Identification des besoins de financement et analyse de crédit

By 13 May 2011

2-Identifier les besoins

L’identification des besoins de financement s’effectue à l’aide des outils d’analyse des besoins de crédit selon la nature besoin.

– Le plan de trésorerie : Approche fine des besoins de trésorerie
– Le plan de financement : Approche des besoins d’investissement,.

a- Le plan de trésorerie
L’étude de plan de trésorerie s’articule comme suit :
– Identification du chiffre d’Affaire mensuel et délai de règlement
– Identification des charges mensuelles et dates de décaissement
– Calcul des encaissements et décaissements d’exploitation et hors exploitation

Cette étude permet de déterminer le montant des besoins ou des excédents de trésorerie et la durée de ces besoins et la proportion d’outils de couvertures ou de placements adaptés

b- Le plan de financement :
Le plan de financement permet, dans un premier temps, d’étudier l’équilibre des ressources et des besoins en calculant le solde annuel et cumulé des emplois. Le programme d’investissement, les renouvellements courants, les autres besoins (FDR), les remboursements de crédit et des ressources : CAF, apports en fonds propres, prélèvement FDR, crédits à mettre en place.

Dans un second temps, il s’agit d’effectuer un montage financier de sorte à garantir un équilibre financier confortable.

Pour la clientèle des particuliers, cette étape est peu élaborée puisqu’on suppose que les besoins de financement sont standardisés en termes d’objet (crédit immobilier, crédit-bail et crédit à la consommation). Toutefois il est nécessaire de dégager à ce niveau la capacité de remboursement des crédits en calculant le niveau d’endettement possible.

3- L’analyse de l’opération de crédit.
Tout engagement financier comporte quatre risques qui doivent être évalués. Il s’agit :
-Connaissance limitée du client
-Inadaptation du produit ou service offert
-Inadaptation de l’objet à financier.
-Insécurité des procédures internes

Au terme de la phase de l’analyse de l’emprunteur et de ses besoins, le client devrait être suffisamment identifié, sa surface financière connue ses besoins financiers analysés et sa capacité de remboursement appréciée, il reste à analyser l’opération de crédit, ceci correspond à :
-Apprécier l’objet à financer
-Apprécier le montant du financement
-Apprécier les garanties

a-Appréciation de l’objet à financier :
A ce niveau il est nécessaire d’évaluer le risque de non-conformité du mode de financement à la nature des besoins : exemple un crédit de trésorerie pour financer l’acquisition d’immobilisation. Aussi, faut-il évaluer le risque réglementaire quant au financement de certaines activités (import). La mise en jeu de ce risque pourrait générer des pertes financières immédiates.

L’inspection générale des finances IGFb-Appréciation du financement
Une grande partie de cette appréciation a été effectuée au niveau de la phase d’identification des besoins, il s’agit comme même à ce niveau de revérifier et de confirmer l’existence de ce besoin, de s’assurer de sa bonne évaluation et surtout d’optimiser le montage de financement de ces besoins entre autofinancement, crédit de trésorerie ou de fonctionnement et crédit d’investissements.

c- Appréciation des garanties
Le but est d’assurer un niveau de couverture confortable des prêts par des garanties dont la nature peut être :
-Garanties réelles : hypothèques et nantissement
-Garanties personnelles : cautions et avals
-Autres sûretés et précautions : assurances et promesses de garanties.
-Formalisme juridique (billets à ordre, contrats,)
Enfin il est important d’assurer une cohérence d’ensemble :
-Conformité des objets à financer aux besoins,
-Correcte évaluation des besoins
-Suffisance de a capacité de remboursement

Le tout complété par des garanties réalisables sans oublier le « profit naturel de la banque » son PNB à travers la tarification qui relate le niveau du risque assumé par celle –ci.

Lire le mémoire complet ==> (Gestion du risque de crédit au Crédit Agricole)
Option : Economie et Gestion
Faculté des sciences Juridiques, Économiques et Sociales