Les caractéristiques et les acteurs d’un SPL

By 8 May 2011

les caractéristiques et les acteurs d’un SPLSection II :
De ce qui  précède on a pu relever quelques ambiguïtés  portant sur la définition d’un Système de production localisé SPL. En effet, le Système de production localisé SPL à des acteurs comme il a des caractéristiques, c’est ce qu’on va aborder dans cette section.

A- Les caractéristiques d’un Système de production localisé SPL
Après plusieurs travaux portant sur les SPL nous pouvons retenir les caractéristiques suivantes:

D’abord, le Système de production localisé SPL est un système flexible : depuis leur adoption, les SPL font preuve d’une flexibilité importante qui constitue l’un de ses atouts principaux, en plus de la flexibilité les SPL bénéficient d’une capacité productive qui peut même être externe, ainsi que la qualité des relations entre ces acteurs. Ce qui permet aussi PME de s’adapter aux nouvelles conditions internes voir même externe[1].

– SPL : un  produit de dynamique territorial autonome : Les rapports et la coexistence existant entre les entreprises d’un SPL leur permet de réduire les coûts de transaction du marché local, de dynamiser l’innovation et de favoriser la grande mobilité[2].

-SPL : une organisation ouverte sur l’extérieur : cela veut dire que les SPL ne sont pas une organisation territoriale fermée sur eux même ou bien ils n’entretiennent pas de relations avec l’extérieur. Au contraire vu le mouvement de la mondialisation les SPL quant à eux, vont de pair avec ce processus d’ouverture qui ne porte pas seulement sur le national, mais aussi sur l’environnement international en effet « le développement endogène n’est pas un processus de fermeture vis- à vis de l’extérieur, il signifie également la capacité de transformation du système économique et social, la capacité de réaction aux défis extérieurs, la capacité d’introduire des formes spécifiques de régulation sociale au niveau local pour favoriser les caractéristique déjà précités »[3]( Gr. Carafoli,1994).

A côté de ces caractéristiques on peut engager d’autres :
-Une forte spécialisation des productions autour d’un produit, d’un métier le territoire considéré (textile, mécanique)
– Une solidarité active entre les entreprises, au- delà des relations marchandes les entreprises entretiennent le plus souvent des liens informels de solidarité et de réciprocité par la relation entre directeur, cadre et salarié de base.

-Des relations étroites avec les autres partenaires (Etat, collectivités) afin de faciliter et accompagner  les coopération en favorisant par exemple des actions partenariales de formation et de recherche.

– Des liens interentreprises danses grâce à une histoire et un destin commun : relations de voisinage, relations de confiance tissées dans la durée, valeurs professionnelles partagées, savoir- faire, identité des origines des parcours d’apprentissage[4].

Tant qu’on a traité les différentes caractéristiques du SPL, il nous reste d’illustrer d’une manière précise les principaux acteurs intervenants  en vue de finir ce chapitre.

B- Les acteurs d’un Système de production localisé SPL
1-L’Etat comme acteur politique
Les SPL sont reconnus comme un atout pour les territoires car ils constituent une source de bénéfices économiques- De ce fait, les pouvoirs  publics y consacrent plus d’effort pour encourager leur développement[5].

Dans cette perspective les politiques publiques doivent non seulement s’inscrire dans un principe de subsidiarité, mais elles doivent obéir à deux principes majeurs.

-Le soutien apporté par l’Etat doit glisser d’une logique d’aides individuelles aux entreprises à une logique d’aides collectives.
-Le soutien économique doit également combien une logique de soutien sectoriel à celle d’un soutien territorial[6].

Système de production localisé2-La région comme acteur partenaire
Les SPL et les régions sont en réalité deux partenaires. Ce partenariat s’exprime par le rôle intermédiaire que jouent les conseils régionaux entre les services extérieurs déconcentrés et les Systèmes de production localisé SPL. En effet, la région comme collectivité locale sera incomplète si ne maîtrise pas la sphère économique et régionale dont les SPL sont les acteurs principaux[7].

3-L’entreprise comme acteur clé
L’entreprise joue un rôle décisif dans le fonctionnement des SPL, en l’absence d’un réseau de PME-PMI motivées, actives et fortement liées à leurs territoires, on ne peut pas parler de Système de production localisé SPL.

Ces entreprises constituent une pierre angulaire d’un Système de production localisé SPL sans elle on ne pourrait  pas parler des autres acteurs[8].

4- Les organismes de formation comme acteurs  stratégiques
A l’instar des autres acteurs les organismes de formation jouent
Un rôle important car un Système de production localisé SPL qui ne se renouvelle pas sera condamné à l’échec. Ce qui signifie que le veille technologique constitue une nécessité quotidienne pour les entreprises et par conséquent pour les Systèmes de production localisé SPL[9].

5- La société comme acteur civil
la dynamique locale ne peut fonctionner de manière efficiente s’elle  n’existe pas une  société  civile favorable, qui souligne la volonté de donner au local la maîtrise  de son développement.

Les approches  économiques du développement local ont  connu  des avances théoriques le plus souvent construites à partir des analyses conduites  dans les pays  développés. Ces analyses permettant de dégager des modèles de développement local (par exemple la France et l’Italie). Dans de nombreux pays  en développement on a pu ainsi identifier  des formes  d’industrialisation localisées présentant les caractéristiques d’un Système de production localisé SPL (le Maroc comme exemple) .

Lire le mémoire complet ==> (Système de production localisé Filière Bois : Tounfite)
Mémoire de la Licence en Sciences Economiques
Faculté des sciences Juridiques, Économiques et Sociales
______________________________________________________
[1] – Op cit, P135.
[2] – O.Eddelani «mondialisation, restructurations productives et spatiales perspectives du Maroc » thèse du doctorat national. Faculté des sciences juridiques économiques et sociales Fès 2004, P135
[3] -B. Khrdjenil : « mondialisation et dynamiques des territoires », Edition de 1988 P110.
[4] -Nathalie Mudard- France « La question des systèmes  de productions localisés » local is Beautiful .n°37.2001.Maison de la recherche en sciences de l’homme.P5.
[5] – O.Eddelani «mondialisation, restructurations productives et spatiales perspectives du Maroc » thèse du doctorat national. Faculté des sciences juridiques économiques et sociales Fès 2004, P144.
[6] : Elkébir Hannou «  systèmes de production localisés une nouvelle logique de développement pour le Maroc » S/D de Malika Hattab Chrisman n° 14 autonome 2004, p58.
[7] – El Kébir Hannou «  systèmes  de production localisés une nouvelle logique de développement pour le Maroc » S/D de Malika Hattab Christman  n°14 autonome 2004, p58.
[8] -Idem, P144.
[9] – Améziane Ferguére « systèmes de production  localisés une nouvelle logique de développement pour  le Maroc » S/D de Malika Hattab christman n°14 autonome 2004, p14.