cites dans le première chapitre. après l’apparition de la crise au secteur financier et bancaire américaine .elle dépasse les frontières vers l’Europe, l’Asie et les pays émergents.

[1] http/casinocrash.org (p : 302, traduction : Amélia Canonne)

Alors comment la crise financière actuelle se transforme d’une crise financière américaine a une crise économique mondiale. Autrement dit qu’ il sont les mécanismes par lesquelles une crise limitée (dite des subprimes) a une crise systématique plus général du système bancaire et financier mondial ?

L’évolution de la crise des subprimes à la crise globale

De la crise immobilière à la crise financière mondiale (II)

Personne n’a anticipé cette crise ,pourtant ,elle couvait depuis plusieurs années. le marché immobilier American a connu une hausse continue , et le prix des biens immobiliers n’a cesse d’augmenter. Pour pallier au manque de logement et devant la promesse d’importants bénéfices lies a la hausse des prix ,les promoteurs immobiliers ont multiplie les chantiers de construction. Le nombre de logement a considérablement augmente. Selon quelques statistiques. 4 millions de logement ont été construit ces derniers années aux Etats-Unis ,alors que le besoin n’était que de 2 millions. De ce fait ,il l’offre est plus importante que la demande, les prix ont donc baisse .Ceux qui se trouvaient dans l’incapacité de garantir leur prêt. les établissement bancaires ont donc augmente les taux d’intérêts mais les emprunteurs qui ont des revenus modestes voire nuls ,ont été incapable d’honorer leur dette .Conséquences directe :fin juillet 2007, des établissement de crédit ont fait faillite.

II-1 : Liens entre la crise immobilière et la baisse des valeurs boursières [1]

Les « 1 » faillites de certain établissement de crédit ne peuvent expliquer la chute de la bourse. En réalité, pour tenter de limiter les risques, la plupart des établissements de crédit avaient transforme  ces emprunts en titres sur le marche de la bourse (titrisation : une technique financière sophistiquée, qui consiste à transférer des actifs ou crédit y afférents sous une forme structure à des investissements tiers .Elle donne lieu a une émission de titres sur les marchés de capitaux, adosses actifs sous-jacent et regrouper par tranche.

Cas de figure :
Concrètement si un particulier emprunte 100000£, il doit en rembourser 12000£ à la banque avec les intérêts. Pour gagner plus rapidement de l’argent, les banques ont émis des titres de dette, c est-à-dire un papier donnant droit à 12000£ .Ces titres de dette se sont échanges sur des places boursières.

Si l’acquéreur achète son titre a 110000£,il sait qu’il a la garantie de recevoir 12000£.Or, à partir du moment ou celui qui doit rembourser l’emprunt pour l’achat de sa maison ne peut plus payer ,le titre n’a plus aucune valeur .Ce sont ces montages financiers complexes qui expliquent la chute de la bourse car toutes les banques étrangères notamment européennes , se sont aperçues qu’ elles possédaient des titres de subprime qui ne valaient plus rien .Tout le monde en avait mais personne ne savait vraiment combien.

Ces titres adossés se sont trouvés sur les marchés sans que personne ne sache vraiment s’il en possédait .Les financiers avait mêlé ces titres à divers fonds si bien que l’origine des titres devenaient floue .A force de vendre et de revendre et d’émettre des titres de dette sur d’autres titres de dettes, tout est devenu opaque. Les agences de notation elles-mêmes avaient dit que ces placements n’étaient pas risques .Elles s’étaient trompées.

II-2 : La panique gagne les marchés financières en 2008. [2]

 la crise financière mondialeLa plupart des économistes pensaient que le gros de la crise était passé début 2008. Une fois que la crise des subprimes fut bien identifiée, que les banques ont revendu ces titres aux risques, la crise financière était sur le point de se terminer après un dernier saut fin 2007.

Mais la crise fait la reprise en février 2008, quand les banques ont arrête leurs comptes annuels. Les pertes se sont avérées plus importantes que prévu : entre la chute de l’immobilier, la crise des subprimes, les sauts de la bourse qui ont fait chuter les cours, Les pertes d’actifs se sont montées a plusieurs dizaines de milliards de dollars pour certains banques. C’est le cas de Citibank, qui était la première banque mondiale jusqu’à cette crise .Dés lors, la crise financière qui était d’abord une crise bancaire va se transformer en krach boursier. A chaque mauvaise nouvelle publication des comptes d’une banque, les titres de la banque chutent sur les marchés financières. Vu la situation de crise, les banque ne se font plus confiance et le marché interbancaire se grippe.

Certains établissements, afin de pallier leur manque liquidité, n’avait qu’une seule solution : vendre leurs actions et obligations .Réagissant en nombre et sur un court laps de temps, ses banques provoquent dans une chute brutale des valeurs boursières : le CAC 40 (Cotation Assistée en Continu) est touché, l’ensemble des places boursières Européennes dévissent, suivies de prés par les bourses Asiatique.

[2] http://casinocrash.org(p:302, traduction : Amélia Canonne).

En une semaine, les principaux indices boursiers connaissent une correction à la baisse brutale

DAX(Allemagne) :-4,42%
DOW Jones (Etats-Unis) :-5.95%
Nasdaq(Etats-Unis) :-6,16%
FTSE  100(Royaume-Unis) :-8, 37%
CAC 40 : -8,42%
Nikkei (japon) :10, 3%.

Lire le mémoire complet ==> (Les origines de la crise financière et son impact sur l’économie marocaine)
Mémoire pour l’obtention d’une licence en sciences économiques et gestion
Faculté de Sciences Juridiques, Economiques et Sociales